« Il est toujours minuit quelque part » de Cédric LALAURY

cover122462-medium.png

Sortie le 7 février 2018

Résumé :

Bill Herrington est un homme heureux.
La cinquantaine approchant, mari et père comblé, il occupe un poste de professeur de littérature dans une prestigieuse université américaine. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes…
Jusqu’au jour où il trouve dans son casier l’exemplaire d’un roman à sensation publié par un mystérieux inconnu : R. P. Kirkpatrick.
Pas de quoi chambouler Bill.

À un détail près : il s’agit d’une histoire vraie.
Celle d’un crime dont il était persuadé que personne n’en avait jamais eu connaissance.
Sur une île qu’il aurait voulu oublier pour toujours.

Cet ouvrage envahit bientôt l’existence de Bill et contamine tout autour de lui. Sa vie paisible et confortable ainsi que son équilibre psychologique vont vite menacer de voler en éclats sous l’effet dévastateur de ce livre vengeur qui a réveillé tous les fantômes du passé

Mon avis :

Un quatrième de couverture vraiment accrocheur m’a poussé à me plonger dans ce livre. J’ai trouvé l’idée excellente. J’adhère dès les premières pages au suspense, je suis prise dans l’histoire, j’essaye de comprendre où tout cela va nous mener.

Et au final, mon avis est assez mitigé. J’aurai aimé que le personnage de Bill soit plus approfondi. On sait qu’il a un passé trouble, mais sa manière de faire l’autruche en voulant cacher la vérité à tout prix m’a fortement exaspéré.

Le côté psychologique, la vengeance, la culpabilité, la résilience sont très bien décrits. La montée en puissance est progressive, même si je trouve que le rythme était un peu lent. Le sujet du basculement de toute une vie basée sur un seul acte à priori anodin, est intéressant et laisse à réfléchir. L’écriture est agréable, le style nerveux. La fin et la chute sont bien préparées, même si j’en espérait une autre, un peu plus anxiogène et dramatique.

Il y a beaucoup de « même si… ». Une lecture qui ne restera pas dans mes annales mais malgré tout agréable, je remercie les Editions Préludes pour cet envoi.

Une réflexion sur “« Il est toujours minuit quelque part » de Cédric LALAURY

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s