« Black out » de Cécile DELARUE

Informations :

Titre : black out – Les disparues de South Central

Auteur : Cécile Delarue

Editeur : Plein Jour

Nombre de pages :  240 pages

Format  et prix : broché  19  €

Date de publication : 31 août 2018

Genre : thriller

Résumé :

Los Angeles, années 1980. Le crack a envahi les rues de South Central, un quartier noir, le plus pauvre de la ville. Cinq ou six tueurs en série sévissent en même temps sur ce territoire abandonné de tous. Parmi eux, celui que la presse a surnommé le Grim Sleeper.

Son premier meurtre date de 1985, son dernier de 2007. On lui connaît dix-sept victimes, dix-sept femmes noires. Seules deux d’entre elles ont survécu.

Quand Cécile Delarue arrive à Los Angeles en 2010, il vient d’être arrêté. Mais c’est aux victimes qu’elle décide de s’intéresser. Elle s’immerge dans leurs vies, rencontre leurs familles, retrouve l’une des survivantes, et retrace avec elles et tous les autres protagonistes de l’affaire (policiers, magistrats, militants…) la longue traque du tueur.

Une plongée vertigineuse dans un pays en morceaux, où Noirs et Blancs, riches et pauvres vivent séparés, où la défiance ronge tous les liens.

Un univers démesuré, livré aux monstres.

Mon avis :

Lonnie Franklin Junior, surnommé le Grim Spleeper, est le plus grand serial killer des Etats Unis.  Il a sévi à South Central, quartier noir et pauvre de Los Angeles, son propre quartier, entre 1984 et 2007, avant d’être enfin arrêté. Souvenez-vous, c’est dans ce quartier déshérité de L.A. qu’ont eu lieu les émeutes de 1992, suite au passage à tabac par les forces de polices de Rodney King, un citoyen afro-américain. C’est dans ce quartier également que le crack a fait des ravages à partir du début des années 80, au milieu d’une communauté déjà affaiblie par le chômage. Voilà un terrain de chasse idéal pour un serial killer.

Le décor est planté, il fait froid dans le dos. Tout comme cette lecture, qui, de thriller, est en fait la terrifiante enquête de Cécile Delarue, journaliste, qui a décidé de se consacrer aux victimes de Lonnie. Elle va remonter le fil, rencontrer les familles des victimes, parler aux enquêteurs. Et son constat sera affligeant.

« Quand on est pauvre on n’a pas une bonne police »

Dans le pays se vantant d’être la plus grande démocratie au monde, les femmes noires ne sont pas les priorités de la police. Ce qui permettra à Lonnie de sévir sans jamais être inquiété, et aux familles de rester sans réponses face aux drames qu’elles ont vécues, totalement ignorées des forces de l’ordre. Dans ce livre on découvre en effet une justice à deux vitesses, un racisme omniprésent, la ghettoïsation de pans entiers de Los Angeles.

Le titre est bien trouvé : « Black out » signifie littéralement évanouissement, censure médiatique. Et black et out, peut se traduire par « dehors les noirs ».

L’écriture est nette, elle ne peut laisser indifférent. Le passage où Cécile rencontre Enietra Washington, la seule survivante du monstre, est glaçant. On est loin des thrillers qui nous font trembler sous notre couette, tout droit sortis de l’imaginaire de nos auteurs préférés. Là, c’est du réel qui nous est conté. Une enquête poignante qui nous met face aux réalités de notre société.

Je remercie les Editions Plein Jour et NetGalley pour cette lecture.

#NetGalleyFrance

#blackoutlesdisparuesdesouthcentral

lonnie franklin junior

Il a été arrêté en 2010, jugé coupable en 2016 pour le meurtre de 10 femmes, et condamné à la peine de mort.

grim sleeper

Les 10 victimes du Grim Sleeper. Mais personne ne connaît le nombre exact de ses victimes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s