« Une robe couleur de vent » de Sophie NICHOLLS

index

Résumé :

Fabia Moreno vient de s’installer avec sa fille, Ella, dans la petite ville de York, où elle a ouvert un magasin de vêtements vintage. Une boutique de rêve, comme les femmes de York n’en ont encore jamais vu. Car Fabia possède un don pour dénicher la robe idéale et l’ajuster à chaque cliente. Autour de son commerce, bientôt, les destins se croisent, les identités se révèlent et les amours s’épanouissent… mais naissent aussi la méfiance et la jalousie.
L’exubérance de Fabia dérange, et la jeune Ella, à la peau cuivrée, est une adolescente bien mystérieuse.
Parviendront-elles à s’intégrer dans la communauté ?
Quel sombre secret cache Fabia derrière ses tenues flamboyantes et son accent chantant ? Sa fille elle-même sait-elle tout de l’histoire familiale ?

Mon avis :

Un récit que je qualifierais de « tranquille ». On se pose, on ouvre le livre, on tourne les pages, on entre dans une bulle de douceur, vintage. On se sent comme ces étoffes des années 50, à qui Fabia redonne une seconde vie.

Les têtes de chapitres sont originaux, du nom d’un article de garde-robe. L’écriture est fluide, les personnages attachants. J’ai particulièrement apprécié Ella, adolescente renfermée qui va peu à peu s’ouvrir grâce à ses amis, Billy et Kat.

Des histoires sont intégrées entre les chapitres, comme une parenthèse, une pause dans le récit, mais nous permettant toutefois d’en comprendre certains points.

Les relations mère-fille, mais aussi le thème de l’intégration et de l’immigration sont abordés, donnant du poids à l’histoire.

Au fil des coups de ciseaux, des broderies, des patrons, des étoffes, on lève le voile sur le mystère entourant Fabia. D’où vient-elle, pourquoi brode-t-elle des mots dans les doublures de ses créations, à l’attention de ceux qui vont les porter ? Quels sont ces fameux signes qu’elle et Ella ressentent ?

Après, j’aurai aimé que le côté un peu sorcier et magique soit plus développé, il y avait là un potentiel qui n’a pas été exploité, ou en tout cas, qui m’a laissé sur ma faim, tout comme la fin, un peu trop classique et évidente pour moi. Ce livre aurait mérité un brin de fantaisie supplémentaire, j’ai eu l’impression que l’auteur hésitait à se lâcher.

J’ai malgré tout passé un bon moment de lecture.

Merci aux Editions Préludes pour ce roman.

Une réflexion sur “« Une robe couleur de vent » de Sophie NICHOLLS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s