« Il était deux fois » de Franck THILLIEZ

Informations :

Titre : il était deux fois

Auteur : Franck Thilliez

Éditeur : Fleuve Éditions

Nombre de pages : 500 pages

Format  et prix : broché 22.90 € / numérique 17.99 €

Date de publication : 7 mai 2020

Genre : thriller

Résumé :

En 2008, Julie, dix-sept ans, disparaît en ne laissant comme trace que son vélo posé contre un arbre. Le drame agite Sagas, petite ville au cœur des montagnes, et percute de plein fouet le père de la jeune fille, le lieutenant de gendarmerie Gabriel Moscato. Ce dernier se lance alors dans une enquête aussi désespérée qu’effrénée.
Jusqu’à ce jour où ses pas le mènent à l’hôtel de la Falaise… Là, le propriétaire lui donne accès à son registre et lui propose de le consulter dans la chambre 29, au deuxième étage. Mais exténué par un mois de vaines recherches, il finit par s’endormir avant d’être brusquement réveillé en pleine nuit par des impacts sourds contre sa fenêtre…
Dehors, il pleut des oiseaux morts. Et cette scène a d’autant moins de sens que Gabriel se trouve à présent au rez-de-chaussée, dans la chambre 7. Désorienté, il se rend à la réception où il apprend qu’on est en réalité en 2020 et que ça fait plus de douze ans que sa fille a disparu…

Mon avis :

Il y a deux manières d’aborder ce roman : la première, tel un one shot, classique. La seconde, après avoir lu « Le manuscrit inachevé« , tel une suite et un bon creusage de cervelle. Faites votre choix !

Avril 2008. Vallée de l’Arve, à quelques kilomètres de Sagas, hôtel de la Falaise. Le lieutenant Gabriel Moscato enquête sur la disparition de sa fille, Julie, 17 ans. Il s’endort dans la chambre 29, épuisé par ses recherches qui ne donnent rien. Le lendemain, Gabriel se réveille, sauf que…le voilà dans la chambre 7, et en novembre 2020. Entre 2008 et 2020, Gabriel ne se souvient de rien.

Gabriel souffre d’amnésie psychogène atypique, une forme très rare d’amnésie et purement psychologique, liée à un traumatisme. L’esprit verrouille les portes pour se protéger lui-même. Vous allez me dire « Encore une histoire d’amnésie, c’est trop facile d’utiliser cela dans un roman ». Certes, je suis d’accord avec vous. Mais Thilliez utilise cette pathologie uniquement pour rayer 12 ans de la vie de Gabriel et basta.

Gabriel va tenter de recoller les morceaux de sa mémoire. Julie n’a toujours pas été retrouvée, sa femme l’a quitté pour vivre avec Paul Lacroix, son ex-collègue et ami.

Pour couronner le tout, le cadavre d’une femme a été retrouvé, gisant au bord de la rivière. Serait-ce Julie ? Ajoutés à cela une pluie d’étourneaux morts en plein milieu de la nuit, façon « Les oiseaux » d’Hitchcock et vous êtes dans l’ambiance. Car entre l’hôtel, qui nous fait penser à celui dans « Psychose », l’hiver dans ce coin enclavé qui ne voit que rarement le soleil, d’où un taux de suicides élevé parmi la population, l’environnement est un personnage à part entière.

Gabriel et Paul vont se confronter à une enquête haletante, mystérieuse, glauque et dangereuse. Dans ce roman où tout va par deux, l’auteur nous perd avec ses palindromes et ses xiphopages, mêlant l’Art à l’Horreur. Tel une partie d’échec (L’Immortelle de Kasparov ?), les pions sont posés et se déplacent, le lecteur est face à un métronome, une construction bigrement efficace et implacable. Je suis encore une fois impressionnée par le talent de Franck, aussi bien pour nous rendre une atmosphère anxiogène, que dans le développement de son intrigue. La perfection, quoi ! Franck est le maître du thriller, il n’y a pas à dire.

J’avais lu « Le manuscrit inachevé », j’ai trouvé des réponses à mes questions, mais j’avoue que le jeu de piste proposé à la fin du roman m’a laissé perplexe, une fois de plus. Franck joue avec ses lecteurs, nous impliquant dans l’histoire, c’est un vrai casse-tête. Et c’est là où demeure toute l’originalité de ce roman. Les personnages se croisent, les histoires se fondent, et le lecteur est mis à contribution. Sa solution est-elle la bonne ? Impossible à savoir. Monsieur Thilliez nous prépare-t-il un nouvel opus ? Je l’espère. Car pour l’instant, il a posé une équation, nous a donné quelques clés pour la résoudre, mais il nous manque des inconnues….

Que faire, à part vous le conseiller ? De lire « Le manuscrit inachevé », et d’enchaîner direct sur « Il était deux fois », pour un plaisir maximum, deux fois plus intense !!

#IlEtaitDeuxFois    #FranckThilliez

il etait deux fois551499116..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : le nom de l’auteur tout simplement !!

Auteur connu : Franck fait partie de mes auteurs préférés. Je vous mets le lien vers « Le manuscrit inachevé », les autres chroniques de ses romans sont à retrouver dans la rubrique « Mes lectures« .

Émotions ressenties lors de la lecture : de l’angoisse, de la peur, une certaines fascination par rapport aux motivation du tueur. Jouer avec la Mort pour l’Art, atroce mais magnifique. De la curiosité me poussant à avancer de plus en plus vite dans la lecture. Beaucoup d’empathie pour les personnages. De la frustration quant à la fin.

Ce que j’ai moins aimé : la petite pointe d’agacement à la fin, il faut encore jouer de supposition pour connaître le fin mot de l’histoire !!

Les plus : la construction, l’art omniprésent et sous toutes ses formes, le Mal, fouillé, analysé, le fait d’inclure le lecteur dans l’équation.

6 réflexions sur “« Il était deux fois » de Franck THILLIEZ

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s