« Carnets d’éternité » de Philippe MONTILLIER

Informations :

Titre : carnets d’éternité

Auteur : Philippe Montillier

Éditeur : Géorama

Nombre de pages : 232 pages

Format  et prix : broché  14.90 €

Date de publication : 5 octobre 2018

Genre : récits de voyages

Résumé :

Arpenter le monde ! Voilà sans doute l’expression la plus juste pour caractériser la démarche de Philippe Montillier au cours de ces 30 ans de périples improbables qu’il nous restitue aujourd’hui avec force, douceur, émotion et authenticité.
Ces instants d’éternité ont chargé sa mémoire de moments rares, de situation tendues, de sourires profonds et francs, de vérités toutes simples, de visions à couper le souffle, de lieux où le temps semble suspendu dans l’or des jours. Ces morceaux choisis pour leurs contrastes, leurs couleurs, leurs révélations se veulent aussi un temps de pause, de respiration, de voyage intérieur et de questionnement lors de confrontations à une actualité plus difficile, plus dérangeante parfois.
30 ans de missions, de reportages et d’expéditions que ses photographies ont tenté de figer au plus juste, que ses carnets de route ont consigné en toute modestie.

Originaire de la région de Chamonix, Philippe Montillier est infirmier spécialisé et photographe. Fondateur des Éditions de la Boussole, on lui doit plusieurs ouvrages sur l’Himalaya, les Andes ou l’Afrique de l’Est. Entre vie professionnelle et passion, c’est à pied qu’il a choisi d’aller rencontrer le monde, loin des sentiers battus…

Mon avis :

J’enfile mes chaussures de marche, j’attrape mon sac à dos et hop, me voilà partie parcourir le monde en compagnie de Philippe. Mais attention, nous sommes loin des circuits touristiques des tour Opérateurs. Ici, c’est l’authenticité qui prime !!

La préface de Philippe Claudel nous met l’eau à la bouche. Les premiers chapitres sont consacrés au « plantage du décor », à comprendre pourquoi Philippe en est arrivé là. En effet, il a eu la chance d’avoir été initié à la photographie dès l’âge de 8 ans par son père, et un voyage scolaire à 12 ans a posé les fondations d’une véritable passion.

Ensuite, le livre est présenté comme un journal de bord, chaque chapitre présentant un voyage, une destination. Le tout agrémenté de plusieurs citations magnifiques et d’encarts photographiques splendides.

critique litteraire2118326142..jpg

Avec sa plume très délicate, Philippe nous retranscrit parfaitement sa passion pour les voyages et la découverte. Le temps est suspendu, le lecteur se doit de trouver de nouveaux repaires, hors du temps et de ses habitudes. En plus d’évasion, l’auteur  propose une mine d’informations et de détails sur la vie dans ces contrées lointaines. J’ai appris ce qu’étaient les pénitents en haute montagne (formation de neige à des altitudes élevées et qui prend la forme de minces lames de neige ou de glace durcie), ou encore l’importance du sel comme monnaie d’échange.

Voici les récits qui m’ont le plus émue, touchée ou ravie :

« Sherpa, peuple des hauteurs du Népal – 1993 »

Faire connaissance de ce peuple a été un enchantement. On prend une leçon de vie face à ces hommes toujours souriants, de bonne humeur, malgré leur tâche oh combien difficile mais pourtant essentielle.

« Corridor du Wakhan aux confins de l’Afghanistan – 2002 »

J’ai découvert qu’en plus d’être l’un des postes-frontières les plus élevés du monde, le col de Wakhjir a la particularité de se trouver à l’endroit où le changement d’heure entre deux pays frontaliers est le plus important au monde. En effet, il y a 3h30 de décalage entre la partie afghane de ce col et la Chine !

« Femmes du Thar, Inde – 2013 »

Cette histoire très courte se déroule au Rajasthan, l’une des régions les plus pauvres de l’Inde et met l’accent sur la condition des femmes dans ce pays, écrasé par le poids de la religion et des traditions. Affligeant. Bien loin du tourisme et des Kathputli !

J’ai apprécié également les derniers chapitres, je ne vous en dis pas plus, je vous laisse le soin de les découvrir. La communion entre l’auteur et son lecteur est bien là ! Riche et intense en émotions.

Authenticité, simplicité, passion sont les maîtres mots de ces carnets de voyage. L’ivresse est au rendez-vous. Je vous le conseille, le dépaysement vous attend à chaque page et après cette lecture, vous aurez une furieuse envie de voyager, croyez-moi !

« Tout bien considéré, il y a deux sortes d’hommes dans le monde : ceux qui restent chez eux, et les autres ».

                                                                                                          Rudyard Kipling.

Je remercie Philippe pour sa confiance.

carnets d eternite 1775410868..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : le résumé m’a bien plu, j’avais envie de découvrir autre chose que mes lectures habituelles.

Auteur connu : Philippe a plus de  livres de voyages à son actif ! Lorsque ce n’est pas votre domaine de prédilection, vous ne pouvez pas connaître ! Je vais me rattraper c’est clair !

Émotions ressenties lors de la lecture : quelle évasion ! C’était une bouffée d’air frais, un bol d’air pur. J’ai lu ce livre avec passion et enchantement.

Ce que j’ai moins aimé : j’ai moins accroché sur certaines destinations, mais ce n’est que personnel.

Les plus : la présentation, les photos, les citations, la plume de l’auteur, cette invitation au voyage est juste sublime.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s