« Le vieil homme et moi » de Luca TAHTIEAZYM

Informations :

Titre : le vieil homme et moi

Auteur : Luca Tahtieazym

Éditeur : auto-édition

Nombre de pages : 306 pages

Format  et prix : broché 14,90 € / numérique 2,99 €

Date de publication : 11 juin 2020

Genre : feel good

Résumé :

Quand un vieil homme solitaire et bougon s’installe en face de chez eux avec sa grande gueule et ses bouteilles de muscadet, Charlotte et son fils Valentin, poussés au bord de la rupture par une succession d’embûches, voient leur existence bouleversée. Entre l’ours mal léché au grand cœur et ses voisins, une amitié aussi forte qu’inattendue va se tisser, leur prouvant à tous que rien n’est jamais écrit et que le bonheur appartient aussi à ceux qui n’y croient plus. »

Mon avis :

Charlotte Vanier, 32 ans, est propriétaire d’une exploitation agricole en plein cœur du marais poitevin. L’auteur aime beaucoup nous y emmener, ce n’est pas la première fois ! La vie de Charlotte a été bouleversée, puisque son mari, Grégory, est mort il y a quelques mois, victime d’un terrible accident. Désormais, Charlotte élève seule son fils, Valentin, 9 ans, adepte des fugues ; elle tente également de maintenir à flots sa ferme, au bord de la faillite. Maxime, un jeune orphelin de 22 ans recueilli à l’époque par Grégory, est son seul soutien. C’est dur pour elle de tout assumer, d’autant que faire le deuil de Grégory s’avère très compliqué.

Lorsqu’un vieil homme de 72 ans, Jules Ravinier, s’installe dans la maison délabrée juste en face du domaine, elle s’en étonne, se demandant bien ce qu’un papy pouvait trouver à faire dans ce coin perdu. Les liens vont se nouer entre Jules et Valentin, qui a trouvé là un grand-père d’adoption. Et Jules n’aura de cesse de filer un coup de main à Charlotte.

Les personnages ont tous été malmenés par la vie. Même le chien, Bidule (tiens ça me rappelle quelque chose…) en a eu pour son grade. Maxime et ses lapsus m’ont fait glousser à bien des reprises ! Quant à Jules, je l’ai adoré, un peu bougon, il ne mâche pas ses mots, c’est le moins que l’on puisse dire, ni ses actes (tiens, un adepte des coups de pelle, ça fait plaisir !!), certaines de ses réflexions m’ont bien fait rire également ! Et il y en avait besoin, de rire ! Car bien qu’étant un feel good (oui, je sais, Luca, ce terme ne te plait pas, mais je n’ai pas trouvé mieux !), le destin qui s’est joué de Charlotte, de Valentin et des autres est dramatique. Le pouvoir de la résilience prend ici tout son sens. Comment se relever ? Comment se battre ? Comment ne pas tout abandonner ? Comment croire encore à la vie ?

Nous avons tous besoin de trouver un Jules sur notre route. Quelqu’un qui arrive au bon moment pour nous servir de béquille. La plume est délicate, sensible, elle nous emporte. La construction linéaire est parsemée de rebondissements, rendant le rythme soutenu malgré le calme apparent. Je ne me suis pas ennuyée une seconde, j’ai apprécié passer ces heures de lecture avec Charlotte, c’est un roman qui regonfle le cœur et le moral, un vrai feel-good ! Il apporte une réflexion sur la nature humaine et notre capacité à survivre dans des situations difficiles. Charlotte a d’ailleurs découvert son aptitude à se réinventer et à aller de l’avant.

Quant à la fin, j’avoue qu’elle m’a vraiment surprise. Je me doutais bien qu’il y avait anguille sous roche, mais je n’imaginais pas cela. Tout le roman prend un sens nouveau du coup.

Une belle parenthèse positive, si vous cherchez une bonne idée pour échapper au quotidien et retrouver le sourire, n’hésitez plus.

Je remercie Luca pour sa confiance sans faille !

#LeVieilHommeEtMoi #LucaTahtieazym

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : j’apprécie toujours les romans de Lucas. Ils sortent des sentiers battus et rebattus. Le résumé du « Vieil homme et moi » m’a tapé dans l’œil de suite.

Auteur connu : le nombre de roman de Luca que j’ai lu ne se compte plus ! Il fait partie de ma liste d’auteurs que je suivrai au bout de leur plume. A chaque fois, l’évasion est au rendez-vous.

Émotions ressenties lors de la lecture : quel bonheur ! De l’empathie pour les personnages, de la compassion par rapport au drame vécu par Charlotte et Valentin, beaucoup de gaieté face aux touches d’humour, et une belle dose d’optimisme !

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : le sujet traité, celui de la perte d’un être cher, l’humour présent, les personnages.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s