« Le château des trompe-l’œil » de Christophe BIGOT

sonia boulimique des livres

Titre : Le château des trompe-l’œil

Auteur : Christophe Bigot / Illustrations de Yohann Propin

Éditeur : La Martinière

Nombre de pages : 351 pages

Format et prix : broché 22.90 €

Date de publication : 26 août 2022

Genre : roman gothique

blog littéraire

1837, baie du Mont Saint-Michel. Le jeune Baptiste Rivière est convoqué au château d’Escreuil pour s’y faire dicter les dernières volontés de la propriétaire des lieux. Mais à son arrivée, le personnel se ligue pour lui interdire l’accès à sa chambre : Langlois, diabolique intendant du domaine, le vieux Simon, qui semble plus qu’un ordinaire jardinier, et même Séverine, la femme de chambre dont Baptiste cherche pourtant à se faire une alliée.
Pourquoi la baronne d’Escreuil se cache-t-elle ? Qui est vraiment cette ancienne comédienne, veuve d’un aristocrate guillotiné sous la Terreur ? Bravant les mises en garde, Baptiste s’aventure dans les plus sombres recoins du domaine. Mais les apparences sont trompeuses, et en cherchant la baronne, c’est sa propre vérité que Baptiste va devoir affronter.
Jouant sur les codes du conte gothique, du roman historique et du récit d’apprentissage pour mieux les subvertir, Le Château des trompe-l’œil offre une plongée vertigineuse et haletante dans les gouffres du passé et de l’âme humaine.

chroniques littéraires

Le challenge NetGalley m’a permis de découvrir ce roman bien en amont de sa parution. J’avoue qu’au premier abord,  je ne l’aurai pas forcément mis dans ma PAL. Ce challenge me permet donc de découvrir des nouveaux styles, formats, bref, une aventure littéraire hors norme. Le challenge nous demande aussi de publier une chronique sous un format différent….N’ayant pas très envie de réaliser un podcast (je veux bien relever des défis, mais tout de même, il ne faut pas exagérer😀), j’ai décidé de rédiger cette chronique sous une forme particulière, à savoir, une interview. Imaginons que je converse avec une copine lectrice ayant lu ce roman et me disant ce qu’elle en a pensé. On se lance ? C’est parti !!

Moi : Bonjour Julie, je suis trop contente de te voir aujourd’hui autour de ce café. Cela faisait longtemps !! Alors, dis moi, quelle est ta dernière lecture, je cherche des idées en ce moment.

  • Ma copine Julie : Coucou Sonia, alors ma dernière lecture a été « Le château des trompe-l’œil » de Christophe Bigot. Il sort chez La Martinière en août prochain.

« Le château des trompe l’œil » ? Quel drôle de titre ! Ça parle de quoi ?

  • Ce roman se déroule dans la baie du Mont Saint Michel en 1837.

1837 ? Oh là là, j’aime pas…..Encore un roman historique ? Pfffff…..

  • Arrête d’être aussi négative !!! Attends d’en savoir plus avant de juger !  Notre personnage principal, Baptiste Rivière, est un jeune clerc de notaire qui séjourne au château d’Escreuil afin d’estimer la collection de livres et le mobilier de la baronne, Léonie de Selves, gravement souffrante. Il doit rédiger son testament, mais le temps presse, les jours de la baronne semblent comptés….Le roman débute un peu avec la même ambiance que dans « Dracula ». Baptiste arrive au château, accueilli par Etienne Langlois, l’intendant du domaine, peu avenant, c’est le moins que l’on puisse dire….

Ah, tu commences à m’intéresser ! J’avais adoré l’ambiance de Dracula. 

  • Langlois est marié, sa femme Rose, qui occupe le poste de gouvernante et de cuisinière, est tout autant peu accueillante. Au service de la baronne, il y a aussi Simon le cocher / jardinier, avec qui Baptiste ne risque pas de se lier d’amitié. Simon possède des chiens, des dogues, tu vois, les bons gros chiens de garde. Pas commodes les bestioles, Baptiste va en faire les frais, le pauvre. Ah oui et il y a aussi un chat, Asmodée, qui ne rate pas une occasion de sortir ses griffes. Il est loin d’être un gentil matou de salon comme ton Chouchou ! Séverine, dame de compagnie de la baronne est plus sympa. Encore que, vu l’ambiance générale, moi, je m’en méfierai ! 

Et la baronne, elle est comment ?

