« Dans le murmure des feuilles qui dansent » d’Agnès LEDIG

Résumé :

Anaëlle, jeune femme en recherche d’informations pour l’écriture de son roman, engage un échange épistolaire avec Hervé, procureur de province. Celui-ci, vivotant dans une routine qui l’ennuie, s’y plonge avec délectation, au grand dam de sa greffière, rapidement agacée par cette insupportable correspondance. Parallèlement, Thomas, menuisier passionné de nature, s’appuie sur la force des arbres et sa connaissance des sous-bois pour soutenir son petit frère, en proie à une longue hospitalisation. C’est une petite maison qui sera à la croisée de leurs destins.

Mon avis :

Alors, je vous préviens de suite : à ne pas lire si vous êtes triste ou déprimé. Car Agnès détaille des sujets graves et ne fait pas dans la dentelle. Dans ce livre, il n’y a que la douceur de vivre en Alsace. Le reste, c’est retournement d’estomac et cœur en vrac.

Nous faisons la connaissance de Thomas, dont le petit frère, Simon, 7 ans, est atteint de leucémie. Thomas va laisser un peu de côté son métier de menuisier pour passer le maximum de temps avec Simon, afin de le soutenir dans son combat contre la maladie. Simon, il va nous donner une énorme leçon de courage. Il profite de l’instant présent, ne sachant pas s’il aura un avenir. Il reste positif quoi qu’il arrive. Le lecteur est touché en plein cœur, il vit cette histoire de l’intérieur. Les émotions se bousculent. On comprend la lutte de Simon, le combat journalier de ses proches pour concevoir la vie avec cette épée de Damoclès au dessus de leur tête. Leur vie ne tourne plus qu’autour des mots effrayants tels que  » Pronostic, espérance de vie, chambre stérile, tendons qui se rétractent, fatigue, perte de cheveux ».

On découvre également Anaelle et Hervé, qui correspondent par lettres, suite à la demande de la jeune fille de conseils pour écrire un livre. Sujet plus léger, soupirez-vous ? Eh bien non, détrompez-vous. Anaelle a eu un grave accident de voiture, qui l’a laissée défigurée et amputée d’une jambe. Cette relation épistolaire qu’elle va tisser avec Hervé, procureur de la république marié à la vie toute plate, va la désinhiber et lui redonner peu à peu confiance en elle, et en ce corps qui ne lui appartient plus, qu’elle ne reconnaît plus et qu’elle n’arrive plus à s’approprier.

Et lorsque ces deux histoires se rejoignent pour n’en faire plus qu’une, on a le cœur qui bat, qui s’accroche, qui finit par couler et sombrer, submergé par les émotions.

C’est juste une tranche de vie, une ode à la vie, un livre qui vous prend aux tripes, et qui vous fait regarder la vie d’une autre manière. Une petite voix qui nous dit « profite tu ne sais pas ce que sera demain ».

 

https://www.bookwitty.com/product/dans-le-murmure-des-feuilles-qui-dansent/97822264031310000000?tap_a=22016-47646a&tap_s=241658-728841

 

Une réflexion sur “« Dans le murmure des feuilles qui dansent » d’Agnès LEDIG

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s