« L’hiver n’est jamais froid au café de l’amour » de Julia NOLE

 

sonia boulimique des livres

Titre : L’hiver n’est jamais froid au café de l’amour

Auteur : Julia Nole

Éditeur : Harper Collins

Nombre de pages : 304 pages

Formats et prix : poche 7.20 € / numérique 3.49 €

Date de publication : 6 octobre 2021

Genre : romance de Noël

 

blog littéraire

Mission : sauver Noël (et le café de Madie !)

C’est un fait : depuis que sa grand-mère, Madie, a été placée en EHPAD, rien ne va plus dans la famille de Lili. Sa sœur ne jure que par son travail, son frère frôle le coma éthylique tous les week-ends, et voilà que son père envisage de vendre le café de Madie. Pourtant, cet endroit est tellement plus qu’un simple café ! C’est une véritable institution dans le village, un refuge où venir se réchauffer et un lieu chargé de souvenirs, qui les a tous vus grandir… Non, il ne peut pas disparaître. Alors, Lili va tout faire pour le sauver et permettre à sa grand-mère d’y passer un dernier Noël. Même si ça signifie recroiser Tom, son éternel ennemi d’enfance, celui à qui elle doit le surnom de « Liliputienne » ainsi que sa phobie des insectes. Ce garçon moqueur devenu un officier de police très séduisant… mais toujours aussi énervant !

chroniques littéraires

Je termine ma tournée des romances de Noël avec « L’hiver n’est jamais froid au café de l’amour ».

Aurélie (Lili) retrouve sa famille pour les fêtes, dans le village de Saint-Martin, non loin d’Albertville. Pourtant, l’ambiance est lourde en ce soir de réveillon de Noël. Madeleine (Madie), la grand-mère de Lili, vient de passer des examens suite à une mauvaise chute et la sentence tombe comme un couperet : son Alzheimer a beaucoup progressé, et le placement en EHPAD devient inévitable.

« Là où l’on remise les vieux, me disait ma grand-mère. »

Madie est le pilier de la famille, sans elle, les membres de la tribu se déchirent, tous leurs repères volant en éclats.

Claude, le fils de Madie et le père de Lili, a pris seul la décision de placer sa mère. Elisa, la sœur de Lili, Chloé, sa nièce, Quentin, son frère, ne sont pas près du tout à cette réalité. D’autant que Madie est propriétaire du café du village « Chez Madie ». Qu’en faire ? Vendre ? Lili ne peut s’y résoudre.

Cette comptable qui cavale après une promotion depuis des années voit là l’opportunité de changer de vie radicalement : au départ, elle décide de remettre en état le café pour y fêter le Noël suivant avec Madie avant de le vendre. Mais très vite, elle se met à réfléchir sur sa vie, ses attentes, et de prend à rêver d’une existence plus en phase avec elle-même.

La jeune femme retrouve Tom  son ennemi d’enfance, qu’elle n’a plus recroisé depuis des années. Tom est devenu policier du village, et Lili se met à le regarder d’un autre œil. Tous les codes de la romance de Noël sont présents. Aucune surprise, on voit de suite où l’auteur nous emmène. L’histoire d’amour qui va se tisser sous nos yeux est apaisante et va s’étoffer au fil des chapitres.

Lili a une time line très serrée, le café doit être rutilant pour Noël, elle commence par le gros du chantier avant de s’attaquer à la décoration du sapin, et il y a du boulot ! La pauvre ne s’imagine pas toutes les péripéties qui vont lui arriver, pour notre plus grand bonheur, car le sourire est au rendez-vous à de nombreuses reprises. J’ai pouffé en imaginant Lili, tantôt aux prises avec la plomberie ou le réseau électrique.

« Je l’ai menacé de me servir des prises tous les soirs entre minuit et une heure du matin, ce qui l’obligerait à sortir de son lit pour procéder à la réparation, puisque j’ai découvert qu’en qualité d’unique électricien du secteur il était mandaté par la mairie pour les travaux d’urgence. Sans surprise, nous avons donc fini par nous mettre d’accord sur le prix. »

Le fil conducteur est, outre Noël et l’amour, les relations familiales qui peuvent s’avérer compliquées. Je me suis demandée si l’esprit de Noël allait réussir à gommer les animosités de chacun. Toutes les familles connaissent des discordes, on ne peut que comprendre Lili, Quentin ou encore Claude. Chacun défend midi à sa porte et pense bien faire. Julia parle de maladie également, avec Madie, qui perd de plus en plus pied avec la réalité, mais cela reste très succinct et ne va pas démoraliser le lecteur, ce n’est pas le but !

« Un silence de mort emplit la salle à manger. Les hostilités sont lancées. Seul le tintement des couverts de Quentin se fait entendre. Il s’empresse de finir son assiette pour le cas, assez probable, où la conversation ne mènerait à rien et où il faudrait partir sans terminer le repas pour éviter une énième dispute. »

Les personnages sont attachants, j’ai beaucoup apprécié Lili, sa ténacité, son optimisme à toute épreuve. Elle y croit jusqu’au bout et va tout mettre en œuvre pour mener à bien son projet, peu importe les écueils qu’elle trouvera sur sa route. Elle peut compter sur Tom, et sur la réputation de Madie dans le village.

Niveau construction, le prologue donne le ton vingt ans plus tôt avec Madie qui s’épanouit dans son café au milieu de ses clients, qui seront nos personnages secondaires pour la suite. Une façon originale de planter le décor. Le reste du récit se fait sous l’angle de Lili, avec le « Je », apportant une belle intimité entre Lili et le lecteur. Les titres des chapitres donnent le ton et le sourire. La plume de Julia est légère, fluide, enflammée, elle nous emporte dans cette petite bulle de bien-être et de bienveillance.

Bien calée sous le plaid à côté du sapin de Noël, j’ai savouré cette lecture accompagnée d’un bon chocolat chaud. Un lecture qui fait du bien, parfaite pendant la période des fêtes, que je ne peux que vous conseiller.

« Ces lumières, les flocons de neige qui s’invitent tous les soirs, la gaieté qui plane dans l’air…Ici, j’ai le sentiment de respirer. »

   #Lhivernestjamaisfroidaucafédelamour     #JuliaNole     #HarperCollins

julia nole4912954730333635627.

signature_4

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : c’est ma copine blogueuse, Manoue (Le temps d’un livre) qui m’a conseillé ce roman. La couverture girly attire, et le résumé m’a donné envie de me glisser entre les pages.

Auteur connu : Julia est une auteure totalement inconnue pour moi. Une belle découverte !

Émotions ressenties lors de la lecture : beaucoup d’émotions positives, de motivation, de joie, d’envie de soutenir Lili dans sa démarche. 

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : l’ambiance de Noël, le challenge de Lili, les personnages, l’humour.

Si je suis une âme sensible : pas de soucis !

signature_2

2 réflexions sur “« L’hiver n’est jamais froid au café de l’amour » de Julia NOLE

  1. trop contente que ma sélection t’aie plue, si tu en cherches, tu fouilles dans mon blog, tu vas en trouver un ou plus.
    Il y a celui de Georgina Tuna Sorin et celui d’Alex Kin ou Alice Quinn et voir également Nathalie Brunal. Bon là, tu as de quoi lire en 4 jours. Bisous

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s