« Le jour de ma mort » de Jacques EXPERT

Informations :

Titre : le jour de ma mort

Auteur : Jacques Expert

Éditeur : Sonatine

Nombre de pages : 276 pages

Format  et prix : broché  21 € / numérique  14.99 €

Date de publication : 25 avril 2019

Genre : thriller

Résumé :

Et si vous connaissiez le jour de votre mort ?

Le nouveau piège de Jacques Expert.

Charlotte est une jolie jeune femme sans histoire. Elle a un travail qui lui plaît, un petit ami avec qui elle s’apprête à se marier, un chat. Elle se dit heureuse. Cependant, cette nuit d’un dimanche d’octobre, elle se réveille en sueur, tremblante de peur, à l’affut du moindre bruit. Elle est seule chez elle, il est minuit passé. On est le 28 octobre. Le jour de sa mort.

Trois ans plus tôt à Marrakech, Charlotte et trois copines sont allées consulter un voyant. Toutes les prédictions faites à ses amies se sont avérées exactes. Qu’en sera-t-il de Charlotte à qui il avait annoncé une mort violente le 28 octobre.

Commence alors un suspense de tous les instants.

La jeune femme est-elle victime d’une paranoïa alimentée par l’effrayant souvenir ou est-elle réellement en danger alors que rôde dans la ville un tueur psychopathe ?

Mon avis :

Précautions de lecture : vous êtes blonde, âgée entre 25 et 30 ans, et propriétaire d’un chat ? Fuyez, ce livre n’est pas fait pour vous.

Le résumé nous parle d’un piège, c’est tout à fait ça. Ayant pour point de départ une idée d’une simplicité enfantine, l’auteur tisse une toile où le lecteur s’englue. Jacques Expert nous propose là un thriller psychologique à rendre fou tous ses lecteurs. Je me demande d’ailleurs si le nombre de lits disponibles en hôpital psychiatrique a été augmenté pour faire face à tous les déroutés littéraires arrivés à la fin du « jour de ma mort ».

Parce que là, je dois bien l’avouer, Jacques nous promène du début à la fin. Quelle histoire de dingue. Imaginez un peu. Trois copines en vacances au Maroc consultent un marabout voyant, pour le fun. Sauf qu’il prévoit à l’une d’entre elle, Charlotte, une mort violente dans trois ans, le 28 octobre précisément.

Nous voilà en pleine nuit du 28 octobre. Charlotte se réveille en sursaut d’un mauvais rêve et se souvient de la fameuse prédiction. Elle y repense, se dit que le voyant avait vu vrai pour ses deux copines. D’autant qu’un serial killer sévit en ce moment dans Paris, et qu’elle a pile poil le profil : blonde, jeune, avec un chat. Bingo, le casting morbide est le bon.

Ajoutez à cela que l’appartement dans lequel vit Charlotte se situe dans un quartier hyper calme de Paris, l’immeuble en face est en rénovation, donc vide de tout occupant, et le sien est déserté aussi par les départ en week end. Son petit ami est parti a Dubaï, pas de doute, il ne reste que Charlotte, son chat et …..le serial killer qui rode, elle en est persuadée.

Un huis-clos totalement irrespirable, angoissant, 24 heures dans la vie de Charlotte. Avec pour seule compagne l’angoisse, et le cerveau qui tourne à plein régime  et qui nous monte le bourrichon.

Attention, deuxième recommandation : prévoyez du temps devant vous, ce roman est un page turner comme on en rencontre peu, c’est bien simple, je l’ai commencé le matin, je n’ai pas pu le lâcher, impossible. Il fallait que je sache. Les chapitres sont courts, alternant à la fois des souvenirs de Charlotte de son voyage à Marrakech, mais également des passages dans la tête du tueur, rajoutant à la fois du rythme, mais aussi de l’horreur, car il la traque, c’est un fait. Et on se sent totalement impuissant.

L’auteur distille des informations concernant ce tueur tout le long des pages. C’est insidieux et ça met en route notre petite cervelle de lecteur. C’est lui, c’est pas lui, ou peut-être est-ce lui…Bref, je me suis grillée les neurones, et j’avoue que j’ai vérifié à plusieurs reprises si ma porte était bien fermée à clé, j’ai regardé mon chat avec de la pitié lorsque j’ai découvert ce que notre tueur faisait de ces pauvres bêtes. J’avais juste envie de me réfugier avec lui sous la couette, armée du couteau le plus grand que contenait ma cuisine.

Le personnage de Charlotte m’a agacée, c’est vrai, je l’ai trouvé nouille à de nombreuses reprise, perdant son portable, ou encore le couteau sensé la protéger, se retrouvant enfermée dehors. L’angoisse qui l’étreignait lui a fait perdre ses moyens. Ce qui se comprend ! Mais l’auteur grossit le trait au maximum, que ce soit Charlotte ou le serial killer, maniaque à l’extrême, je suis sûre qu’il fait le ménage chez ses victimes avant de partir. Les citations qu’il se répète comme un mantra m’ont amusées, même si à la fin j’en avais un peu marre !

Ah oui, j’oubliais une troisième prescription : cardiaques, passez votre chemin car les rebondissements nombreux vont vous mettre à rude épreuve.

Que dire de la fin ? Elle dépasse tout, elle m’a scotchée, c’est effroyable.

Bref, un très grand roman psychologique, Jacques Expert maîtrise ce genre à la perfection, c’est du grand art. Et un coup de cœur pour moi. Je suis entrée dans ce roman comme on entre dans une bulle, j’ai ressenti les mêmes angoisses et peurs que Charlotte, un truc de dingue. Totalement déstabilisée, l’auteur a réussi son pari avec moi, c’est indéniable.

le jour de ma mort-774x1376756715899..jpg

 

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : l’auteur bien évidemment ! Jacques fait partie de mes auteurs préférés et j’ai eu la chance de le rencontrer cette année aux Quais du Polar.

Jacques expert 1

Auteur connu : connu et reconnu ! C’est un grand auteur français, j’ai lu quelques un de ses livres, et à chaque fois, la claque était au rendez-vous !

Émotions ressenties lors de la lecture : beaucoup d’angoisse, de peur, de doute. Une lecture en apnée.

Ce que j’ai moins aimé : les citations, trop redondantes à la fin, mais cela fait partie du personnage, cela reste essentiel quant à la compréhension de sa manière de fonctionner.

Les plus : le huis-clos, l’ambiance, le rythme cassé par les souvenirs de Charlotte et les pérégrinations du tueur, la fin.

2 réflexions sur “« Le jour de ma mort » de Jacques EXPERT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s