« Je sais pas » de Barbara ABEL

 

sans-titre

Résumé :

C’est le grand jour de la sortie en forêt de l’école maternelle des Pinsons. La météo clémente et l’enthousiasme des éducateurs comme des enfants donnent à cette journée un avant-goût de vacances. Tout se déroule pour le mieux jusqu’au moment du retour, quand une enfant manque à l’appel. C’est Emma, cinq ans, une des élèves de la toute jeune institutrice Mylène Gilmont. C’est l’affolement général.
Tandis que deux enseignantes ramènent le groupe d’enfants au car, les autres partent aussitôt à sa recherche. Mylène prend une direction différente, s’aventurant donc seule dans la forêt. Au bout d’une demi-heure, les forces de l’ordre sont alertées. Un impressionnant dispositif est mis en place et l’équipe du capitaine Dupuis se déploie dans la forêt avec une redoutable efficacité. Et puis Emma réapparaît.
Le soulagement de ses parents arrivés sur place, Camille et Patrick, est à la hauteur de l’angoisse qu’ils ont éprouvée. Visiblement, il y a eu plus de peur que de mal pour la petite. Pourtant, la battue doit continuer avant la tombée de la nuit, car cette fois, c’est Mylène qui ne revient pas. Camille a retrouvé sa fille. En vérité, elle ne le sait pas encore, pour elle, le cauchemar ne fait que commencer.

Mon avis :

Voilà un thriller psychologique ficelé de main de maître.
Ou comment un quotidien idyllique peut se transformer en cauchemar en un instant.
Le malaise est permanent dès le début, il ne nous lâche plus jusqu’à la fin.
Il y a d’abord Camille, la trentaine, mariée, une fille de 5 ans. La vie parfaite. Jusqu’à sa rencontre avec Etienne, qui devient son amant. Il y a ensuite une sortie scolaire qui tourne mal, avec la disparition de la fille de Camille.
Et quand ces deux histoires s’imbriquent l’une dans l’autre, que l’on comprend l’ampleur du désastre au fil des pages, ce qui lie les différents personnages entre eux, le malaise fait place à l’effroi.
C’est une histoire dérangeante, qui fait froid dans le dos. Barbara Abel maîtrise parfaitement son intrigue, un point de départ anodin (la liaison de Camille) qui abouti à un véritable tsunami.
Une lecture éprouvante, comme je les aime !

Une réflexion sur “« Je sais pas » de Barbara ABEL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s