« Vertiges » de Loana HOARAU

Informations :

Titre : vertiges

Auteur : Loana Hoarau

Éditeur : Évidence

Nombre de pages : 190 pages

Format  et prix : broché 13 € / numérique 7.99 €

Date de publication : 19 février 2021

Genre : thriller psychologique

Résumé :

Un lieu ? Une boîte de nuit.
Un déclencheur ? Un simple regard échangé.
Mais tout peut s’emballer. Jusqu’à l’obsession.
Ce qui aurait pu devenir une belle histoire entre Marsault et Hassan va prendre des proportions inattendues. Entre possession et manipulation, la folie meurtrière n’est jamais loin.

Et vous, jusqu’où seriez-vous prêt à souffrir pour garder votre partenaire ? L’amour d’une vie mérite-t-il tout sacrifice ?
Un thriller psychologique sous haute tension, un suspense haletant servi par une plume ciselée, âmes sensibles s’abstenir.

Mon avis :

Voilà un thriller oppressant et terriblement angoissant ! Et la narration à la première personne du singulier en rajoute encore une couche. Marsault, notre narrateur, va nous expliquer comment la rencontre avec Hassan a changé définitivement sa vie.

Lors d’une sortie en boîte de nuit, Marsault va croiser le regard d’Hassan et le coup de foudre sera immédiat pour le jeune homme. Il n’aura de cesse de revoir Hassan, attirer son attention, et lorsque ce dernier lui accorde ses faveurs, Marsault est au paradis. Et pourtant, leur première fois ensemble aura un goût amer. Et de mon côté, je commençais à sentir que Marsault allait y laisser des plumes.

Ce roman est une histoire d’amour, mais pas celle que l’on peut retrouver dans les romances. Loana plonge dans l’horreur, dans la manipulation, dans l’amour non réciproque. Hassan va utiliser Marsault pour son plaisir, Marsault va tout accepter par amour. La balance est inégale, le lecteur va assister impuissant à la longue descente aux enfers de Marsault. Si un amour, lorsqu’il est honnête et partagé, est le sentiment le plus noble et le plus savoureux au monde, lorsqu’il s’avère dominateur et non réciproque, il devient vite destructeur et atroce.

Marsault va y croire tout de même (bon, OK, pour moi, le dicton « L’amour rend aveugle » prend ici tout son sens), ignorant les nombreuses alertes, totalement dépendant des miettes d’un amour utopique.

La plume de Loana est vive, crue, ciselée, elle claque. Les mots laissent une trace indélébile dans l’esprit du lecteur. Un récit poignant, des personnages contrastés, je me suis attachée à Marsault, il m’a fait beaucoup de peine, il souhaitait juste aimer et être aimé en retour.

« Tu me subjuguais. Tu avais déjà tissé ta toile autour de moi. »

La fin m’a épinglée au mur, Loana a été jusqu’au bout de sa réflexion, me laissant sans voix. Du premier mot au dernier, Loana tient en équilibre sur un fil, basculant d’un côté et de l’autre sans jamais tomber, engluant le lecteur dans sa toile, tout comme Hassan avec Marsault. Et à la dernière page, elle lâche tout, trucidant tout le monde.

Un thriller psychologique implacable, rude et violent, une lecture en apnée totale qui ne peut laisser indifférent. Je conseille à tous les amateurs du genre. Attention aux âmes sensibles par contre !

#Vertiges #LoanaHoarau #Évidence

Je remercie les Éditions Évidence pour cette lecture.

Voici le lien pour commander ce roman : www.evidence-boutique.com

vertiges (2)-011787367063049600968..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : l’auteur !

Auteur connu : j’ai découvert Loana avec  « Buczko » et j’avoue que cette lecture m’a laissé une trace dans mon esprit de lectrice.

Émotions ressenties lors de la lecture : de l’angoisse, de l’oppression, beaucoup de tristesse également, ainsi qu’une certaine révolte.

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : la plume, la psychologie, les personnages, l’ambiance, la fin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s