« Dictionnaire amoureux du polar » de Pierre LEMAITRE

Informations :

Titre : dictionnaire amoureux du polar

Auteur : Pierre Lemaître

Éditeur : Plon

Nombre de pages : 816 pages

Format  et prix : broché 27 € / numérique 17,99 €

Date de publication : 22 octobre 2020

Genre : dictionnaire

Résumé :

 » Voici le dictionnaire de ce que j’aime (à quelques oublis près).  »

 » Nos amis italiens et espagnols (ils ne sont pas les seuls) ne font guère de distinction entre  » roman noir  » et  » roman policier « . Mais comme en France, nous la faisons, en toute logique ce dictionnaire devrait ne comprendre que des entrées concernant le roman policier. Si vous en êtes d’accord, ce sera ma première licence : je parle d’un univers littéraire qui est le mien, on y trouvera aussi bien du  » polar  » que du  » noir « .
S’agissant d’un univers  » littéraire « , il ne devrait y avoir ici que des livres. Ce sera ma seconde licence : incidemment, on y trouvera quelques films, quelques séries TV, quelques BD, des librairies, des blogs.
Enfin, autant prévenir tout de suite : pour les définitions maîtrisées, les monographies exhaustives, les analyses thématiques, etc., le lecteur trouvera facilement d’excellents ouvrages (j’en cite quelques-uns, en fin de volume) qui correspondront à cette attente. C’est à un écrivain que l’éditeur a confié ce Dictionnaire amoureux. Je parlerai donc ici en lecteur et en romancier. Il y aura des oublis impardonnables, des injustices, des jugements contestables. C’est inévitable mais je ne fais que respecter le projet de cette collection : c’est le dictionnaire de ce que j’aime (à quelques oublis près).
Lorsque je lis un Dictionnaire amoureux, rien ne me fait plus plaisir que de découvrir des choses que je sais déjà. C’est un peu comme pour le Nobel de littérature : le jour de la proclamation, quand il s’agit de quelqu’un dont je connais déjà le nom, j’ai l’impression d’être cultivé. J’espère que ce Dictionnaire amoureux réservera au lecteur quelques-unes de ces satisfactions mais aussi quelques surprises, quelques découvertes. Et l’envie de lire et de relire encore cette littérature majeure qui, quoiqu’on en dise, reste durablement marquée par le prosaïsme de ses origines.
Alphabétique (de  » s’abîmer  » à  » vouloir-saisir « ), totalement subjectif ( » on a rendu à ce discours sa personne fondamentale qui est le JE « ), sans prétention à l’exhaustivité…, je crois que les Fragments d’un discours amoureux (1977) peut être considéré comme l’ancêtre des Dictionnaires amoureux.
Puisqu’il correspond très exactement à mon projet, je reprends donc ici, à la lettre, l’exergue de Roland Barthes : C’est donc un amoureux qui parle et qui dit . »

Mon avis :

C’est un ami qui m’a offert ce livre et je l’en remercie car je n’aurai jamais eu l’idée d’acheter ce titre. J’ai pris énormément de plaisir à le lire. Découvrir le dictionnaire du polar à la sauce Pierre Lemaître, c’est juste un  délice ! Notons qu’il fait partie de la riche collection de « Dictionnaire amoureux« , éditée chez Plon depuis vingt ans.

Le côté dictionnaire vous permet de ne lire que les entrées qui vous attirent, de le ressortir régulièrement pour le compulser, ou, comme moi, de le dévorer de A jusqu’à Z. Vous découvrirez peut-être des auteurs inconnus ou pas suffisamment connus pour vous, et, au détour d’une page, vous serez surpris de découvrir une facette différente des auteurs que vous appréciez.

De Roger Ackroyd à Nero Wolfe, en passant par Olivier Norek ou encore Maud Mayeras, laisse-vous emporter dans un univers passionnant et palpitant !

Le lecteur compare ses références avec l’auteur, ce qui s’est avéré, me concernant, être un petit jeu bien sympathique. Certes, ce dictionnaire est bien loin d’être exhaustif puisque c’est le dictionnaire de l’auteur. Mais tout de même, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en un peu plus de 800 pages, ce pavé en contient des entrées !! C’est un magnifique voyage alphabétique, où l’auteur nous partage son univers. Il se livre au lecteur, de manière à la fois ludique, récréative, mais aussi instructive et intime, décortiquant sa passion. Cet inventaire personnel permet au lecteur d’élargir son propre horizon. C’est un vase communiquant où chacun y trouve son compte.

La plume est fluide et précise, les connaissances de l’auteur m’ont vraiment bluffée, il nous partage son savoir avec une aisance et une simplicité agréable et naturelle. Résultat des courses : le lecteur prend des notes, et fait gonfler sa wish list ! Car Pierre donne envie de lire certains  beaucoup des romans et/ou des auteurs dont il parle. Ayez cela à l’esprit lorsque vous attaquerez ce recueil, il est à double tranchant 😉!!

Un bel ouvrage, qui ravira, je pense, les amateurs de polars. Une flânerie dans un univers certes noir, mais d’une incomparable richesse.

#dictionnaireamoureuxdupolar   #PierreLemaître  #Plon

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : cadeau d’un ami, j’étais curieuse de découvrir ce dictionnaire amoureux, qui pour moi, était une première du genre.

Auteur connu : qui ne connait pas Pierre Lemaître ? Voici ma chronique de « Cadres noirs ».

Émotions ressenties lors de la lecture : de la curiosité, Pierre a réussi à me retransmettre sa passion qui ressortait de ses mots.

Ce que j’ai moins aimé : un tome 2 non ?

Les plus : le concept, la découverte, les 800 pages (oui, oui, moi qui n’aime pas les pavés, je me suis régalée et n’ai pas vu le temps passer), la plume.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s