« Des cookies pour Noël » de Cali KEYS

Informations :

Titre : des cookies pour Noël

Auteur : Cali Keys

Éditeur : KOBO Originals

Nombre de pages : 173 pages

Format  et prix : broché 16.95 € / numérique 10.99 €

Date de publication : 29 novembre 2021

Genre : romance de Noël

Résumé :

Célia rêve de devenir romancière à succès. Chaque jour, pour peaufiner son manuscrit. Elle se rend dans son petit café préféré, « Les cupcakes de Manon ».
Alors que les fêtes de fin d’année approchent, entre les fournées de pain d’épice à préparer et le hall de l’immeuble à décorer, Célia ne sait plus où donner de la tête. C’est alors que son nouveau voisin, le craquant mais arrogant Thibault-le-rabat-joie, vient lui mettre des bâtons dans les roues. Pourquoi déteste-t-il autant les guirlandes, les biscuits et l’esprit de Noël ?
Quand Manon, son amie pâtissière, rencontre des difficultés financières, Célia est bien décidée à tout faire pour l’aider. Parviendront-elles à sauver la boutique grâce à la magie de Noël ?

Mon avis :

 
 
signature_2
 

Dans les remerciements, Cali nous confie qu’elle a pris beaucoup de plaisir à écrire « Des cookies pour Noël ». Plaisir partagé lors de la lecture de cette romance de Noël !! Je l’ai dévorée, accompagnée d’un cookie et d’un chocolat chaud, cela va de soi, le 24 décembre, en fin d’après-midi, après ma journée de télétravail. Et c’était l’idéal pour se mettre en condition et retrouver l’esprit de Noël que je n’avais pas vraiment cette année.

J’ai eu la chance de lire « Des cookies pour Noël » dans le cadre du club de lecture Kobo Originals et Babélio.

Tout d’abord, je vous mets au défi de lire ce roman sans vous précipiter en cuisine pour mitonner de bons petits gâteaux ! Rien que la première phrase m’a fait succomber.  Et que dire des têtes de chapitres ? Sérieusement, « Cake au gingembre » et « Bûche aux marrons et vin rouge », ça ne vous donne pas envie de dévaliser le frigo et les placards ?

Manon tient une pâtisserie, « Les cupkakes de Manon », un endroit cosy, chaleureux où l’on trouve de succulentes douceurs à se mettre sous la dent. Cet endroit est le QG de Célia. La journée, elle occupe un poste de formatrice chez Pole Emploi, et, chaque fin d’après-midi est passée chez Manon à écrire son prochain roman. A force, Manon et Célia sont devenues amies. 

Célia est un personnage attachant comme on les aime. Après 8 ans d’amour, elle vit une séparation dont elle tente de se remettre à coup de rendez-vous Tinder. Pour l’aider, elle sera soutenue par Lou et Chloé, ses deux fidèles amies totalement barges. Chloé forme un couple atypique avec Javier, genre « Je t’aime, moi non plus », quant à Chloé, elle soigne sa virginité et son célibat avec des sextoys 😀

Les fêtes de Noël approchent à grands pas, ce qui ravit Célia, parfaite « Noël Addict ». D’ailleurs, elle n’hésite pas à enfiler ses pantoufles rennes au nez rouge pour décorer le hall de son immeuble, ni a y déposer une marmite de vin chaud confectionné avec amour pour les locataires. Ce qui ravit Lisbeth et Bernadette, les nonagénaires totalement accro à cette boisson et aux chansons paillardes😀. Ce qui est loin être du goût de Thibaut, le nouveau voisin, genre pénible et désagréable.

Tout ce petit monde va graviter autour du lecteur pour lui proposer une comédie romantique savoureuse, drôle et gourmande. J’ai passé un très bon moment de détente en leur compagnie, appréciant de les suivre tout au long du récit, fait de hauts et de bas, de moments joyeux et d’autres plus tendus.

Certaines situations cocasses m’ont bien fait rire, je pense surtout aux tribulations des nonagénaires, et aux mésaventures de Célia sur Tinder. Des rebondissements émaillent le récit, l’amitié est très présente tout du long, chacun essayant d’aider son voisin, son amie, son collègue. Les petites attentions des uns et des autres donnent du baume au cœur. La mobilisation générale pour aider Manon, en proie à de graves difficultés financières est le point culminant émotionnel de cette histoire. Cali sait passer de l’humour à la tendresse avec talent.  Aucun doute, l’esprit et la magie de Noël infusent très bien ce roman !

La plume de Cali est fluide, douce, malgré quelques répétitions. « Des cookies pour Noël » se lit vite, c’est une bulle d’oxygène bienveillante et réconfortante, libérant une bonne dose d’endorphine.

Notez que la fin contient toutes les recettes de cuisine des douceurs dévorées et bues par nos personnages. Quand je vous dis que ce roman va vous faire prendre 10kg, 😀.

Une romance de Noël 🎄 à la fois drôle, romantique et avec de belles valeurs que je vous conseille de découvrir et de déguster.

Je remercie Babélio et Kobo Originals pour cette lecture.

#descookiespourNoël  #CaliKeys  #KOBOOriginals

« Elles rient tellement qu’elles doivent tenir leur canne deux fois plus fermement pour ne pas tomber. Je vous jure, si on m’avait dit un jour que j’habiterais dans un immeuble avec deux petites vieilles plus immatures que des adolescentes, je ne l’aurais pas cru ! »

des cookies pour noel8882611747417699919.

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : la couverture et le résumé. Un personnage écrivain et une histoire qui n’avait pas l’air de se cantonner à une banale comédie romantique. 

Auteur connu : Cali a une quinzaine de livres à son actif, elle a reçu le prix de la meilleure romance avec  « L’amour à pleines dents ». « Des cookies pour Noël » est le premier roman que je découvre de cette auteure.

Émotions ressenties lors de la lecture : « Des cookies pour Noël » a été une lecture doudou, cocooning, apaisante. L’évasion était au rendez-vous. Les émotions positives également !

Ce que j’ai moins aimé : un mini bémol sur les répétitions, qui m’ont fait tiquer, mais je suis exigeante lol.

Les plus : les personnages, l’ambiance de Noël, l’humour, l’amitié.

6 réflexions sur “« Des cookies pour Noël » de Cali KEYS

  1. J’ai rencontré Cali Keys lors des premières éditions du Salon du Livre Romand, et lui avais acheté « Le Guide gourmand de Julia Fontaine », qui parlait (déjà) de bonnes choses à manger et que j’ai pris plaisir à lire. Depuis, plus rien lu d’elle… serait-ce à dire que la « bouffe » est un thème récurrent dans ses romans? Miam! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne sais pas si c est un theme récurrent, puisque je n’ai rien lu d’autre de Cali, mais dans ce roman, la « bouffe » est un personnage à part entière ! Ca redonne le goût de cuisiner, moi qui ne suis pas très motivée pour me mettre derrière les fourneaux 🤣

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s