  • Eh bien, c’est là que les problèmes commencent…Baptiste n’arrive pas à voir la baronne. Langlois lui soutient qu’elle est trop faible pour avoir de la visite. Baptiste a bien essayé de se faufiler dans les couloirs du château pour arriver jusqu’aux appartements de la baronne, sans succès…Existe-t-elle vraiment d’ailleurs ? Si ça se trouve, elle est morte depuis longtemps et est en train de se dessécher et de se momifier dans son lit !

Alors là, tu as su attiser ma curiosité ! Que se passe-t-il ensuite ?

  • Baptiste va tenter de mener l’enquête, mais ça ne sera pas facile. Il n’est pas menacé directement, mais il sent bien qu’il n’est pas en sécurité dans le château, il s’enferme à clé dans sa chambre, il se croit épié, il est réellement surveillé. Il va essayer d’en savoir plus sur Léonie, sur son passé, sa vie. Là, c’est intéressant car on plonge dans la Révolution Française et la Terreur.

Ah…bof, j’aime pas cette période…J’en garde un souvenir atroce de mes cours d’histoire…Et puis, Danton, Robespierre et les têtes qui roulent comme des boules de bowling, non merci…

  • Tu as tort, franchement. L’auteur s’est très bien documenté et il ne nous noie pas non plus dans trop de détails, ça reste soft, mais néanmoins suffisamment riche pour être passionnant. Moi, en tout cas, j’ai vraiment bien apprécié ce bond dans le passé et cette immersion dans la vie de Léonie, qui s’est avérée périlleuse et mouvementée. Il y a également des réflexions pertinentes sur l’homosexualité et les considérations de l’époque à ce sujet. 

Par contre, là où tu devrais trouver ton bonheur, c’est dans l’estimation des livres de la bibliothèque de la baronne. C’est par cette tâche que commence Baptiste, et je pense que tu voudrais avoir une bibliothèque comme celle de la baronne ! Je vais te lire un extrait, écoute :

« La bibliothèque lui avait alors paru organisée selon une échelle croissante des plaisirs. Les ouvrages rébarbatifs – commentaires bibliques, livres de piété – rasaient le plancher. Plus haut, les traités d’art mécanique, d’anatomie, d’horticulture ; le droit, l’histoire, la géographie ; les encyclopédistes, les poètes dramatiques, les romanciers. Enfin, en prenant le risque de se rompre le cou, on touchait au septième ciel de la littérature. »

Quel enthousiasme ! Bon, pour moi, le septième ciel de la littérature, ce sont les thrillers, qu’on soit bien d’accord ! Et sinon, côté plume ? Je ne connais pas du tout cet auteur.

  • N’oublie pas que le roman gothique est considéré comme le précurseur du roman noir. Un retour aux sources peut s’avérer intéressant…

Christophe Bigot est enseignant passionné par la Révolution Française (d’où ses connaissances !), « Le château des trompe l’œil » est son sixième roman. Je le découvre dans ce récit et je trouve qu’il a une écriture agréable, fluide, et riche. J’ai dégainé le dico à plusieurs reprises ! Son écriture colle parfaitement à l’époque. Et il a su temporiser entre le gothique, le mystérieux et l’historique.

Et la fin ? Est-elle à la hauteur ? 

  • Ah ah….Je ne vais pas te raconter la fin, et puis quoi encore !! Tu vas filer chez ton libraire pour découvrir ce roman atypique et passionnant !! D’ailleurs, tu as vu la couverture ? Elle en jette, non ? Je l’adore ! D’ailleurs, c’est elle qui m’a poussée à découvrir le contenu !!

Bref, je te conseille vraiment « Le château des trompe-l’œil », tu feras un voyage détonnant.

Ah oui, et j’oubliais ! Le récit contient de très belles illustrations. Elles sont de Yohann Propin et reflètent très bien l’ambiance de cette histoire. Je t’en ai pris deux en photo, je les trouve superbes :

20220520_1137208758311212506839952

20220520_1137324093042890901623831

J’espère que ce format vous aura plu ! Je réitérerai peut-être cela pour d’autres chroniques, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !! 

Si vous souhaitez ajouter « Le château des trompe l’œil » à votre PAL, il vous faudra patienter un peu, la sortie est prévue le 26 août. En tous cas, je vous le conseille ! Dépaysement littéraire garanti !

Je remercie NetGalley et les Éditions La Martinière pour cette lecture en avant-première.

# Lechâteaudestrompelœil  #ChristopheBigot  #LaMartinière  #NetGalleyFrance  #ChallengeNetGalley

le chateau des trompe l oeil4776436308076206937.

 

3 réflexions sur “« Le château des trompe-l’œil » de Christophe BIGOT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s