« Un automne à Madison » d’Hugo CHATEL

Informations :

Titre : un automne à Madison

Auteur : Hugo Chatel

Éditeur : Publishroom Factory

Nombre de pages : 138 pages

Format  et prix : broché 12 € / numérique 2.99 €

Date de publication : 18 janvier 2020

Genre : témoignage

Résumé :

 

Mon avis :

Famille : ensemble de personnes vivant sous le même toit, et spécialement le père, la mère, et les enfants.

GPA : Gestation Pour Autrui, méthode de procréation consistant à faire porter un enfant conçu in vitro par une mère porteuse, interdite en France par la loi de bioéthique de 1994. Réalisée à l’étranger, dans le cas d’un couple gay, seul le conjoint qui est le parent biologique de l’enfant (à savoir celui qui a donné son sperme pour la fécondation in vitro) est reconnu comme le parent biologique et légal de l’enfant.

Depuis l’ouverture du mariage civil aux couples de même sexe en 2013, les couples homosexuels mariés ont le droit de recourir à l’adoption.

 

J’arrête de vous bassiner avec des définitions, mais cela était nécessaire pour bien comprendre le contexte de ce livre témoignage.

Nous sommes en 2012, Jean Luc, 33 ans, fête son anniversaire entouré de sa famille et de ses amis. Il vit avec Hugo depuis plusieurs années. Ils forment un couple uni, heureux, mais pourtant, il manque un enfant qui pourrait se nourrir de cet amour. Si Hugo en a fait son deuil, Jean Luc souffre de ne pas pouvoir être père. Ce désir d’être parent devient insoutenable. La coparentalité envisagée en première intention ne fonctionne pas, les portant de désillusion en faux espoirs.

Hugo et Jean-Luc vont se tourner vers la GPA (Gestation Pour Autrui), autorisée et parfaitement encadrée aux États-Unis. Nous allons vivre leur parcours pour être parents à leurs côtés, les démarches, les séjours aux USA pour rencontrer la future mère porteuse, et toutes les étapes nécessaires pour peut-être réaliser enfin leur rêve.

Ce témoignage est bouleversant, j’ai versé ma larme, je n’ai pas pu faire autrement. Lu d’une traite, j’ai ressenti les émotions d’Hugo et Jean-Luc. La plume est fluide et très touchante, apportant énormément de sensibilité.

Ce livre m’a permis d’ouvrir les yeux sur un sujet grave et sur le retard pris en France face à des pays comme les États-Unis. Et je me suis réellement posée la question sur la définition d’une famille : pourquoi pas 2 papas ou 2 mamans ? Où est le problème franchement ? Un enfant a besoin de grandir entouré d’amour, point ! Et Jean-Luc et Hugo en ont à revendre ! J’ai été choquée par le questionnaire auquel ils se sont soumis pour définir s’ils étaient aptes à engager une procédure de GPA. Les couples classiques, on leur fait remplir un questionnaire avant de se reproduire ? Vous savez, ceux qui maltraitent leurs enfants, ou pire ?

En France, il faut que la loi bouge, on est toujours à la traîne. Et les mentalités doivent changer. Homophobie, intolérance et surtout ignorance, tout cela doit évoluer.

Je remercie Hugo d’avoir publié ce livre, je conseille à tous de le lire, c’est un témoignage nécessaire et utile. Et un fabuleux message d’espoir à tous les couples homosexuels souhaitant donner la vie.

Je remercie NetGalley pour cette lecture.

#UnautomneàMadison #NetGalleyFrance #HugoChatel

un automne a madison1804699244..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : le sous-titre (« l’histoire d’une GPA ») m’a poussé à lire le résumé qui m’a vraiment donné envie de découvrir le parcours de ce couple.

Auteur connu : non, ce récit étant un témoignage unique. Je vous invite à vous rendre sur la page facebook officielle d’Hugo, vous y trouverez toutes les informations sur « Un automne à Madison » mais aussi sur la législation française.

Émotions ressenties lors de la lecture : je suis passée par toutes les émotions ! L’espoir, le désespoir, la colère, la déception, la joie, la curiosité. A la fin de la lecture je suis allée flâner sur internet pour en savoir plus.

Ce que j’ai moins aimé : au niveau du livre, absolument rien. Ce que je n’ai pas aimé, c’est qu’un couple soit obligé d’aller à l’étranger et de débourser des sommes considérables pour pouvoir devenir parents. Un vrai parcours du combattant ! Donner la vie doit être naturel, pas être une telle épreuve.

Les plus : le fait que ce soit Hugo qui soit le narrateur nous fait vivre ce récit comme si on y était. Les mots choisis sont touchants, tout le parcours est détaillé, expliqué, sans langue de bois, permettant une réelle prise de conscience.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s