« Le projet Bleiberg » de David KHARA

20180320_122522

Résumé :

«Depuis hier, je ne suis plus aussi sûr d’avoir envie de crever, du moins, pas avant d’avoir tiré cette histoire au clair. Et en plus, j’ai de la monnaie à rendre.»

1942. Pologne. Camp de Stutthof. Le chef suprême de la SS rencontre secrètement le scientifique en charge du plus important projet du 3e Reich.

De nos jours. États-Unis.
Jay Novacek, jeune trader new-yorkais, dépressif et alcoolique, reçoit la visite de deux émissaires de l’armée. Son père, haut gradé de l’US Air Force, vient de mourir dans d’étranges circonstances. Aussitôt, la C.I.A. dépêche une pétillante recrue pour protéger le fils du défunt.
Au même moment, près de la base de Langley en Virginie, un agent du Mossad abat un espion à l’issue d’un interrogatoire musclé. Muni de nouvelles informations, il se rend vers son prochain objectif : un certain Jay Novacek.

Venue des heures les plus sombres de l’Histoire, une terrible machination se met en branle, menaçant l’humanité tout entière. N’est-il pas déjà trop tard pour l’arrêter ?

Mon avis :

Tome 1 de la trilogie des projets.

Voilà un auteur qui était dans ma PAL depuis un moment, que j’ai décidé (enfin…) de lire, puisqu’il sera présent au salon du livre de Rennes ce week end. Et bien m’en a pris !!!

Alors, une histoire mêlant polar, espionnage, CIA, secrets d’état, le tout sur fond de nazisme et de seconde guerre mondiale.

L’histoire se passe de nos jours, avec des flash back pendant la guerre. Le passé se mêle et s’imbrique au présent pour nous proposer une enquête haletante, avec des personnages qui sortent de l’ordinaire. J’ai adoré Eytan, qui traque les criminels de guerre et cache un lourd secret. Il est bourru, solitaire, un roc aussi bien mental que physique. Jay, le trader, est plutôt du genre mauviette qui croit vivre dans le monde des Bisounours. Face à la dure réalité de sa vie, il va devoir ouvrir les yeux. Jacky, espionne de la CIA, chargée de protéger Jay, apporte la touche féminine et humoristique de l’histoire.

Les références historiques sont passionnantes et donnent envie d’aller fouiller sur le net pour étoffer tout ça (inutile de vous dire que là, j’adore, lorsqu’à la lecture d’un livre, je me dis « tiens je vais aller voir sur google » à propos de tel ou tel sujet abordé dans le roman).

C’est court, mais c’est rythmé, et très bien écrit. Les personnages sont attachants, certains sont mystérieux, d’autres borderline, mais tous ont une même quête : découvrir la vérité et ce qui se cache derrière ce fameux « projet Bleiberg » qui fait froid dans le dos et met l’accent sur l’atrocité des expériences médicales menées par les nazis.

Je ne peux que vous le conseiller ! Bon, je vous laisse, je file me jeter sur le tome 2 !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s