2020, année de la lecture…ou pas ?

Coucou les mordus de littérature, vous allez bien ? Aujourd’hui, je vous propose une petite réflexion concernant l’impact du Covid sur la lecture.

 

 

Pour la petite histoire, le Centre national du livre (CNIL) est un établissement public placé sous la tutelle du ministère de la Culture. Sa vocation et son rôle sont de soutenir l’ensemble de la chaîne du livre. Il publie chaque année une étude « Les français et la lecture », disséquant nos habitudes littéraires.

L’étude 2020  vient de paraître. La sentence est tombée :  la lecture a reculé l’an dernier en France. En effet, 14 % des sondés n’ont lu aucun livre en 2020 (pour moi ce sont des extra-terrestres🙂 !). Les confinements et les fermetures des librairies et bibliothèques ont visiblement eu raison de notre soif de lecture. J’admets que les conditions n’étaient pas hyper favorables à la lecture, le stress se rajoutant à tout cela.

Le COVID a totalement changé nos habitudes de lecture :

  • Le lecteur français a eu envie de mieux comprendre le monde et de décrypter la crise que nous avons traversée : les livres de reportages et d’actualité (essais, biographies…) ont eu la cote, au détriment des romans.
  • Les français ont eu moins de temps pour lire : l’école à la maison a plombé le temps de loisirs ! Et le télétravail nous a fait prendre de mauvaises habitudes : travail plus tard le soir, souvent plus d’heures effectuées, pas de pause déjeuner.
  • Et sachant que 65 % des lecteurs lisent en dehors de leur domicile, il est simple d’en déduire que les gens lisent moins. Tout le monde par contre a conservé le rituel de lecture avant de dormir, ouf !
  • La place des réseaux sociaux dans notre vie a également fortement augmentée, grignotant d’autant notre temps de lecture.
  • Le format numérique a gagné du terrain sur le livre papier. Le numérique a été accessible durant les confinements et était la solution de secours si on n’avait pas anticipé les restrictions et acheté le stock de livres pour tenir !

Vous avez dit « Grand Lecteur » ?

Selon le CNIL, pour être considéré comme grand lecteur, il faut lire minimum 20 ouvrages par an. Où vous situez-vous ? On explose le compteur, non 😀?

blog littéraire

 

critique littéraire

 

La lecture est de moins en moins régulière, mais heureusement, cela ne l’empêche pas de véhiculer des valeurs positives.

Vous avez dit « lecteur numérique » ?

La démocratisation des smartphone aura permis d’augmenter la proportion de livres numériques. Il n’est pas nécessaire d’investir dans une liseuse pour découvrir la lecture numérique. Moi-même, je n’en possède pas, je télécharge les applis directement sur mon téléphone et ma tablette, et je peux lire n’importe quel format, n’importe quand. J’avoue que côté praticité, difficile de faire mieux.

 

lecteurs numériques

 

Et mon bilan ?

J’ai à peu près suivi la tendance quant à mes habitudes de lecture : télétravail quasi à 100 % depuis un an, terminées les 3 heures de transports en commun 3 fois par semaine, c’est autant d’heures de lecture en moins ! Horaires totalement anarchiques lors du confinement de mars, je ne comptais pas mes heures, pause déjeuner rikiki, j’ai frôlé le burn-out😭. Et hop, du temps de lecture en moins !

J’ai conservé le rituel de lecture du soir, et même de la nuit, puisque les insomnies ont été nombreuses à cette période.

Bon, par contre, j’ai tenu le cap, la lecture étant mon anti-dépresseur, du coup, j’ai lu quasiment le même nombre de livres qu’en 2019. Je n’avais pas du tout anticipé le confinement de mars, je n’avais que très peu de stock de livres papier, on peut dire que le numérique m’a sauvée !

 

2021, bis repetita ?

Pas la peine de s’appeler Nostradamus pour prédire que 2021 sera de la même trempe. Les gens « normaux » n’auront qu’une envie à la fin de ce nouveau confinement : se retrouver entre amis, faire la fête, aller au resto, au bar, au cinéma, voyager. Tout ce dont on a été privés depuis plus d’un an désormais.

Les lecteurs compulsifs continueront, eux, à lire, mais dans une moindre mesure également. Les liens sociaux vont redevenir la norme, avec la reprise des salons littéraires, donc une augmentation faramineuse de nos PAL😍 !

Top : Les avantages à avoir une pile à lire bien fournie

 

Et vous, avez-vous lu plus ou moins en 2020 ? Et 2021 se présente comment ? J’espère que cet article vous aura plu. N’hésitez pas à commenter. A bientôt !

14 réflexions sur “2020, année de la lecture…ou pas ?

