8 mars 2022 – journée internationale des droits des femmes – idées lecture

Bonjour mes lectrices (et lecteurs !). Aujourd’hui, nous sommes le 8 mars, c’est la journée internationale des droits des femmes. Le thème de cette année est « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable ». L’actualité étant ce qu’elle est en ce moment, j’ai une grosse pensée pour toutes ces femmes ukrainiennes déchirées entre leurs compagnons au combat et leurs enfants qui subissent de plein fouet cette guerre insensée.

Je vous propose quelques lectures dans le thème, histoire de se documenter tout en se divertissant :

« Réinventer l’amour : Comment le patriarcat sabote les relations hétérosexuelles ? » de Mona Chollet

Partout, des comédies romantiques aux enseignements que l’on rencontre dans la société, la représentation du couple idéal est formatée. Indirectement aussi qu’insidieusement, la femme est poussée à prendre une décision radicale entre être pleinement elle-même (mais seule), ou se soumettre pour vivre son bonheur amoureux.

Le conditionnement social est dangereux dans la construction de l’identité. Pour les filles qui reproduisent involontairement des schémas qui les desservent, mais également pour les garçons qui grandissent avec l’idée que tout leur est dû, apprenant à aimer une image obsolète de la femme dévouée, servante, disponible. On le voit notamment dans les relations sexuelles entre les deux sexes : les fantasmes masculins inhibent les désirs féminins.

La visée de cet ouvrage pédagogique est de comprendre et de contrecarrer la façon dont le patriarcat enferme femmes et hommes dans des stéréotypes de genre extrêmement puissants, et, ce faisant, détruit la plupart des relations (amoureuses et/ou sexuelles) hétérosexuelles.

Un très bon essai qui mérite d’être entre toutes les mains !

« Maman, maman, maman » de Cévany

« Maman, maman, maman », est la première bande dessinée de Cévany. Sur son compte Instagram @cevany_et_cie, elle s’inspire néanmoins déjà de sa vie de mère pour y partager les aléas du quotidien avec humour et amour.

Dans cette BD, nous retrouvons Maddie. Avant la naissance de son premier enfant, elle avait une parfaite idée de la mère qu’elle voulait être : une maman patiente, disponible, une super-héroïne. Mais après la naissance de son premier enfant, Maddie déchante. Elle perd patience, crie contre ses enfants puis culpabilise et s’isole dans sa honte.

Avoir un enfant n’est pas une tâche facile, de même que le fait de devenir mère. C’est tout un monde qui se chamboule, tout un monde à reconstruire différemment. Et ce que vit Maddie, des milliers de mamans le vivent aussi. Parfois en étant écoutée. Souvent en étant seules face aux difficultés. Perdre les pédales de temps à autre, ne plus réussir à s’accrocher à quelque chose de tangible : c’est normal. C’est humain. En comprenant mieux les mécanismes de l’épuisement maternel, les mères peuvent l’éviter ou réussir s’en sortir.

Une BD pleine d’humour et de sensibilité.

« Toucher la terre ferme » de Julia Kerninon

Ça y est, c’est terminé ! Les nuits de liberté, les amours passionnels, les vagabondages, les décisions spontanées. Cette pensée, c’est celle de Julia Kerninon lorsqu’en pyjama, sur le parking de la clinique, elle vient de donner la vie, le « corps déchiré » et un « bébé parfait dans les bras ».

Les doutes la submergent, les pires pensées l’accablent, la peur des contraintes la fige. Désormais, sa vie d’avant ne sera plus celle de demain. Mais au lieu d’y voir une renaissance, Julia n’y que des fins.

Comment être mère tout en réussissant à rester soi ?

Dans « Toucher la terre ferme », elle nous offre un récit profondément intime, où ses tempêtes intérieures reflètent les nôtres. La culpabilité s’en va et nous trouvons dans ses mots l’écho de nos propres pensées.

Quand vient l’heure de la réconciliation, on atteint enfin la terre ferme.

« Les Contraceptés : Enquête sur le dernier tabou » de Guillaume Daudin, Stéphane Jourdain et Caroline Lee

On ne va pas se mentir, parler de contraception masculine en ferait monter plus d’un au plafond. Eh oui ! La contraception, c’est bien connu, c’est une affaire de femmes : la charge mentale, les effets secondaires, tout ça.

