« La trahison des Jacobins » de Jean-Christophe PORTES

Informations :

Titre : la trahison des Jacobins

Auteur : Jean-Christophe Portes

Éditeur : City

Nombre de pages : 443 pages

Format  et prix : broché  19.50 € / numérique 13.99€

Date de publication : 9 octobre 2019

Genre : thriller historique

Résumé :

Été 1792. Alors que l’armée austro-prussienne menace Paris, le lieutenant Victor Dauterive se préoccupe surtout de la disparition de Joseph, son petit serviteur. Le garçon a été enlevé et a sans doute disparu dans l’enfer de Bicêtre, la prison des fous, des voleurs et des enfants…

Mais une autre mission l’éloigne de ses recherches lorsqu’un policier, qui s’intéressait à une affaire de corruption dans l’entourage de Danton, est retrouvé assassiné. Ce n’est que le premier d’une série de meurtres qui continue avec celui de la femme de chambre de Marie-Antoinette et qui laisse présager le pire.

Entre trahisons, complots et espionnage, Dauterive va devoir mener une nouvelle enquête à haut risque. À l’heure où se prépare l’invasion des Tuileries, il va devoir choisir son camp… et tenter de survivre.

Mon avis :

5ème volume mettant en scène le personnage de Victor Dauterive, jeune lieutenant de gendarmerie de vingt ans. Peut se lire indépendamment des autres, c’est d’ailleurs ce que j’ai fait et je n’ai pas du tout été gênée.

Vous savez combien je suis frileuse dès qu’il s’agit de thriller historique, particulièrement avec ceux ayant pour cadre la Révolution. Je me suis laissée tentée malgré tout, et je pense avoir bien fait car ce fût une lecture absolument enrichissante.

Nous sommes ici sur une période très courte mais oh combien touffue de notre révolution, entre le 10 juillet et le 14 août 1772. On resitue ?

Épisodes historiques précédents :

  • Prise de la Bastille : 14 juillet 1789
  • Fuite du roi et arrestation à Varennes : 20 et 21 juin 1791
  • Vote de la Première Constitution française : 3 septembre 1791

Période relatée dans le roman :

  • Prise des Tuileries et chute de la royauté : 10 août 1792

Prochainement :

  • Exécution de Louis XVI : 21 janvier 1793
  • Instauration de la Terreur : 5 septembre 1793
  • Mise en place d’un Directoire : 31 octobre 1795
  • Coup d’État du 18-Brumaire an VIII ; Bonaparte est nommé consul provisoire : 9 et 10 novembre 1799

     

Je ne sais pas vous, mais ça fait du bien de savoir exactement où on est !

J’ai apprécié découvrir ce Paris de 1792, l’ambiance révolutionnaire et le mode de vie de l’époque. Car avant l’enquête policière menée par Victor, c’est avant tout une immersion dans une période historique forte de la France. J’ai appris une foule de choses, allant de l’hygiène, des habitudes alimentaires, ou encore des difficultés rencontrées par tout un chacun, bref, la vraie vie de l’époque ! Ce que l’on ne nous apprend malheureusement pas dans les livres d’histoire mais qui est pourtant essentiel à la bonne compréhension des enjeux économiques et politiques.

Les parties relatives aux hôpitaux et à la santé publique m’ont passionnées, il est vrai que mon travail est en rapport direct avec cette thématique, je ne peux que m’y intéresser ! Bicêtre et son usage d’enfermement des mendiants, vagabonds et de tous les « indésirables » m’a glacé le sang.

Côté intrigue, le lecteur n’est pas en reste, loin de là ! Victor va tenter de retrouver Joseph, son valet boiteux et orphelin disparu dans de sombres circonstances. Face à cette enquête menée discrètement, Victor va devoir également résoudre le meurtre dissimulé en suicide d’un policier, aux Bains de Poitevin, ce qui nous permettra d’autant plus de mieux appréhender les  coutumes en vigueur à cette époque.

Le rythme est intense, on ne chôme pas entre rebondissements liés aux intrigues et actualités historiques. Nous retrouvons des personnages connus, tels Danton, Desmoulins, ou encore Théroigne de Méricourt. Des sujets graves sont évoqués, fouillés, creusés, la machine à remonter le temps que nous propose l’auteur est un véritable outil de réflexion, une transmission historique d’une grande richesse.

La scène finale est absolument grandiose. Vivre un tel épisode de la révolution de l’intérieur, honnêtement, cela vaut tous les meilleurs enseignements du monde !

La plume de Jean-Christophe est minutieuse, détaillée, mais sachant rester agréable et divertissante. Le travail de recherche est impressionnant. Les notes et repères historiques en fin d’ouvrage sont une mine d’informations, Jean-Christophe nous propose en effet un point complet des références lui ayant servi à écrire ce roman, mais également il nous démêle le vrai de la fiction.

Il en résulte un roman qui ferait aimer l’histoire à n’importe quel ado récalcitrant !

Se détendre tout un reprenant des cours d’histoire sans en avoir l’air, c’est pas le must ?

Je remercie Jean-Christophe pour cette lecture !

la trahison des jacobins 1720126188..jpg

 

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : contactée par l’auteur, avec lequel j’ai eu un bel échange, je me suis laissée appâtée. J’aime sortir de ma zone de confort, d’autant plus lorsqu’il s’agit de littérature.

Auteur connu : j’avais vu plusieurs avis très positif sur les romans de Jean-Christophe.

Émotions ressenties lors de la lecture : beaucoup de passion. L’auteur réussit en effet à transmettre son engouement à son lecteur, et c’est très important. J’ai ressenti également de la peur et de l’angoisse, je m’imaginais la tête au bout d’une pique, on ne peut pas dire que cette période soit bien bucolique.

Ce que j’ai moins aimé : je vais peut-être le relire pour tenter de trouver un truc qui va pas 😀.

Les plus : la documentation, les détails, permettant une très belle immersion dans l’époque, les personnages, le côté fiction/réalité, l’enquête bien menée. Le plan de Paris et le listing des personnages au début du roman, et les notes en fin de lecture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s