« La veuve, l’avocat et moi » de Theavy DE MONTJOIE

Informations :

Titre : La veuve, l’avocat et moi

Auteur : Theavy De Montjoie

Editeur : Librinova

Nombre de pages : 279 pages

Format  et prix : broché   12.90  € / numérique  2.99 €

Date de publication : 20 septembre 2018

Genre : psychologie

Résumé :

Une histoire de frustrations, de trahisons, et de perversion.
Une histoire d’apparences, de mensonges et de vengeances.

Les femmes savent les hommes naïfs, au-delà de leurs titres et de leur lucidité vis-à-vis d’autrui. Elles savent qu’ils restent naïfs pour ce qui les concerne…

C’est un meurtre parfait, consciencieusement prémédité. Œil pour Œil, dent pour dent. Crime pour crime !

Un crime de lèse-narcissisme se paiera par un assassinat professionnel et social.

Cela n’arrive-t-il vraiment que dans les films ?
Cela n’arrive-t-il vraiment qu’aux autres ?

Mon avis :

La veuve : Monique

L’avocat : Pierre

Moi : Thida, la compagne de Pierre

Un trio terrifiant. Le sujet de la manipulation et du harcèlement psychologique dans toute sa splendeur ! Thida est la narratrice, nous plongeant au cœur de sa vie. Le lecteur prend alors la place de Thida, vit, ressent cette histoire qui commence le plus banalement du monde : Pierre s’occupe de la succession de la mort du mari de Monique. Ce dossier va signer son arrêt de mort !

La manière dont Monique s’immisce dans leur intimité, petit à petit, grattant du terrain, millimètre par millimètre est effrayante. Nous assistons impuissant à ce jeu du chat et de la souris, de la victime et de son bourreau, à la naïveté de Pierre, et aux vaines tentatives de Thida pour éloigner cette manipulatrice …..

La lecture de ce récit est éprouvante. Pendant toute ma lecture, une goutte de sueur glacée est descendue le long de ma colonne vertébrale. En effet, il y a comme cela des romans qui, aussitôt refermés, l’air de rien, modifient non seulement le regard que l’on porte sur les gens, mais celui que l’on porte sur soi. On se demande : en sont-ils ? Et qui me dit que je n’en suis pas moi-même ? Effet garanti même si cela ne dure pas. Demeure néanmoins un trouble inquiétant.

La plume est crue et coupante. C’est une immersion sans concession dans le quotidien d’un couple dont l’homme va perdre toute autonomie au contact de Monique, et dont la femme va tout tenter pour lui ouvrir les yeux, tout en doutant d’elle-même. Car Monique joue sur les deux tableaux : sa destruction ne sera totale qu’en mettant Paul et Thida a terre.

Seul bémol : la couverture. Moi qui suis très sensible aux couvertures, capable d’acheter un livre uniquement pour son « emballage », j’avoue n’avoir pas été attirée du tout par celle ci. Pourtant c’est une très belle lecture !

Je remercie les Editions Librinova pour cette lecture.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s