« Démences » de Graham MASTERTON

Informations :

Titre : Démences

Auteur : Graham Masterton

Editeur : Presses Pocket

Nombre de pages :  381 pages

Format  et prix : poche  6.77 € / numérique  5.99 €

Date de publication : 6 novembre 1998

Genre : terreur

Résumé :

Les 137 pensionnaires de l’asile, tous de dangereux criminels, avaient brusquement disparu sans laisser de trace. La police ne les avait jamais retrouvés. Comment aurait-on pu imaginer, ne serait-ce qu’une seconde, qu’ils s’étaient réfugiés dans les murs mêmes de l’asile, à l’intérieur des murs? Il n’y a que les fous pour croire sérieusement à l’efficacité de la magie noire. Et les fous furieux pour s’en servir.

Mon avis :

J’avais déjà lu un roman de Graham (« Rituel de chairs ») il y a quelques années et j’avais bien accroché. J’ai choisi celui-ci uniquement pour son titre, devinant qu’on allait naviguer au bord de la folie. Mais je ne m’attendais pas à ça !! C’est du grand Masterton ! Le roman qui marque !

Outre le côté surnaturel et horrifique que j’affectionne chez cet auteur, j’ai adoré l’ambiance oppressante qui prend aux tripes dès le départ. A la manière de Stephen King, Graham Masterton pose une boule d’angoisse dans l’estomac de son lecteur et n’a de cesse de la faire grossir de pages en pages jusqu’à la faire exploser. C’est une lecture frénétique, qu’on ne peut pas lâcher, qui nous terrifie mais pourtant, on a envie de savoir ce que dissimulent ces murs. L’atmosphère est noire et glauque, l’idée de départ bien trouvée, les descriptions sont suffisamment détaillées pour que le lecteur visualise à la perfection la bâtisse, accentuant encore un peu plus le malaise.

Certaines scènes sont ignobles. Il y en a une d’ailleurs qui m’a prise pile poil au moment de mon petit déjeuner, inutile de vous dire que cela m’a coupé l’appétit !!

Mais attention, le moindre petit bruit va vous faire tressauter, si vous avez envie d’aller au bout de la démarche, il faut lire ce livre la nuit, caché sous la couette, à la lueur d’une lampe de poche. Frissons garantis !! Et juste un conseil, si vous entendez un « ssssssshhhhhhhhh » et que vous ne savez pas d’où il provient, barrez-vous vite fait !!!

démences

 

 

Fond de béton….Mise en situation….

 

 

 

 

« La lavande est bleue, lala-lala
La lavande est verte.
Ici je suis le roi, lala-lala
Tu seras la reine. »

3 réflexions sur “« Démences » de Graham MASTERTON

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s