« Journal intime d’un chat acariâtre » de Susie JOUFFA et Frédéric POUHIER

Tome 1 :

Résumé :

Dans ce livre à mourir de rire, découvrez le quotidien d’un chat hors du commun… et pourtant si réaliste !

Vous allez adorer le détester !

« Si je devais résumer ma philosophie de vie en une phrase, ce serait : «Un esprit sain dans un coussin.»

C’est toujours quand je dors qu’on me réveille !

Quand je m’ennuie, je mange. Quand je suis heureux, je mange.

Quand je suis triste, je mange. Mais qu’on ne vienne pas me dire que je suis gourmand, ça va m’énerver, et quand je suis énervé, je mange. »

Mon avis :

J’avais besoin de légèreté après quelques lectures éprouvantes. Je me suis tournée vers ce livre qui s’annonçait drôle et décalé, d’autant que j’adore les chats. Et je n’ai pas été déçue ! C’est un concentré d’humour, de rigolade et de pitreries des tribulations d’Edgar, matou gourmand et paresseux, recueilli contre sa volonté par la famille Crétin, qui le maintien captif dans une superbe maison de 150 m2 (pas mal comme tôle non ?).

Les passages  chez le véto sont à mourir de rire. D’autres scènes cocasses m’ont redonné la banane pour un bon moment. Je me suis trouvée à pouffer de rire sur la plage en imaginant mon chat à la place d’Edgar, parce que tout cela serait bien dans ses cordes !

Ça se lit vite, c’est une bouffée d’oxygène. Si vous avez l’une de ces bêtes à poil chez vous, croyez moi, vous ne la regarderez plus jamais comme avant !

En attendant, je fonce vers le tome 2, parce que j’en veux encore !!

 

Tome 2 : le retour

journal intime d'un chat acariâtre tome 2

Résumé :

Le retour du chat acariâtre dans de nouvelles aventures poilantes ! Dans ce livre à mourir de rire, retrouvez le quotidien d’un chat hors du commun… et pourtant si réaliste ! Après avoir bourlingué de foyer en foyer, Edgar est maintenant bien installé dans la famille Crétin. Mais son petit confort va bientôt être perturbé par l’arrivée d’un… bébé ! »  Ça y est, Séverine est de retour à la maison avec le bébé. Je ne suis pas vraiment un froussard mais le bébé me fait un peu peur. C’est la première fois que je vois un humain de cette taille-là. Il est aussi petit que moi mais bien moins mignon. Il est tout rose, sans poils et son langage est des plus primaires.  »

Mon avis :

Alors là, faut absolument échauffer ses zygomatiques avant la lecture ! Parce que la grossesse, vue sous l’angle du chat, c’est plus que tordant, c’est hilarant ! Notre chat s’aperçoit vite fait que Séverine a un soucis. Elle prend du ventre, mange énormément, passe sa vie aux toilettes. Lorsqu’il comprend enfin qu’elle est enceinte, il flippe un peu car il a exactement les mêmes symptômes. Mais, après un bon goûter réconfortant, histoire d’être au top pour réfléchir à cette situation, il en déduit que c’est impossible, étant castré et spécimen mâle.

Et lorsque notre matou intrépide s’inquiète pour Séverine, partie il ne sait où en pleine nuit, avec son énorme ventre, il espère tout bas qu’elle n’a pas explosé dans un endroit sombre et reculé. J’avoue que là, j’ai rigolé pendant un bon bout de temps !

La vie de chat n’est pas de tout repos, et celle d’Edgar est gratinée, il doit gérer en même temps l’arrivée de ce bébé perturbant son sommeil et donc, son équilibre mental, mais également l’éducation d’un chaton se comportant comme un brave toutou. Tout se perd !

Tome 3 :

journal intime d'un chat acariâtre tome 3

Résumé :

Edgar est désormais le roi de la maison et ne renoncerait à son confort pour rien au monde. Mais les vacances s’annoncent, avec à la clé, un voyage qu’il n’est pas près d’oublier… Les nouvelles aventures désopilantes d’Edgar, le chat acariâtre. Vous allez adorer le détester ! « Quoi ?!? Mais il n’est absolument pas question que je parte en vacances avec vous ! Je suis un chat casanier. Je considère déjà le jardin d’à côté comme une terre hostile, alors la Thaïlande, ce n’est même pas envisageable ! Non, inutile d’insister, l’affaire est close, point final ! »

Mon avis :

Ah, chic, il y a un tome 3 !!

Cette fois-ci, Edgar sent l’effervescence de la famille dont le départ en vacances est proche. Il se délecte de siestes dans les valises, éparpillant avec bonheur les vêtements qui s’y trouvaient, tout en anticipant ses vacances à lui, dans la maison déserte et calme, enfin ! Là où il va moins rire, c’est lorsqu’il est mis dans sa cage de transport, hop, direction la Thaïlande via l’avion. Enfin, la soute de l’avion…Quel voyage ! Affreux pour ce pauvre Edgar, qui n’aspire qu’à une seule chose : faire payer à ses maîtres ce voyage indigne à sa condition.

C’est toujours aussi frais et récréatif, drôle et cocasse. Je me suis régalée à suivre ces aventures, j’ai bien rit, et j’ai retenu une chose des plus importantes : « les chiens ont des maîtres, les chats ont des serviteurs ».

Bon, sur ce, je vous laisse, mon chat bien aimé réclame sa pâté, pur bœuf, et une ou deux caresses (pas plus, ça risquerait de l’agacer).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s