« Sème la mort » de Laurent MALOT

1711-Semelamort_3.jpg

Résumé :

Le lieutenant Gange repart de zéro, loin de son Jura natal. Installé à Étampes où vivent désormais son ex et sa fille, il est cantonné aux affaires courantes, jusqu’au jour où un quadruple meurtre secoue la ville. Un adolescent mutique, couvert de sang, est retrouvé un couteau à la main devant la maison des victimes. Terrorisme, radicalisation, coup de folie, les médias alimentent la peur. Mais Gange, sa coéquipière Sam et la psy commise d’office n’y croient pas. C’est alors que la mort frappe une cinquième fois, ouvrant la porte à d’autres crimes, toujours plus violents…

Mon avis :

Je remercie les Éditions Bragelonne pour cet envoi, merci mille fois.

Suite de « l’abbaye blanche », que j’avais lu en beta lecture. J’avais adoré cette histoire, j’ai eu la chance de croiser Laurent aux Quais du Polar cette année, et quand j’ai su qu’il sortait un nouveau livre, c’est tout naturellement que j’avais prévu de le lire.

Bon, alors, tout d’abord, il n’est pas nécessaire d’avoir lu le premier, même si toutefois les références au passé de notre inspecteur sont nombreuses. Vous connaissez mon avis sur le sujet, je trouve que c’est quand même mieux de suivre l’ordre. Après, vous faites comme vous le sentez !

Dans « Sème la mort », on retrouve Gange, loin de ses montagnes qu’il affectionne pourtant, propulsé à Etampes, pour se rapprocher de sa fille, puisque notre personnage est séparé et va entamer une procédure de divorce. Il a évolué psychologiquement depuis « L’abbaye », on le sent perturbé par sa situation sentimentale, il ne souhaite que le bien de sa fille, il fait des concessions, tous les parents divorcés vivent cette situation où l’on a envie d’étriper l’ex-conjoint mais où l’on se retient pour notre enfant. C’est diablement bien écrit.

Autre personnage retrouvé avec bonheur, Helena, la journaliste pétillante, dynamique, la positive attitude par excellence. Elle apporte une touche féminine rafraîchissante à l’ensemble, j’ai adoré son humour un peu décalé.

Autre touche féminine, Sam, la co-équipière de Gange. Nouvelle dans ce métier, elle insuffle une motivation et une envie de réussir à toute épreuve au lecteur.

L’intrigue est menée sur les chapeaux de roue, nous voilà avec un quadruple meurtre, un suspect que tout accuse, un dingue qui adore jouer aux Indiens, une mère prête à tout pour son fils. Vous mélangez tout ça, vous faites mariner, et vous avez un livre qui vous tient en haleine du début jusqu’à la fin, qui se déguste comme un bon vin, à température ambiante, au calme, pour en savourer toutes les nuances.

Il y a toute une réflexion sur l’amour qu’une mère peut porter à son fils, sur le handicap mental, le placement ou non en institut spécialisé, comment protéger ces personnes d’eux-même mais également comment prémunir notre société face à des patients dont il est extrêmement difficile de jauger leur dangerosité.  L’auteur pointe également le doigt sur les dérives de notre agriculture, aux prises avec les grosses entreprises phyto-sanitaires, les conflits d’intérêt, l’usage intensif de pesticides et le scandale sanitaire qui en découle. Des sujets graves, intéressants, collant bien avec l’actu.

L’écriture de Laurent est agréable, addictive, il maitrise son sujet, il sait ménager le suspense et poser ses rebondissements aux moments les plus opportuns. La chute est digne du reste, on referme le livre en ayant passé un excellent moment, du début à la fin, sans temps mort.

Et vous savez quoi ? Je serai bien partante pour un tome 3, parce que je pense que Gange a du potentiel non encore exploité, j’aimerai savoir ce qui va lui arriver, et puis, je me suis prise d’affection pour lui.

 

 

7 réflexions sur “« Sème la mort » de Laurent MALOT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s