« Chicago Requiem » de Carine FOULON

Résumé :

Chicago, années folles. Sur la scène d’une ville en proie à la corruption, acteurs et gangsters se côtoient.William, issu d’une famille riche et influente, les Henderson, possède un théâtre cerné de speakeasies et de maisons closes. Il aide son épouse, Susan, à reprendre sa carrière d’actrice malgré la corruption et la prohibition.La sœur de William, Meredith, vient de passer cinq ans en prison. Résolue à se venger de son frère et de tous ceux qu’elle pense responsables de son incarcération, elle s’établit à Miami où elle rencontre un certain Al Capone. Le vaudeville peut alors virer au drame, à la scène comme à la ville.

Mon avis :

Tout d’abord je remercie Carine de m’avoir proposé cette lecture, qui, je l’avoue, me sort un peu de ma zone de confort, préférant les romans qui se passent à l’heure actuelle.

Eh bien, j’ai adoré cette immersion dans le Chicago de l’entre deux guerres. La prohibition, la mafia, Al Capone, la prostitution, l’émancipation des femmes, le tout saupoudré de théâtre, pour la note de fantaisie, c’est tellement bien écrit et détaillé que l’on s’y croirait !

Que dire de la famille Henderson ? Déjà, je félicite l’auteur d’avoir inclus un arbre généalogique, car les personnages sont nombreux et sans ça, je pense que je me serais rapidement perdue. Chaque personnage a son importance, et Carine nous fait passer beaucoup de temps avec cette puissante famille américaine, mettant en place les rouages de son intrigue. A la fin du livre, on sait que l’on va regretter Suzan, William, Edward et les autres. On s’est attaché à ces personnalités différentes qui se croisent et se recroisent. J’avais l’impression d’être dans un roman de Maurice Denuzière, une grande saga familiale avec ses secrets plus ou moins importants, ses non-dits, ses tromperies. C’est hyper psychologique.

Les repères historiques sont nombreux, et nos personnages se mêlent à la perfection à cette société qui évolue, ces codes qui changent.

Et puis, arrivée au milieu du livre, boum, on passe de l’autre côté du miroir, on change de registre pour basculer dans le roman sombre. Et ça, j’ai adoré !

Côté écriture, il n’y a pas de longueurs, malgré les descriptions qui auraient pu alourdir le tout. Mais non, tout est utile, rien de superflu, et terriblement bien amené. L’intrigue est bien posée et préparée en amont, le style est clair, la lecture addictive.

Chaque tête de chapitre est illustré par une citation qui donne le ton des pages à venir, c’est une chose que j’apprécie beaucoup dans mes lectures. Cela apporte une belle plus-value je trouve.

Une belle découverte que je vous conseille !!

 

2 réflexions sur “« Chicago Requiem » de Carine FOULON

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s