« Je reviendrai hier » de Cédric VETO

20180124_143607

Résumé :

Soyez prêts à vivre d’intenses moments de lecture en immersion totale. Retenez votre souffle, économisez-le… car vous allez en manquer ! Nostalgie, sourires, rires, chagrins et peines, prenez dès aujourd’hui rendez-vous avec vos sentiments les plus profonds et puissants, retrouvez-vous face à vous-même. »Nostalgie, puissance évocatrice des souvenirs. Après dix ans d’absence, me voici de retour sur les terres qui m’ont vu naître, pour accompagner mon père dans ses derniers instants. Tout revient peu à peu avec une force inouïe. Mes joies d’enfant aimé et heureux, mais aussi mes terribles peines, celles que j’aurais préféré voir rester enterrées à jamais. Qu’est-ce qui m’a forcé à partir, voilà maintenant dix ans? Qu’ai-je donc fui ? »

Mon avis :

Je connaissais le côté thriller de cet auteur. Je viens d’en découvrir une autre facette, et quel trip !

Franck revient chez lui après 10 ans d’absence, et c’est l’occasion pour lui de replonger dans ses souvenirs. Nous suivons donc Franck aujourd’hui, et Franck dans son enfance, avec ses amis, Fanny, Jules, Didier. Une jeunesse banale, à première vue, mais très vite, le vernis se craquelle et on découvre l’horreur, l’innommable, l’impensable.

C’est un concentré d’émotions, un livre qui traite d’un sujet grave avec beaucoup de justesse. Ça prend aux tripes. Et c’est vraiment bien écrit. Cédric se joue du lecteur, il le ballotte entre présent et passé, mais aussi entre réalité et fiction. Arrivée au milieu du livre, je me doutais que Cédric allait nous réserver une surprise, et elle l’a été. Le final a été à la hauteur du reste : grandiose.

Une fois commencé, ce livre devient notre obsession. On prend du bonheur, de la tendresse, une belle leçon d’amitié, du rêve, des étoiles plein la tête. En contrepartie, on a des moments de doute, de peur, de révolte, de dégoût. Je suis passée par toute la palette d’émotions. Les larmes n’étaient pas loin, je l’avoue.

Cédric a une écriture bourrée de sensibilité, de poésie, il sait comment tourner les phrases et choisir les mots pour éveiller le lecteur et puiser dans son âme les sentiments qu’il veut nous faire ressentir.

Et une fois terminé, la sensation de vide est là, je voudrais continuer à passer mes moments avec Fanckie et Fanny, à construire ce pont entre deux mondes. Mais non, il faut se résoudre à tourner la page.

C’est un coup de cœur pour moi, le premier de 2018.

2 réflexions sur “« Je reviendrai hier » de Cédric VETO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s