« Couleurs d’automne » de Priska SOBA

Informations :

Titre : couleurs d’automne

Auteur : Priska Soba

Editeur : auto-édition

Nombre de pages : 158 pages

Format  et prix : broché  14.99 €

Date de publication : 15 octobre 2018

Genre : essai psychologique

Résumé :

« Elle était mon enfant, ma prison de mensonges, mon enfer. Exilée, contrainte de vivre en recluse afin d’expier une faute que je n’avais pas commise, loin de hommes, sans avenir je suis demeurée. Comment aurais-je pu l’aimer ? Elle ne m’était rien. Elle n’était qu’une aberration dans un monde de douleur.  »

COULEURS D’AUTOMNE nous entraîne dans la vie d’une jeune fille de 16 ans, qui donne naissance à une petite fille suite à un viol. Elle n’aura alors plus qu’un seul désir : effacer jusqu’à l’existence même de cet enfant. La haine et la violence de cette mère auront-elles des limites ?

images

Mon avis :

« Couleurs d’automne » est un roman qui va vous sortir de votre zone de confort et vous bousculer. Je l’ai trouvé vraiment dur et très noir. Le sujet n’est pas facile, c’est clair, et de plus, il est raconté de l’intérieur. Grâce au « JE », le lecteur prend toute la place dans la tête de la mère et de la fille, alternativement. Et je ne sais pas laquelle est la pire !

La mère brisée par son viol et la naissance de cette fillette non désirée, qu’elle va détruire psychologiquement, ou la fille et ses déviances psychologiques. Car grandir sans l’amour d’une mère, ça laisse forcément des traces. Pas de résilience possible ici, tout n’est que fracture, souffrance et calvaire.

L’enfant, rejetée, battue, va vivre sans amour ni affection aucune et ne devra son salut et sa survie que grâce, si l’on peut dire, à une fracture psychique terrifiante. Dans ce monde si cruel, on survit comme on peut…

L’écriture est fluide, crue, incisive, transposant parfaitement les émotions de chaque personnage, et malgré quelques lourdeurs, on ne peut que s’immerger dans cette histoire effrayante si réelle. Il faut avoir de l’audace pour traiter un sujet si grave de cette manière. Et j’avoue qu’il faut avoir autant d’audace pour le lire également ! On est loin, très loin du monde des Bisounours.

La condition de la femme, le viol, le poids de la famille, le rejet, sont autant de sujets qui prennent aux tripes et qui sont décrits avec sensibilité et justesse. Au fil de la lecture, il y a les émotions qui submergent le lecteur, certes, mais il y a également toute une remise en question, que ferions-nous si nous étions témoins d’une telle ignominie ? Comment vit-on avec cela ? A la place de la mère, comment aurais-je réagis ? Et si j’avais été cette fillette, comment aurais-je mené ma vie ? Comment aurais-je pu me construire ?

Une lecture bouleversante qui provoque une réflexion poussée sur la condition humaine.

Je remercie Priska pour cette très belle lecture, courte mais d’une densité émotionnelle hors norme.

couleurs d automne797292600..jpg

 

 

2 réflexions sur “« Couleurs d’automne » de Priska SOBA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s