« Blood orange » d’Harriet TYCE

Informations :

Titre : blood orange

Auteur : Harriet Tyce

Editeur : Robert Laffont La bête Noire

Nombre de pages : 400 pages

Format  et prix : broché  21 € / numérique  14.99 €

Date de publication : 21 février 2019

Genre : thriller

Résumé :

Alison Wood est avocate pénaliste. À mesure que sa carrière décolle, sa vie familiale se dégrade : elle passe ses journées à plaider et ses soirées dans les bars pour décompresser. Patrick, un collègue avec qui elle entretient une liaison toxique, souffle le chaud et le froid et l’humilie tout autant qu’il se sert d’elle. Pourtant, Alison n’arrive pas à décrocher. Quand Patrick lui confie sa première affaire de meurtre, elle se plonge dans l’histoire de sa cliente, Madeleine, qui a poignardé son conjoint d’une quinzaine de coups de couteau. Au fil de leurs entretiens, Madeleine se livre : son mari diluait la pilule contraceptive dans son thé, examinait toutes ses dépenses, prenait toutes les décisions… Petit à petit, leurs deux vies se font écho. Qui contrôle qui ? Et si, avant de défendre les autres, Alison commençait par se défendre elle-même ?

images

Mon avis :

J’ai une confiance aveugle dans les choix éditoriaux de Glenn Tavenec et de la Bête Noire. Conseillé par mon libraire préféré en plus.

Alison est une avocate pénale prospère basée à Londres et dont le problème de boisson ne semble pas affecter ses capacités professionnelles. Mariée à Carl, psychothérapeute réputé dans le domaine de l’addiction sexuelle, ils ont une adorable petite fille de  6 ans, Mathilda. Ce bonheur apparent ne l’empêche absolument pas d’entretenir une liaison avec Patrick, son collègue, qui la traite de manière dégradante, sans aucun respect pour elle.

Alison va devoir s’occuper de son premier cas de meurtre, en la personne de Madeline, femme fortunée, ayant poignardé à plusieurs reprises son mari sadique et coercitif. Mais les apparences s’avèrent trompeuses. D’une part, le comportement de Madeline à l’égard d’Alison est décidément étrange et plus que troublant. Puis il y a les menaces anonymes qu’Alison commence à recevoir auxquelles vont s’ajouter des révélations inquiétantes sur Patrick qui menacent de faire dérailler à la fois le cabinet et leur relation.

Ce roman naviguant entre les frontières ténues du thriller psychologique et du thriller judiciaire va vous immerger dans une atmosphère opaque qui va devenir de plus en plus angoissante. Une vision du monde plutôt sombre. L’auteure est avocate, et cela se ressent. Elle mène son histoire d’une main de fer, comme une plaidoirie.

Alison va trouver d’étranges similitudes entre la débâcle de sa vie et celle de sa cliente. Beaucoup d’interrogations vont naître au fil des pages, je me suis demandée à plusieurs reprises ce que telle situation ou tel rebondissement faisait là et quel était le lien.

Les personnages sont bien dépeints, très réalistes, on connaît tous une Alison, un Carl ou un Patrick. J’ai aimé les descriptions du mode de vie de nos acteurs : travailler tard, noyer des chagrins dans le pub, devenir proche de ses collègues de travail aux dépens de sa famille. Tout cela semble très authentique. Par contre, qu’est ce que j’ai pu détester les personnages ! Alison m’a profondément agacée, avec son penchant pour l’alcool, sa culpabilité à 2 sous et le fait qu’elle délaisse sa fille. Carl était parfait en mari donneur de leçon mais qui pourtant, ne faisait rien d’autre qu’enfoncer un peu plus sa femme. Et Patrick ? Comment Alison pouvait rester avec ce type qui la traitait plus bas que terre ??

Le choix du titre m’a turlupiné jusqu’au dénouement où l’explication arrive enfin ! Je commençais à désespérer !

L’écriture est assez lisse, mature, claire, simple et efficace. Il y a des rebondissements, mais, dans l’ensemble, le rythme est assez cool.

Un roman qui se lit pour l’ambiance, la pression, la tension, l’effroi. Vous ne trouverez pas de serial killer prêt à bondir avec une hache. Un récit basé de A jusqu’à Z sur une intrigue somme toute banale, mais que  vous ne lâcherez pas pour autant.

Une lecture agréable qui sort un peu des sentiers battus.

Merci aux Editions Robert Laffont et NetGalley pour cette lecture.

#NetGalleyFrance #bloodorange #labetenoire #harriettyce

blood orange1553179004..jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s