« Le fantôme de l’A72 » de Jean DUCREUX

Informations :

Titre : le fantôme de l’A72

Auteur : Jean Ducreux

Éditeur : auto-édition

Nombre de pages : 328 pages

Format  et prix : broché 17.99 € / numérique 4.38 €

Date de publication : 1er novembre 2018

Genre : policier

Résumé :

Loubna Ammasri est maman et fière de l’être. Elle rencontre ce qui reste de la famille Carvalet à Poncins, village de la Loire, mais ce week-end à la campagne va être le plus meurtrier et le plus traumatisant de sa vie de femme. Confrontée à la violence inouïe d’un terroriste est-européen épris d’elle, elle aura bien besoin de ses deux gendarmes pour se sortir de ce très mauvais pas. Avant que la Plaine du Forez ne s’embrase, connaissant émeutes et explosions en série, jusqu’au feu d’artifice final. Pendant ce temps, Colette enquête en Afrique : exotisme, mystère, surprises en série.

TOME 2 de la Série »Des Crimes & Des Routes » Par l’auteur du « Héros de la RD 311 » Roman policier et thriller rhônalpin se passant dans la Plaine du Forez, Saint-Étienne et Lyon.

Mon avis :

Second tome de la trilogie « Des crimes et des routes ». Il peut très bien se lire indépendamment, même si vous louperez la cohérence niveau personnages. L’auteur nous dresse la liste des protagonistes que l’on retrouve dans ce second opus en début de roman, et un résumé du premier tome en fin de roman, une attention très utile. J’ai lu le premier il y a quelques temps déjà, j’ai apprécié ces topos, histoire de me remettre dans le bain.

Nous retrouvons Loubna, notre journaliste à France 3, qui a accouché de jumeaux ravissants, Marc-Aurèle et Sofia-Malika. Luc, le frère de Marc (cf. tome 1), reprend contact avec elle. Il sera assassiné presque sous les yeux de Loubna. Voilà notre point de départ pour cette nouvelle enquête qui va nous réserver bien des surprises.

Loubna pense passer un petit week end tranquille et reposant, que nenni ! Le petit village de Poncins, dans la Loire (juste à côté de chez moi !!) va devenir l’épicentre d’un roman qui va mettre nos neurones à rudes épreuves. Car le moins que l’on puisse dire, c’est que Jean ne va pas nous ménager. Enfin, si un peu quand même, puisqu’il nous prévient à l’abord d’un chapitre délicat pour nos petites âmes. Vous vous doutez bien que j’ai lu ces chapitres avec beaucoup d’attention😉 ! Mais pour le reste, prenez des notes !

J’ai aimé cette richesse d’écriture, la plume étoffée et généreuse, les rebondissements palpitant, et le foisonnement de sujets, allant du réseau terroriste international au corbeau de village, attention l’Islam peut être partout, y compris dans nos campagnes.

Les personnages sont attachants, suffisamment travaillés pour que l’on se sente bien parmi eux. Le rythme ne retombe jamais, la lecture se fait toujours dans la tension et l’attente d’un fait nouveau relançant l’enquête. Jean a l’art de nous tenir en haleine, c’est le moins que l’on puisse dire.

Comme pour le premier tome, j’ai adoré cette intrigue nichée dans mon département, c’était amusant de découvrir cette histoire se déroulant dans des endroits connus, même mon petit village de 1000 habitants tout juste possède ses quelques lignes de gloire ! Et cette fois-ci, on passe de la RD 311 à l’A72, à nous les grands axes !

Une idée de départ alléchante, une intrigue truffée de rebondissements, un décor original, les ingrédients pour passer de belles heures de lecture sont là ! N’hésitez pas !!

Je remercie Jean pour sa confiance. A bientôt aux prochaines Boënnales, j’espère !

#LeFantômeDeLA72 #JeanDucreux

le fantome de la72304114746..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : l’auteur. J’avais dévoré le premier tome, j’avoue que les suivants sont enterrés dans ma PAL. Il était grand temps que j’en remette un tout au dessus !

Auteur connu : je connais Jean depuis plusieurs années désormais, il est un fidèle participant des Boënnales ! Voici mon retour du premier tome « Le héros de la RD 311 » .

Émotions ressenties lors de la lecture : beaucoup d’empathie pour certains personnage, de la haine pour d’autre, la curiosité de savoir où tout cela allait nous mener, de l’effroi quand j’ai découvert quelle tournure prenaient les évènements.

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : la richesse de la plume, l’originalité du décor, les thèmes graves soulevés, les personnages.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s