« Sex doll » de Danièle THIERY

Informations :

Titre : sex doll

Auteur : Danièle Thiéry

Éditeur : Flammarion

Nombre de pages : 400 pages

Format  et prix : broché  20 € / numérique  9.99 €

Date de publication : 1er mai 2019

Genre : thriller

Résumé :

À Paris, l’ouverture du XDoll, un hôtel de passe 2.0 dont les « pensionnaires » sont des poupées de silicone, ne fait pas l’unanimité. Son propriétaire, Martin Brand, jeune entrepreneur qui se veut précurseur sur le marché du sexe, n’avait pas imaginé les réactions violentes que sa start-up provoquerait… Dans le même temps, l’Office, dirigé par la commissaire Marion, est confronté à une série de meurtres atroces. Trois femmes sont retrouvées mutilées, des parties de leurs corps remplacées afin d’en faire des créatures parfaites. De Paris au Japon, Marion traque sans relâche le Docteur X. jusqu’à l’ultime confrontation.

images

Mon avis :

Je n’avais encore jamais lu de romans de Danièle, j’en ai beaucoup entendu parler, et je l’ai croisée à plusieurs reprises à Vienne et aux Quais du Polar. J’avais donc hâte de découvrir son univers !

Ce nouveau roman met en scène son enquêtrice récurrente, Edwige Marion, directrice de l’Office de Répressions des Violences aux Personnes. Il n’est pas utile d’avoir lu les précédents pour comprendre l’intrigue, même si ma curiosité a été titillée à de nombreuses reprises par rapport au passé d’Edwige, abordé plusieurs fois au fil des pages.

Dans ce roman à la couverture magnifique, nous faisons notre éducation sur le sexe 2.0. Le sexe en ligne, des maisons closes un peu particulières où les prostituées sont des poupées plus vraies que nature, et surtout, à la plastique parfaite, bienvenue dans ce monde glauque et violent. Car Danièle ne ménage pas le lecteur, loin de là ! Les « sex doll » font le buzz en Asie, principalement au Japon, mais également dans certains pays d’Europe, et Danièle se lance dans la brèche en nous proposant un thème oh combien original et novateur.

Le fameux Docteur X va s’attaquer aux proches de Marion, qui, lorsqu’elle va tenter de dénouer ce sac de nœuds, va s’apercevoir que tout est lié, et qu’il ne faut surtout pas se fier aux apparences. Marion sera touchée au fond de son âme et devra se battre pour faire la lumière sur cette histoire, mais également pour sauver ces personnes qui lui sont chères.

L’écriture est très perspicace, nette, incisive, parfaitement maîtrisée et très minutieuse.  Les chapitres sont courts, voire ultra courts à certains moments, impliquant un rythme soutenu nous laissant à peine le temps de respirer et se remettre de nos émotions. Ne pensez pas vous ennuyer au cours des 400 pages de ce joli pavé. Danièle n’est pas le genre d’auteure à planter le décor pendant des lustres ! Ça bouge, vite et tout de suite !

« Dis moi qui tu es, je te dirais qui t’a tué ».

Le profilage tient une grande place dans ce roman, aux détails fournis et précis. Plonger dans ce domaine de psycho-criminologie m’a passionnée ! Et Danièle sait de quoi elle parle ! J’ai découvert également une nouvelle technique de recherche, à savoir l’odorologie, servant à piéger, grâce à des pinces stériles et des bandelettes de textile spécial  les « signatures olfactives » laissées par un criminel sur une scène de crime, puis mises sous scellé dans des bocaux stériles qui sont placés dans une odorothèque. C’est captivant !

Tout étant très psychologique, les personnages sont eux aussi disséqués, on a l’impression d’être dans leur cerveau. Les relations mère-fille sont inexistantes côté Marion et Nina, sa fille adoptive, de retour de Londres, qui va donner du fil à retordre à notre enquêtrice au caractère pourtant bien trempé ! J’ai particulièrement apprécié Alix, notre psycho-criminologue, et sa gestion de la situation délicate à laquelle elle a été confrontée.  Chaque membre de cette équipe soudée apporte sa pierre à l’édifice pour tenter de résoudre cette enquête sordide, tout en nous mettant en garde contre les travers de notre société.

La fin est juste époustouflante, prévoyez un petit remontant pour vous remettre !!!

Un polar réaliste, au rythme effrenant, hors des sentiers battus, si vous avez envie de nouveauté en terme de sujet d’enquête et d’une écriture à la pointe, allez-y, vous ne pourrez pas le regretter !

Je remercie Danièle et les Éditions Flammarion pour cette lecture.

sex doll1199637089..jpg

 

10 réflexions sur “« Sex doll » de Danièle THIERY

        1. Rassure toi tu n as pas l air si terrible que ca ! Mais quand je vois a ce qu il m arrive de penser, je me dis qu il faut se mefier des lectrices de thrillers…on a des idees pas nettes des fois ! Je suis imaginee en train d eborgner ma chef avec mon stylo un jour….inseré dans le bon angle, ca peut faire mal 🤣

          J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s