« Le pensionnat des innocentes » d’Angela MARSONS

Informations :fleurs de cerisier

Titre : le pensionnat des innocentes

Auteur : Angela MARSONS

Editeur : Belfond noir

Nombre de pages :  432 pages

Format  et prix : broché   20.90  € / numérique  14.99 €

Date de publication : 16 mai 2018

Genre : policier et thriller

Résumé :

2004, au cœur du Black Country anglais. En pleine nuit, cinq individus scellent un pacte au-dessus d’une tombe qu’ils viennent de creuser.

Dix ans plus tard, Kim Stone, inspectrice au tempérament rebelle et solitaire, se voit confier une nouvelle enquête. Teresa Wyatt, directrice d’école, a été retrouvée noyée dans sa baignoire. Peu de temps avant sa mort, elle s’était intéressée à une fouille archéologique prévue sur les lieux de Crestwood, un foyer d’accueil pour jeunes filles détruit dans un incendie. Bientôt, un autre ex-employé du foyer est retrouvé assassiné.

Kim, qui a connu enfant l’assistance publique, fait accélérer les fouilles au mépris des procédures. On découvre bientôt plusieurs squelettes, les restes d’adolescentes oubliées de tous…

Les secrets remontent toujours à la surface… Premier volet des enquêtes de l’inspectrice Kim Stone, un polar remarquable, par une nouvelle voix capable de mêler le frisson du suspense à l’émotion brute.

Mon avis :

ATTENTION  : COUP DE CŒUR PUISSANCE 1000.

J’ai attaqué ce livre en prenant mon bain (je fais partie de ces spécimens qui lisent partout dès qu’ils ont une minute à tuer). Bref, plongée dans l’eau chaude avec une bonne cargaison de mousse, personne dans la maison pour me déranger, je commence ma lecture. Et que se passe-t-il dans le premier chapitre ?? Teresa est assassinée, noyée dans sa baignoire. Inutile de vous dire que je me suis retrouvée dans le bain (c’est la cas de le dire) extrêmement rapidement. Bon, vous me direz, je n’avais qu’à lire le résumé, ça m’apprendra !! Bref, un traumatisme de plus, je songe à lire des Harlequins.

Toujours est-il que ce livre s’est instillé en moi, il m’a imprégnée, possédée. Je ne vivais que pour lui, le moment délicieux où j’allai retrouver Kim et son enquête.

Le personnage de Kim, tout d’abord : on apprend à la connaître au fil des pages, elle est tourmentée, on se demande bien quel à été son traumatisme (et à la divulgation de celui-ci, j’ai pleuré). Elle a une personnalité forte, c’est une battante, façonnée par une enfance terrible, elle a su malgré tout rester dans le droit chemin et s’en servir pour avancer. Elle est entourée d’une équipe d’inspecteurs au top, c’est une seconde famille pour elle.

L’intrigue, ensuite : les histoires sont multiples, on a le pacte, qui a amené un nombre considérable de questions, puis les fouilles sur l’ancien site du foyer pour enfant, que s’est-il donc passé entre ces murs, c’est glauque, l’ambiance est sordide. Le puzzle s’ajuste petit à petit entre les meurtres actuels et ceux du passé qui remontent à la surface.

Le lecteur a également droit à un cours d’anthropologie médico-légale, alors, là, j’avoue que j’ai pris mon pied ! C’est passionnant.

Je pourrai vous en parler pendant des heures, j’ai passé un moment de lecture exceptionnel, j’ai pris des notes, j’ai démêlé le vrai du faux, j’ai pleuré, c’est fort, terrifiant, ça prend aux tripes, je n’avais pas envie de quitter Kim et ses collègues, bref, c’est un formidable coup de cœur pour moi, comme on en a peu dans sa vie de lectrice. Je vous le conseille, et surtout, j’espère très sincèrement que vous ressentirez le même panel d’émotions que moi ! J’attends la suite des aventures de Kim en trépignant d’impatience !!

Merci aux Editions Belfond et NetGalley pour cette lecture !

le pensionnat des innocentes

6 réflexions sur “« Le pensionnat des innocentes » d’Angela MARSONS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s