« Le doorman » de Madeleine ASSAS

Informations :

Titre : le doorman

Auteur : Madeleine Assas

Éditeur : Actes Sud

Nombre de pages : 384 pages

Format  et prix : broché 22 € / numérique 16.99 €

Date de publication : 3 février 2021

Genre : littérature générale

Résumé :

Le Doorman est le roman d’un homme secret vêtu d’un costume noir à boutons dorés. Un étranger devenu le portier d’un immeuble de Park Avenue puis, avec avec le temps, le complice discret de plusieurs dizaines de résidents qui comme lui sont un jour venus d’ailleurs.
A New York depuis 1965, ce personnage poétique et solitaire est aussi un contemplatif qui arpente à travers ce livre et au fil de quatre décennies l’incomparable mégapole. Humble, la plus part du temps invisible, il est fidèle en amitié, prudent en amour et parfois mélancolique alors que la ville change autour de lui et que l’urbanisme érode les communautés de fraternité.
Toute une vie professionnelle, Le Doorman passe ainsi quarante années protégés par son uniforme, à ouvrir des portes monumentales sur le monde extérieur et à observer, à écouter, avec empathie et intégrité ceux qui les franchissent comme autant de visages inoubliables. Jusqu’au jour où il part pour une autre ville, matrice de son imaginaire.

Ce livre est le théâtre intemporel d’une cartographie intime confrontée à la mythologie d’un lieu. Il convoque l’imaginaire de tout voyageur, qu’il s’agisse du rêveur immobile ou des inconditionnels piétons de Manhattan, marcheurs d’hier et d’aujourd’hui aux accents d’ailleurs.

Mon avis :

Amateurs de New-York, ressortez votre plan de Manhattan et foncez vous procurer ce roman ! C’est un véritable délice, perso, je me suis régalée, j’avais les yeux qui brillaient, je m’en suis pris plein les mirettes par chapitres interposés.

Tout commence le 9 novembre 1965, jour où New York fût victime d’une énorme coupure d’électricité. Notre narrateur, Ray, travaille comme doorman au 10 Park Avenue. Le doorman, comprenez, le concierge, veille au bien-être des habitants de cet ancien hôtel reconverti en 110 logements, répartis sur 22 étages.

Ray est un immigré algérien, débarqué seul et sans le sou à New York. Avide de découvrir cette ville qui l’accueille, après ses heures de travail, il arpente les rues, les avenues et les blocks, en compagnie de son ami, Salah. Ray est très attachant, même s’il reste assez secret, en définitive. Certes, il se confie à nous au sujet de son passé, son périple avant de débarquer à New York, mais depuis qu’il est devenu un « vrai new-yorkais », il garde une part de mystère. On en saura très peu sur sa vie privée, pendant 40 ans, l’accent est mis sur son observation de New York et son métier.

Ce roman est un bonbon à la saveur unique. Le lecteur se positionne dans les pas de Ray et découvre New York, de Brodway à Grand Central, en passant pas les docks, Riverside Avenue ou encore la New York Public Library. Sans oublier Coney Island, Harlem et Miss Liberty. Ray va s’imprégner de cette ville, la vivre jusque dans ses moindres recoins, prendre la température, et nous offrir un portrait simple, complet, discret, le tout jusqu’aux années 2000. Avec la discrétion qui le caractérise, il sera aux petits soins pour les habitants de l’immeuble, les accompagnant tout le long de sa carrière. Son nid sera le 10 Park Avenue, puisqu’il loge au dernier étage. Nid qu’il quitte chaque jour pour vivre New York de l’intérieur en arpentant ses axes, bourlinguant du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest de Manhattan.

Je me suis nourrie de ce livre, je me suis revue dans la plupart des lieux décrits, j’ai revécu mon formidable voyage de l’an dernier. Que c’était bon !! Une promenade apaisante mais également frénétique, une merveilleuse découverte de la ville qui ne dort jamais.

La plume est délicate et très fine, dosant savamment les descriptions, réussissant le tour de force de ne jamais, oh grand jamais, ennuyer ni lasser le lecteur. Un premier roman totalement bluffant !

Un roman qui donne la furieuse envie de tout quitter pour devenir new yorkais, doorman la nuit et marcheur le jour ! Je vous recommande cette lecture, que vous ayez été ou que vous projetiez d’aller à New York, ou tout simplement, si vous avez envie de vous y évader sans bouger de votre canapé.

« La force de la ville, c’était cette marche en avant commune, marche perpétuelle, harassante, inéluctable. Les fondations vieillissaient, craquaient, pourrissaient, mais à la surface, il fallait que ça brille, que ça s’élève, s’étire, grandisse, encore et encore. »

#LeDoorman   #MadeleineAssas  #ActesSud

le doorman7150301599241485502..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : New York !! Vous savez bien que je voue une passion démesurée pour la Grosse Pomme depuis mon séjour là-bas l’an dernier.

Auteur connu : « Le doorman » est le premier roman de Madeleine. J’espère bien que ce ne sera pas le dernier !! Car le talent d’écriture est bien là et se révèle déjà !

Émotions ressenties lors de la lecture : de l’amour ❤️!!! Un bien-être incroyable. J’attendais avec impatience le moment où j’allais me replonger dans cette lecture bienfaisante. Un cocon de douceur !

Ce que j’ai moins aimé : déjà fini 😭??

Les plus : partir à New York grâce à des descriptions de qualité, la personnalité de Ray, le fait que tout se déroule sur 40 ans, permettant de suivre l’évolution de la ville et le parcours de Ray, la plume.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s