« 6 mois à tuer » d’Enzo BARTOLI

20180228_174559

Résumé :

Lorsque le Professeur Lazreg, éminent cancérologue, annonce à Régis Gaudin que la tumeur qui le ronge ne lui laisse plus que six mois à vivre, ce dernier reçoit la nouvelle avec une indifférence qui frise la bravade. Pourtant, le détachement dont il fait preuve est bien réel. Enfant surdoué, thésard à 19 ans et brillant astrophysicien, Régis Gaudin est un véritable asocial qui vit reclus dans son bel appartement parisien, avec pour seule distraction les jeux télévisés.

Sa rencontre avec Chloé Schneider va chambouler son existence routinière. Chloé est séduisante et pleine d’esprit, mais elle est surtout porteuse d’une proposition incongrue pour mettre à profit les six derniers mois de Régis…

Mon avis :

Ce qu’il y a de bien avec les congés, c’est que je peux lire tranquillement. Et c’est ce que j’ai fait ! Attaqué la veille au soir, terminé en milieu d’après midi le jour suivant, j’ai dégusté « 6 mois à tuer » quasiment d’une traite.

J’ai découvert cet auteur il y a peu avec « Curriculum Mortem », que j’avais beaucoup apprécié. Me voilà donc partie pour une nouvelle aventure. Et quelle aventure !!

Cela commence très fort. Notre personnage principal, Régis, c’est quelqu’un ! Asocial, aucune famille, aucun ami, plein aux as, un QI de 300 (au moins…), et des répliques a rendre le sourire à n’importe quel dépressif ! Ajoutez lui Chloé, ravissante jeune femme qui n’a pas froid aux yeux avec sa proposition loufoque (je n’en dirais pas plus pour ne pas gâcher votre plaisir), et vous partez pour un voyage des plus surprenant.

C’est noir (un peu), c’est drôle (beaucoup), c’est un régal (à la folie), c’est un super moment (passionnément), avec un final auquel on ne s’attend pas.

Un livre qui sort des sentiers battus, à l’écriture agréable, bourré d’humour caustique, c’est irrésistible ! Je ne peux que vous le conseiller.

Écriture au top, histoire sans temps mort, qui tient la route, réaliste, personnages attachants que j’ai beaucoup apprécié, final dont je ne m’y attendais pas, de l’humour qui m’a donné la banane, ça sent le coup de cœur, non ?

Oh et une dernière chose : que feriez vous s’il ne vous restait que 6 mois à vivre ?

3 réflexions sur “« 6 mois à tuer » d’Enzo BARTOLI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s