« Plasma » de Jac BARRON

 

plasma

2ème volet de la trilogie des Pulsions

Résumé :

« La liberté n existe pas… Souviens-toi de ça, salope… » Un crissement de sable croquant dans la bouche. Une dent. Le bruit sec et définitif sur l émail du lavabo. Le son brillant et des mouchetis de sang qui s éparpillent. La dent tourne, puis tombe dans le néant du tuyau. Elle tousse, crache. Il y a comme une main dans ses boyaux qui la pousse de l intérieur. Elle étouffe. Respire bruyamment et vomit de la bile rougie. Mais elle lutte. Ferme la bouche. Elle ne veut pas voir le trou dans sa gencive. « Tais-toi ! Bordel, tais-toi !! » La voix se fait plus douce, plus torturante encore, dans le fond de son crâne. « La liberté n existe pas… Souviens-toi de ça, salope… » Comme dans son premier tome Les Cicatrices, Plasma s articule autour de six personnages. L intrigue se déroule, tour à tour, chapitre après chapitre, à travers leurs yeux. On y retrouve l enquêteur Serge Miller, le pisteur Franck Marshall et le psychanalyste Marc Dru. Avec cet ouvrage remarquable, Jac Barron poursuit sa Trilogie des Pulsions, son thriller psychologique prétexte à explorer les émotions primaires et l’âme humaine torturée.

Mon avis :

Quelle joie de retrouver les personnages du tome 1. De repartir dans une nouvelle histoire où les cadavres s’amoncellent, où l’on plonge dans les pulsions meurtrières, sexuelles. On descend un peu plus dans les tréfonds de l’âme, de la bestialité, le parapsychique fait son entrée.

Les rebondissements distillés nous tiennent en haleine, l’auteur apporte des éclaircissements par rapport au tome 1, il nous ballade comme il veut, on ne peut plus lâcher le livre, on a besoin de connaître la suite, la fin….et après, c’est le néant. J’avoue m’être demandé pourquoi je l’avais dévoré si vite.

Il faut absolument lire la trilogie dans l’ordre, et ce n’est pas un auteur à mettre dans toutes les mains. Il faut avoir le cœur bien accroché.

Souvent, dans les séries à plusieurs tomes, au bout d’un moment, ça retombe, et on est déçu par le second tome. La mayonnaise ne prend plus. Là, ce n’est pas du tout le cas, bien au contraire ! La magie est bien là, décuplée même, le plaisir de lecture est présent, on retrouve les sensations ressenties lors du premier, et on a qu’une envie : encore !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s