« Gomorra » de Roberto SAVIANO

Informations :

Titre : Gomorra

Auteur : Roberto Saviano

Editeur : Gallimard

Nombre de pages : 459 pages

Format  et prix : broché 21.30 € / poche  9.50 €  / numérique 7.99 €

Date de publication : ré-édition le 4 octobre 2018

Genre : essai

Résumé :

« Ce ne sont pas les camorristes qui choisissent les affaires, mais les affaires qui choisissent les camorristes. La logique de l’entreprenariat criminel et la vision des parrains sont empreintes d’un ultralibéralisme radical. Les règles sont dictées et imposées par les affaires, par l’obligation de faire du profit et de vaincre la concurrence. Le reste ne compte pas. Le reste n’existe pas. Le pouvoir absolu de vie ou de mort, lancer un produit, conquérir des parts de marché, investir dans des secteurs de pointe : tout a un prix, finir en prison ou mourir. Détenir le pouvoir, dix ans, un an, une heure, peu importe la durée : mais vivre, commander pour de bon, voilà ce qui compte. Vaincre dans l’arène du marché et pouvoir fixer le soleil. »

Gomorra explore Naples et la Campanie dominées par la criminalité organisée, sur fond de guerres entre clans rivaux et de trafics en tout genre : contrefaçon, armes, drogue et déchets toxiques. C’est ainsi que le Système, comme le désignent ses affiliés, accroît ses profits, conforte sa toute-puissance et se pose en avant-garde criminelle de l’économie mondialisée. Mais c’est aussi l’histoire intime de Roberto Saviano, qui est né sur ces terres et a choisi l’écriture pour mener son combat contre la camorra.

images

Mon avis :

J’ai eu la chance de rencontrer Roberto Saviano lors des Quais du Polar 2019 à Lyon. Il m’a donné envie de découvrir son univers, cette Camorra qu’il dépeint dans ses romans, et qui lui  a valu de vivre sous escorte policière. J’ai donc commencé par le roman qui a courroucé tous les parrains italiens….

Un documentaire intraitable et impitoyable. Roberto nous fait découvrir la face cachée de Naples, celle que l’on est bien loin de retrouver dans les guides touristiques.  Le travail d’investigation est énorme, les témoignages recueillis minutieusement nous permettent de cerner le problème napolitain, et italien en général. J’étais loin de me douter de tout cela ! Je me suis pris une grande claque dans la tronche. La Camorra a des tentacules partout, dans tous les domaines. Il faut savoir qu’elle est l’organisation criminelle la plus puissante du monde.

La Camorra est active dans tous les secteurs de l’économie régionale napolitaine. Ses clans gèrent des trafics divers, la prostitution et les extorsions de fonds. Trafic de drogue, règlements de comptes, guerres de clans, ateliers illégaux, jeux clandestins, corruption des fonctionnaires, les domaines touchés sont considérables.

Ils sont également présents dans les offres publiques de chantiers, les adjudications et les activités liées à la dépense publique. Le chef de la protection civile a ainsi reconnu qu’ »en matière de gestion des déchets, la seule réalité gagnante est celle de la Camorra ». Cette gestion des déchets m’a d’ailleurs traumatisée, comme bien d’autres problématiques soulevées dans ce livre.

L’écriture est riche, détaillée à l’extrême, rendant la lecture complexe. C’est un livre qu’il ne faut pas lire pour se délasser. J’ai noté quelques longueurs et l’absence d’une véritable ligne conductrice, mais malgré tout j’ai apprécié cette lecture, qui s’est valu instructive et brutale. Moi qui affectionne les thrillers, là, c’est la réalité, et honnêtement, ça fait froid dans le dos. Roberto a eu énormément de courage, il faut avoir des c….. pour attaquer ces mafieux !

Un livre qu’il faut absolument lire. Édifiant, qui laisse des traces indélébiles dans le cœur du lecteur. Je ne vais pas m’arrêter là, je vais enchaîner sur les autres livres de Roberto.

roberto saviano 2

 

gomorra654193982.jpg

 

 

 

 

Une réflexion sur “« Gomorra » de Roberto SAVIANO

  1. Dans le prolongement de ce livre, je conseille la série Gomorra, créée à partir du contenu des écrits de Roberto Saviano.
    Une série réaliste et percutante avec à l’écriture, Roberto Saviano himself.
    Comme tu le dis Sonia, il faut avoir des c… pour s’attaquer à ce monde là.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s