C’est au détour d’une conversation que Guillaume Daudin et Stéphane Jourdain réalisent qu’ils ne se sont jamais inquiétés de la méthode de contraception utilisée par leurs différentes compagnes. Ils voient là un sujet qui mérite qu’on y porte un tant soit peu d’importance.

Tous deux journalistes, ils partent à la rencontre de ces hommes qui contraceptent et de spécialistes de la question pour tenter de comprendre cette absence de sensibilisation et cette « méconnaissance » du sujet.

De ces rencontres est née cette BD à découvrir.

« La Fille parfaite » de Nathalie Azoulai

Un matin de juin, Rachel apprend que son amie Adèle s’est suicidée. Ce qu’elle ressent à cette annonce c’est un mélange d’alanguissement et d’allègement. En effet, cette longue amitié lui avait toujours provoqué un mélange de fusion et de profond malaise.

Mais comment une femme comme Adèle a-t-elle pu mettre fin à ses jours si brutalement, à 46 ans ? Si parfaite, brillante mathématicienne, mère d’un jeune garçon. Tout semblait lui sourire. Rachel s’interroge, et c’est à partir de ces questionnements qu’elle mène l’enquête.

« À travers cette amitié au long cours, c’est un roman d’apprentissage à deux têtes qui se déploie, où l’orientation scolaire détermine bien plus qu’un cursus en façonnant l’intelligence et toute une existence, les relations familiales et amoureuses, la maternité, l’ambition et le rapport au monde… Notamment quand on est une femme et qu’on s’attaque au territoire des hommes. »

« Le Génie lesbien » d’Alice Coffin

« Enfant, je m’imaginais en garçon. J’ai depuis réalisé un rêve bien plus grand : je suis lesbienne. Faute de modèles auxquels m’identifier, il m’a fallu beaucoup de temps pour le comprendre. Puis j’ai découvert une histoire, une culture que j’ai embrassées et dans lesquelles j’ai trouvé la force de bouleverser mon quotidien, et le monde. »

Journaliste dans un quotidien pendant plusieurs années, la parole d’Alice Coffin, féministe, lesbienne, militante n’a jamais pu se faire entendre, comme le veut la sacrosainte neutralité de la profession. Pourtant, nous dit-elle, celle-ci n’existe pas.

Dans cet essai très personnel, Alice Coffin raconte et tente de comprendre pourquoi, soixante-dix ans après la publication du « Deuxième sexe », et malgré toutes les révolutions qui l’ont précédé et suivi, le constat énoncé par Simone de Beauvoir, « le neutre, c’est l’homme », est toujours d’actualité. Elle y évoque son activisme au sein du groupe féministe La Barbe, qui vise à « dénoncer le monopole du pouvoir, du prestige et de l’argent par quelques milliers d’hommes blancs. » Elle revient sur l’extension de la PMA pour toutes, sur la libération de la parole des femmes après #Metoo ; interroge aussi la difficulté de « sortir du placard ». Et sans jamais dissocier l’intime du politique, nous permet de mieux comprendre ce qu’être lesbienne aujourd’hui veut dire, en France et dans le monde.

Combattif et joyeux, « Le génie lesbien »  est un livre sans concession, qui ne manquera pas de susciter le débat.

« Journal intime d’une féministe noire » d’Axelle Jah Njiké

Axelle Jah Njiké plonge dans les profondeurs de sa vie d’afropéenne. Celle d’une fille qui a souffert de violences sexuelles et éducatives dans l’enfance, puis d’une femme devenue mère qui cherche à se construire après ces blessures.

En se réappropriant l’histoire de sa famille, elle confronte les injonctions qui pèsent sur les femmes.

Ce journal, c’est un travail d’émancipation par l’écriture, la littérature et la sexualité. De cet intime intimement lié au politique.

Un témoignage puissant.

J’espère que cette sélection vous a donné des idées de lecture. Je vous souhaite une très belle journée, à bientôt.

2 réflexions sur “8 mars 2022 – journée internationale des droits des femmes – idées lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s