  1. Intéressant article qui m’étonne, je pensais que les gens avaient lu plus dans la période de confinement. En ce qui me concerne je pense avoir augmenté le nombre de livres lus. Ceci dit je reste à une lecture besoin et plaisir, je n’ai ni objectifs, ni envie de faire des bilans… Je trouve que c’est du temps perdu. Je souhaite garder au moins un temps égal à la lecture et à la réflexion, la recherche par rapport à cette lecture. Je connais dans mes contacts bien des personnes qui ont lu plus…

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as bien raison, la lecture doit rester un plaisir ! Pour les bilans, j’aime en faire un annuel pour garder une trace plus « globale » de mon année de lecture. Les bilans mensuels, pas contre, je ne suis pas fan du tout. J’aime écrire mes avis de lecture au fil de l’eau, et de temps en temps des article plus généraux sur la littérature. Savoir qu’il faudrait que je rédige un bilan chaque mois, ça me stresserai je pense.
      Passe une belle journée à bientôt.

      Aimé par 1 personne

  2. J’avoue que lorsque j’ai vu les résultats de l’enquête la semaine dernière j’ai été très étonnée. Ma naïveté me donnait vraiment l’impression que plein de gens avaient retrouvé le plaisir de la lecture et que les personnes lisant déjà avaient continué. Bon bah on peut dire que j’ai un flaire pourri. ^^ Et, en même temps, ça m’inquiète un peu.

    De mon côté, je vis la situation avec distance donc je n’ai pas senti beaucoup de changements. Connaissant les travers du télétravail j’ai toujours fait attention à respecter les horaires (et j’ai pas envie de bosser gratos pour mon entreprise), je continue à aller travailler en présentiel certains jours donc je conserve mes lectures dans les transports, et je ne suis pas tressée. J’ai même l’impression d’avoir plus lu que les années précédentes. D’où mon étonnement face au recul de la lecture. Mais c’est comme ça. ^^’

    Comme toi, quand je lis des livres numériques c’est sur téléphone ou tablette. Je ne suis pas du tout amatrice des liseuses que je ne trouve pas assez adaptables et vraiment chères. Ca m’a été bien utile durant le premier confinement, j’avais de quoi lire chez moi mais je suis incapable de ne pas craquer sur de nouveaux titres… (Je culpabilise en écrivant ça… ^^)

    Merci pour cet article intéressant ! 🙂

    Aimé par 2 personnes

    1. Nous sommes deux naïves alors !
      Pour le télétravail, depuis mai dernier, je m’impose des horaires classiques, en faisant des pauses régulièrement. J’ai pris des douleurs dorsales avec d’une part, une mauvaise position, et d’autre part, en restant la demi-journée scotchée à mon ordi sans bouger. Mon leitmotiv : commencer tôt pour terminer à 16h00. Et ouvrir mon bouquin à 16h05 !!
      Passe une belle journée, bises

      Aimé par 2 personnes

      1. Oui, c’est vrai qu’en plus des horaires parfois à rallonge, on oublie souvent que nos positions et matériels de travail à la maison ne sont pas adaptés pour des durées longues… Je te souhaite bon courage dans ton boulot et de très bons 16h05 alors !!! ^^ Belle journée également ! 🌸

        J'aime

    1. Coucou Nath,
      Heureuse de voir que tu es dans la case « plus de lecture » pendant ce confinement ! Tu vas trouver ton rythme de croisière, l’essentiel étant avant tout le plaisir. J’ai l’impression que je baisse aussi.
      Bonne journée bises.

      J'aime

    1. Ouille, en effet, 50 % c’est énorme ! Ce qui est frustrant, c’est quand tu vois toutes les sorties et que tu sais pertinemment que tu n’auras pas le temps de les lire ! On a le droit de prendre une année sabbatique pour lire ?
      A bientôt Ludivine, bon mercredi.

      Aimé par 1 personne

  3. Personnellement, une commande était arrivée avant le confinement aussi j’avais emporté toutes les nouveautés : j’ai donc beaucoup lu. puisque la bibliothèque a été fermée deux mois. Ensuite, j’ai fait des résumés pour proposer aux lecteurs des nouveaux auteurs ou des coups de cœur. Plus de lectures pour moi.
    Je n’arrive toujours pas à aller vers les livres numériques trop attachée aux papiers et aux belles pages de garde
    Merci pour ce bilan très intéressant.
    Bonne semaine
    Agnès

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci Agnès pour ton commentaire. En effet, rien ne vaut le livre papier !! Heureusement que tu avais fait le plein avant que nos fournisseurs de drogue ne ferment lol !
      Il y a quelques années, je proclamais haut et fort que jamais je ne lirai en numérique. J’étais comme toi, j’aimais trop le rapport avec le livre papier. Et pourtant, je m’y suis mise, et je trouve que c’est hyper pratique, notamment dans les transports ou quand je pars en vacances. Mais rien ne vaut le bruit des pages que l’on tourne et l’odeur d’un livre déniché chez le bouquiniste qui a déjà vécu plusieurs vies !
      Bonne journée à bientôt.

      Aimé par 1 personne

Répondre à Agnès Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s