« Le carnet des rancunes » de Jacques EXPERT

Informations :

Titre : le carnet des rancunes

Auteur : Jacques Expert

Éditeur : Calmann-Levy

Nombre de pages : 414 pages

Format et prix : broché 19,90 € / numérique 14,90 €

Date de publication : 2 février 2022

Genre : polar

Résumé :

« Ce rêve, Sébastien Duvauchel a décidé de le mettre en pratique le jour de ses 50 ans. Depuis vingt ans, il note soigneusement dans un petit carnet toutes les offenses qui lui sont faites. Il l’appelle son carnet des rancunes. De l’humiliation subie quand il était adolescent au divorce jamais digéré, en passant par des querelles de voisinage autour d’enfants bruyants, Sébastien a noté minutieusement chacun des affronts qu’il a vécus. Collègues, voisins, amis proches, famille, personne n’échappe à sa liste. Il la parcourt régulièrement, la relit consciencieusement pour entretenir le souvenir de chaque nom, de chaque fait. Car il s’est promis de régler tous ses comptes, un par un, quand il aurait 50 ans. Et il prévoit un final en apothéose pour l’homme qui lui a fait le plus de mal. Tellement mal que le seul châtiment envisageable est la mort. Un jour, en sortant de chez lui, Yannick Lemaire remarque une silhouette étrange abritée sous un porche. Sans doute simplement quelqu’un qui s’abrite de la pluie… Mais cet homme vêtu d’un imperméable sombre, portant des lunettes noires et une casquette NY, qui le met étrangement mal à l’aise, se met à le suivre. Pour Yannick, le chemin de croix commence. »

Mon avis :

Imaginez….Depuis votre adolescence, vous avez noté minutieusement dans un carnet tous les gens qui vous ont fait des crasses. Vous vous êtes promis d’attendre vos cinquante ans pour régler vos comptes. La vengeance est un plat qui se mange froid, c’est bien connu. Et aujourd’hui, vous avez cinquante ans….

Bienvenue dans la vie de Sébastien.  Il nous ouvre son « cahier des rancunes ». Et croyez-moi, il vaut le détour ! Pour chaque cas (douze au total), tout est noté : nom, âge, situation familiale, physique, vie sociale, adresse, patrimoine, niveau de vie et surtout la faute commise, le préjudice et les conséquences

Chaque « coupable » devra tomber par où il a péché. Et nous voilà partis pour une aventure hors du commun. Sébastien va ouvrir les réjouissances par l’amant de sa première femme. Un vrai régal !

« Car dans cette histoire, comme dans les futures, je ne veux pas avoir la rancune anonyme. Après avoir accompli ma vengeance, tous sauront d’où vient le coup. Dans ce cas précis, Alexandre Darcourt apprendra qu’il lui a été donné par celui dont il a piqué la femme. »

Sébastien est un homme banal, lisse, comptable, divorcé, il vit avec Dominique, qu’il finira par mettre dans la confidence de son carnet. Sans lui parler toutefois de son ultime vengeance, celle concernant Yannick.  Au milieu des vengeances un peu gentillettes de Sébastien, nous allons le voir tisser sa toile autour du fameux Yannick. Pour lui, la mort sera au bout du chemin. Qu’a-t-il donc bien pu faire à Sébastien pour mériter cela ? D’autant que celui-ci va jouer avec sa proie, comme un chat avec une souris. Le tuer tout de suite ne serait pas drôle et pas à la hauteur de la rancune.

« J’ai déjà mon plan pour la suite. J’ai pensé à plein de choses pour transformer sa vie de rêve en cauchemar. Ce matin, Yannick Lefèvre a entamé son chemin de croix. »

La construction du roman est à la première personne du singulier, avec deux narrateurs différents : Sébastien et Yannick. L’empathie ressentie pour l’un et pour l’autre est assez forte. Au départ, Sébastien m’a fait rire avec son carnet, j’ai adoré sa première vengeance, franchement, c’était drôle. Puis, peu à peu, il est devenu de plus en plus inquiétant. Il livre ses pensées les plus profondes au lecteur, et j’avoue que j’ai commencé à en avoir peur. J’ai été beaucoup peinée également de le voir totalement envahi par cette rancune. Elle est devenue son moteur au fil des années, c’est triste d’en arriver là ! Quant à Yannick, je l’ai prise en pitié dès le départ. Un type à l’apparence tranquille, honnête, espionné par un homme étrange qui le suit, fait peur à sa femme et ses enfants. Qui est-il ? Que lui veut-il ? Et surtout, pourquoi Yannick, s’il avait la conscience tranquille, a aussi peur ? Et cette phrase qui n’augure rien de bon :

