« Pyramides » de Terry PRATCHETT

index

Résumé :

Assis sur un bloc de pierre, le fantôme du pharaon regardait les deux embaumeurs s’affairer sur sa dépouille. Tout compte fait, on a du mal à se réjouir du spectacle de deux artisans plongés jusqu’aux coudes dans ses entrailles. Quant aux blagues de circonstance…
« Maître Aneth, dit le nouvel apprenti, ce boulot, ça remue les tripes mais qu’est-ce qu’on se boyaute ! »
Car Teppicymon XXVII est mort et son fils va lui succéder. Pas facile d’hériter du trône quand on est encore un ado et qu’on vient d’achever ses études à la Guilde des Assassins…
Vous voilà responsable du lever du soleil comme de l’abondance des récoltes. Et les ennuis vous guettent : vaches grasses, vaches maigres (par 7, bien entendu), sphinx, prêtres fanatiques, crocodiles sacrés et momies vagabondes.
Sans compter que la Grande Pyramide a précipité le royaume dans une faille spatiotemporelle.

Mon avis :

Tome 7 des Annales du Disque Monde.

Aucun personnage récurrent dans cet opus. Pas de Rincevent, de Mémé Ciredutemps.

Nous voilà propulsés dans l’Egypte ancienne, dépeinte par Terry, avec son humour. Nous faisons connaissance avec Teppy, qui termine son diplôme d’assassin (oui oui, il y a un diplôme d’assassin !). Or, lorsque l’on est le fils du pharaon, que celui-ci est rappelé par la Mort pile à la fin des études de Teppy, obligé de monter sur le trône, cela ne se passe pas forcément de la meilleure manière qui soit, bien au contraire.

Bon, je l’admets, il faut avoir quelques atomes crochus avec l’Egypte ancienne et la Grèce antique. Si c’est le cas, vous allez passer un excellent moment, entre repères historiques, humour et descriptions loufoques. Aneth, l’embaumeur royal, et son assistant, Gern, sont à mourir de rire.

Terry est le seul auteur à faire adorer ses personnages atypiques : ici, c’est un chameau mathématicien répondant au nom de Salebête. Et c’est un pilier de l’histoire !

Le sujet est intéressant, car il développe le problème de l’autoritarisme, du pouvoir et de sa quête, le choc des générations, les dangers de « la folie des grandeurs ».

C’est ce que j’aime dans cette série : à chaque fois, on entre dans un univers, avec des histoires et des personnages ubuesques, on rit, on savoure le style d’écriture et malgré tout, on réfléchit sur des sujets graves et d’actualité.

J’ai encore passé un super moment de lecture avec Terry. Une valeur sûre pour moi ! Et pour vous ?

 

Une réflexion sur “« Pyramides » de Terry PRATCHETT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s