Interview de Yves LOPEZ

Présentation de l’auteur :

S’il est né à Saint-Chamond en 1959, il a passé son enfance à Saint-Just-en-Chevalet, au château de La Bruyère.

Cette enfance et ce cadre vont l’influencer durablement. Son goût pour l’écriture, il le doit à un père instituteur qui l’obligeait à lire, mais pour Yves ce ne fut pas une grande contrainte. Ses lectures l’entraînent dans des rêveries. Il s’invente des histoires et des personnages qui, bien plus tard, seront couchés sur le papier.

Après avoir abandonné ses études secondaires, il passe un concours à La Poste et travaille deux ans à Paris, puis 11 ans à Lyon avant d’être muté à Noirétable. Il a aussi été 23 ans pompier volontaire, une activité au service de la population qui l’a profondément marqué, intervenant parfois dans des situations dramatiques.

indexs.jpg

 

Bibliographie :

03-18-17-chasse-aux-lic3a8vres-087.jpg

index.jpg

 

Tout d’abord, merci Yves d’avoir accepté mon invitation.

Votre second roman « Le hussard des Bois Noirs » est un thriller historique régional sur fond de magie noire. Pourquoi avoir voulu mêler le thriller à l’histoire ?

Le thriller a permis de rendre cet ouvrage beaucoup plus vivant. Le témoignage des lecteurs m’a conforté dans mon choix car ils ont témoigné du fait, que d’avoir mêlé le thriller à l’historique leur a permis de se positionner différemment dans des lieux qui leur était familiers et qu’ils regardent d’une manière différente aujourd’hui.

Comment vous êtes vous documenté pour la partie historique ?

En ce qui concerne la partie historique, j’ai utilisé mes relations auprès d’historiens locaux. J’ai aussi prospecté sur internet et grâce à une documentation d’historiens amateurs, tels l’abbé Canard, le père Mazioux, Compigne, etc… Ainsi que quelques archives du diocèse et de Notre Dame de l’Hermitage, sans oublier les habitants de la région du Haut Forez.

Que vous inspire cette partie de l’histoire de France ?

Cette période de l’histoire de France me fascine de part le côté social, humain et historique comme d’autres périodes que je compte exploiter à l’avenir comme le bas moyen-âge, la guerre de 14-18 (qui est le sujet de mon deuxième roman) ou encore la seconde guerre mondiale.

Comment avez vous construit vos personnages ?

Mes personnages sont divisés de deux manières. Il y a les personnages historiques que j’ai fait revivre et les personnes inventées auxquelles j’ai essayé d’adapter les caractères de certains individus que j’ai côtoyé au cours de ma vie avec leur défauts mais aussi leurs grandes qualités.

Avez vous un rituel d’écriture ?

Je ne saurais pas vous répondre. Je ne crois pas à part le fait qu’il faut que j’écrive dans un silence total pour pouvoir m’imprégner  au maximum de l’atmosphère de mon livre.

Une suite est prévue je crois. Pouvez vous nous en parler ?

Le prochain livre qui est en passe d’être achevé s’intitule « le Poilu des 3 sapins » et est le deuxième opus de la saga de la famille de la Bruyère. Il se déroule de 1914 à 1919. L’action se situe alternativement dans la région de Noirétable et le canton de St Just en Chevalet mais aussi à Verdun, dans la Somme au centre du conflit de la 1ère guerre mondiale. Cet ouvrage a demandé un gros travail historique. Les scènes partagent des moments de pur humour et des moments tragiques. De plus ce roman à la particularité de remettre à jour des anciennes coutumes ainsi que la vie au jour le jour des paysans et soldats à l’époque. Le patois Forézien est mis en exergue, ainsi que l’argot et le gaga Stéphanois, ce qui m’a procuré une sensation de pur bonheur. Ce roman devrait être achevé d’ici un à deux mois.

Si vous pouviez vous réincarner en l’un de vos personnages ça serait dans lequel et pourquoi ?

Je pense avoir les qualités et les défauts des différents personnages du roman mais il est assez difficile de répondre à cette question car ma modestie risquerait d’en être écornée (rire).

Votre recette de cuisine pour écrire ?

Un brin de nostalgie avec un soupçon d’humour, une grosse pincée de joie de vivre et une imagination débordante.

Le mot de la fin est pour vous :

Je conseille fortement à toutes les personnes qui désireraient se lancer dans l’écriture de ne pas hésiter à le faire. Il ne faut surtout pas avoir de complexe. Cette possibilité est ouverte à tous. Le principal, c’est d’aimer ce que l’on fait et le faire avec ses tripes et surtout n’écouter que son cœur. Faites vous plaisir et automatiquement, vous ferez plaisir à vos lecteurs.

affiche

affiche 2017

Yves Lopez sera présent en dédicace lors du salon du livre de Boen (entre Roanne et St Etienne), les 13 et 14 mai 2017.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s