« A moi, Yannick Lefèvre, on ne fait jamais de coup pareil. Personne n’imagine ce dont je suis capable quand on s’en prend aux miens. J’ai la haine et ce pauvre minable va l’apprendre à ses dépens. Il veut jouer avec moi, c’est moi qui vais jouer avec lui. La balle change de camp, salopard… »

Je me suis demandé comment j’aurai réagi à la place de Yannick, mais aussi à celle de Sébastien. Si j’avais un carnet de rancunes, je mettrai qui dedans ? Je me suis prise au jeu et à rêver à cela. J’avoue que quelques noms sont arrivés vite, et j’ai eu un sourire en coin en imaginant une vengeance à la hauteur du préjudice….Vous la voyez, la Boulimique au cerveau vrillé par sa lecture en cours 😀? Dominique est un personnage secondaire, elle est la compagne de Sébastien. Qu’est ce qu’ils m’ont agacés tous les deux par contre ! Leur relation est vraiment caricaturée, gnian-gnian au possible. Ce qui était vraiment étonnant dans cette lecture, c’est que mon ressenti variait en fonction des protagonistes, systématiquement. Avec Sébastien, de la curiosité, de l’amusement, de la peur, avec Yannick, des questionnements, de la pitié, avec le couple Sébastien / Dominique, de l’agacement.

Une vraie partie d’échecs se joue entre Sébastien et Yannick, seul l’un des deux en ressortira vivant. Lequel ? Jacques joue avec nos nerfs, dans une intrigue implacable. La tension augmente progressivement, irrémédiablement.

La plume est nette, fluide, ciselée. Niveau rythme, j’ai été légèrement déçue par le début. Une rancune, une vengeance, deux rancunes, deux vengeances, trois rancunes, trois…..la ritournelle rébarbative commençait à m’agacer et l’ennui me guettait. J’avais envie que ça bouge plus. Et puis, Yannick est entré dans la danse et mon attention a repris, ouf. Et connaissant Jacques, je me délectais déjà de la fin, l’anticipant à volonté….

Et OMG, elle est juste splendide ! Avec Jacques, le schéma est toujours le même mais bon sang, ça fonctionne à chaque fois ! Il pose son intrigue, chaque pièce du puzzle, et à la fin, bam, il bouscule nos certitudes grâce à un dénouement de dingue, absolument machiavélique, et on ne peut que refermer chaque roman en se disant « Ah oui quand même ! »

Un polar mettant en scène des gens comme vous et moi, une histoire de vengeance absolument délicieuse, je vous conseille « Le carnet des rancunes » de Jacques Expert, vous ne serez pas déçus !

« Si j’aime tant lire mon carnet dont je connais pourtant chaque ligne, c’est parce qu’il est le livre de ma vie. »

#lecarnetdesrancunes    #JacquesExpert  #CalmannLevy

le carnet des rancunes3687319360624566975.

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : Jacques fait partie de mes auteurs préférés, tout simplement ! Chacune de ses sorties est attendue avec impatience !

Auteur connu :  Retrouvez ma chronique de : « Le jour de ma mort » , les autres romans ayant été lus avant l’aventure du blog. J’ai eu la chance de le rencontrer aux Quais du Polar en 2019. Un grand souvenir dans ma vie de lectrice.

Émotions ressenties lors de la lecture : peur, empathie, angoisse, impatience, les émotions étaient nombreuses.

Ce que j’ai moins aimé : la relation entre Sébastien et Dominique, tombant trop souvent dans la mièvrerie. Le manque de rythme au début.

Les plus : la plume, la partie d’échecs entre nos deux personnages, l’idée de départ, la fin.

3 réflexions sur “« Le carnet des rancunes » de Jacques EXPERT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s