« Haut le chœur » de Gaëlle PERRIN-GUILLET

Informations :

Titre : haut le chœur

Auteur : Gaëlle Perrin-Guillet

Editeur : Taurnada

Nombre de pages : 241 pages

Format  et prix : broché  9.99  € / numérique 5.99  €

Date de publication : 14 mars 2019

Genre : thriller

Résumé :

« Quand je sortirai, tu seras la première prévenue… Je saurai te retrouver. »
Depuis qu’Éloane Frezet, la tueuse en série la plus abjecte de ces dernières années, a prononcé ces mots, Alix Flament vit dans l’angoisse que la criminelle sanguinaire s’évade de prison…
Alors, quand la journaliste reçoit un coup de téléphone d’Éloane en pleine nuit, elle comprend que la meurtrière va honorer sa promesse…
Une promesse de sang…

images

Mon avis :

Ce thriller est une ré-édition chez Taurnada, initialement sorti en 2013. J’avais déjà entendu parler de Gaëlle, rencontrée à plusieurs reprises, mais je n’ai jamais eu l’occasion de la lire. C’est désormais chose faite !

Déjà le titre est intriguant. Et au fil de la lecture on comprend pourquoi ce choix des mots. Ensuite, le résumé m’a glacé le sang. J’ai ouvert ce livre avec l’angoisse étreignant mon bide. Et ça a matché. J’ai adoré la confrontation entre Alix et Eloane, le jeu de piste imposé par une serial killeuse prête à tout pour arriver à ses fins et terminer son œuvre qu’elle est la seule à comprendre. Mettre en scène une femme serial killeuse c’est rarement vu, cela apporte une belle nouveauté dans le genre.

Niveau personnages, j’avoue avoir bien adhéré à celui d’Eloane. Oui, je sais, aimer une tueuse à l’esprit aussi dérangé peut faire peur. Mais j’ai apprécié sa façon de se comporter, son raisonnement lors de ses meurtres, sa surprise à l’attention du légiste (ingénieux et diablement efficace, je dis respect !), et surtout l’amour qui l’anime. Car même si c’est un thriller, l’amour est omniprésent. Alix,  dont la vie a toujours tourné autour d’Eloane, car c’est elle qui a assis sa réputation de grande journaliste, va devoir passer à la caisse. Un petit regret, celui de n’avoir pas eu plus de détails sur les autres personnages, mais il est vrai que cela aurait nécessité un livre au pages plus nombreuses.

Ici, on va a l’essentiel, le rythme est là, la plume est fluide et aérée, Gaëlle ne ménage pas son lecteur. L’ambiance est oppressante, on attend le prochain coup de maître d’Eloane, tapie dans l’ombre, avec angoisse et appréhension. La folie et le parcours de cette psychopathe sont parfaitement expliqués, on entre dans sa tête, à travers les nombreuses interviewes réalisées par Alix lors de l’incarcération d’Eloane. Ce qui casse un peu le rythme, nous ne sommes pas dans une écriture tout à fait linéaire, ce qui évite la routine de lecture.

J’avoue avoir été un chouilla déçue par la fin. Même si je comprends Alix. J’aurai aimé un dénouement différent, mais il est vrai que celui choisi par l’auteur permet de boucler la boucle.

Merci aux Éditions Taurnada et Joël Maïssa pour cette lecture frissonnante.

haut le choeur745349578..jpg

 

Une réflexion sur “« Haut le chœur » de Gaëlle PERRIN-GUILLET

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s