« Qui je suis ? » de Mindy MEJIA

20180228_095619

Résumé :

Hattie Hoffman a passé sa vie à jouer de nombreux rôles : la bonne élève, la bonne fille, la bonne petite amie. Mais Hattie rêve d’autre chose, quelque chose de plus intense… et qui se révèle extrêmement périlleux. Lorsqu’’on découvre son corps sauvagement poignardé, une redoutable onde de choc traverse la ville de Pine Valley.
Très vite, il apparaît que Hattie entretenait une relation secrète, hautement compromettante et potentiellement explosive. Quelqu’’un d’’autre était-il au courant ? Et dans ce cas, jusqu’’où cette personne était-elle prête à aller pour mettre fin à cette relation ?

Mon avis :

Nous voilà plongés dans le monde du théâtre et de la littérature anglophone : un vrai bonheur !

On vit cette histoire sous trois angles différents : Hattie, la victime, Del, chargé de l’enquête, et Peter, professeur d’anglais.

On se prend d’affection pour Hattie, puisqu’on partage sa vie, ses doutes, ses craintes, ses envies. On espère que Del trouvera le coupable, celui qui a enlevé la vie à cette jeune fille si fraîche et si mystérieuse. Hattie vit sa vie comme une pièce de théâtre, elle est un peu manipulatrice sur les bords, mais elle reste tellement attachante. Dans le fond, c’est une ado normale, qui demande de l’attention et qui cherche le grand amour.

La situation de Peter n’est pas facile, tiraillé entre son amour pour sa femme et son aversion pour sa belle mère. Obligé de quitter Minneapolis pour cette petite ville des Etats Unis, perdue dans la campagne, au milieu des ruines de son couple.

Del, qui a le délicat rôle d’enquêter sur le meurtre de celle qu’il connaissait depuis toujours. Il va suivre le moindre indice, la plus petite piste pour tenter de résoudre l’affaire de sa vie.

Tous ces personnages sont émouvants, chacun dans des domaines différents. Et tous on un point commun : ils agissent comme les autres voudraient qu’ils agissent.

L’écriture est fluide, agréable, sans temps mort, le rythme est bon, du fait de l’enchainement des chapitres à chaque fois vus d’une personne différente, et de la temporalité, alternant passé et présent. L’action monte crescendo. On doute de la culpabilité de tous les personnages.

C’est l’histoire d’une enquête sur un meurtre sordide, certes, mais pas que. C’est aussi la formidable histoire d’un amour impossible.

Le final est top, grandiose comme je les aime.

Un super livre, qui m’a fait vibrer. Je remercie les éditions Fayard Mazarine et NetGalley pour cette lecture !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s