« Calamity Gwenn » de François BEAUNE

Informations :

Titre : Calamity Gwenn

Auteur : François Beaune

Éditeur : Albin Michel

Nombre de pages : 352 pages

Format  et prix : broché 19.90 € / numérique 13.99 €

Date de publication : 18 août 2020

Genre : littérature française

Résumé :

Gwenn a 30 ans. Elle est belle, libre, aussi drôle que désespérée. Elle a toujours rêvé d’être Isabelle Huppert mais en attendant elle travaille dans un sex-shop à Pigalle, parfait poste d’observation de ses semblables qu’elle saisit avec humour et tendresse dans son journal intime où elle raconte, entre autres, sa vie nocturne, ses virées, ses amours.

Personnage haut en couleur, bouleversante égérie, inapaisée, inapaisable, Gwenn est une Calamity Jane des temps modernes.
À la lisière de la fiction et du documentaire, l’art de François Beaune, l’auteur entre autres d’Un homme louche et d’Omar et Greg (prix du Réel 2019), en fait une foudroyante héroïne.

Mon avis :

François Beaune nous présente le journal intime de Gwenn,  qui rêve de devenir actrice. Son idole est Isabelle Huppert, elle aimerait tant lui ressembler. Bon, elle a encore un peu de chemin à faire pour y arriver. Elle ne désespère pas et court quelques castings. Pour subvenir a ses besoins, elle travaille depuis trois ans dans un sexshop plutôt chic dans le quartier de Pigalle. Elle décide de parler de sa vie dans un carnet. Du coup, nous, lecteurs, passons notre temps de lecture dans l’intimité de la vie de Gwenn.

Nous allons la suivre pendant une année, et j’avoue que je me suis régalée de ses tribulations. Elle nous raconte ses clients au sexshop (difficile de départager Maurice ou Zina pour l’attribution de la palme du client le plus chelou), nous confie ses déboires amoureux, nous fait rencontrer ses amis, Suzana et  Joce.

Elle nous fait partager sa passion pour le cinéma, elle est incollable et compare toute sa vie et les gens qu’elle croise à des références de films, scènes ou encore acteurs. Vous allez réviser vos classiques, croyez-moi !

Le personnage de Gwenn est complètement déjanté. Elle vit pour ses rêves, sans jamais faiblir, persuadée qu’elle finira pas bien par s’accomplir. Elle ne se rend pas compte qu’entre vendeuse de sextoys et grande star de cinéma, il y a un gouffre. D’autant qu’elle n’est pas contre un petit rail de coke de temps en temps. Elle vit un chouilla dans la débauche et le sexe. Mais sans jamais se départir de son humour. J’ai vraiment apprécié Gwenn, j’aurai aimé l’avoir comme copine, malgré son côté fêlé. Ou plutôt grâce à son côté dingue et tragi-comique ! Elle est pleine de contradictions la rendant terriblement émouvante et riche. J’aime les gens qui sortent des sentiers battus, qu’ils soient réels ou imaginaires.

J’ai savouré la plume de l’auteur, à la fois provocante, drôle et sans fioritures inutiles. La construction originale sous forme de journal intime en fait une lecture différente et bigrement originale. Les jeux de mots des têtes de chapitres m’ont fait sourire et donnent le ton  (Sextembre pour septembre ou encore Marasse pour mars). La liberté et le féminisme sont les grands gagnants de cette histoire, pas si légère que cela en définitive. Le fait que ce soit un homme qui ait écrit ce roman rajoute encore à la prestation.

Un bémol sur la fin, qui laisse un petit sentiment d’inachevé. Dommage. Peut-être y aura-t-il une suite ?

Vous vous laisserez bien tenter par une petite tranche de la vie de Gwenn ? A noter toutefois que le champs lexical tourné sur le sexe ne contient aucun filtre et que l’auteur ne fait pas dans la dentelle, il faut le savoir avant de commencer la lecture, les prudes risquant d’être choquées😉.

#CalamityGwenn #FrançoisBeaune #AlbinMichel #RentréeLittéraire2020

calamity gwenn1809157648..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : j’ai été séduite par le titre, puis par la couverture. Je devinais un portrait de femme mais j’avoue que je ne m’attendais pas à cela. J’ai été agréablement surprise.

Auteur connu :  François Beaune n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il a plus d’une dizaine de livres à son actif. Il est également impliqué dans le monde du théâtre, ou encore du cinéma avec le festival « Du cinéma à l’envers » (on ne s’en serait pas douté😀 !)

Émotions ressenties lors de la lecture : une énorme dose d’empathie pour Gwenn, sa pétulance, elle remonte le moral ! Les clients du sexshop, quant à eux, m’ont bien fait rire.

Ce que j’ai moins aimé : la fin, mais cela reste mon opinion personnelle. Elle n’a pas été bâclée rassurez-vous. C’est juste que je n’aime pas ce type de fin, mais chut.

Les plus : Gwenn est l’immense plus-value de ce roman, un délice ! La plume, totalement brute de décoffrage, j’aime les auteurs qui se lâchent !

3 réflexions sur “« Calamity Gwenn » de François BEAUNE

Répondre à sonia Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s