Vis ma vie de blogueuse littéraire

Comment s’organiser lorsqu’on est blogueuse littéraire ?

 

ma vie de blogueuse

 

Ce blog, c’est mon bébé. J’avoue que j’adore passer des heures dessus, à changer la bannière, faire des brouillons d’articles, préparer et écrire mes chroniques, visiter les blogs des copains, répondre aux commentaires, etc…

Je ne tiens pas un chrono de mon temps de présence, mais il doit être assez conséquent ! Donc, entre le boulot, les trajets (je bosse à 60 km de chez moi), la famille….pas évident !

Je jongle pas mal c’est vrai, mais dans l’ensemble, je trouve que je m’en sors vraiment bien et je suis satisfaite.

Je vous présente donc ma petite routine de blogueuse !

Réveil à 5h20 pour aller au taff. Premier réflexe : 20180912_171306café (of course !) et en même temps, je prends 5 minutes pour regarder les stats et lire les commentaires.

 

 

 

 

Trajet d’1h30 en train et en tram pour me rendre sur mon lieu de travail : je visite les blogs des copains et je lis.

Trajet du retour le soir : lecture exclusivement.

Le soir après le repas : je réponds aux commentaires du jour. Rédactions d’articles ou de chroniques.

Les mercredis et les week ends : je me lâche et je fais des recherches, je réfléchis à des idées d’articles, j’écris mes chroniques, bref je débroussaille et je me régale !

 

Lorsque je sais que je vais rapidement terminer une nouvelle lecture, je commence la rédaction de ma chronique, avec la fiche d’identité du livre, index5son résumé, la photo à la une. Du coup, une fois la lecture terminée, je n’ai « plus qu’à » rédiger mon avis, grâce aux notes que je prends régulièrement en cours de lecture. Cela me permet de publier des chroniques en soir de semaine. Ce qui serait totalement injouable si j’avais l’article complet à écrire. J’arrive à 19h00, le temps de passer un moment avec mes enfants, de manger, la douche, un peu de rangement, je me pose il est vite 21h30 !

Sans oublier le papillonnage sur facebook et instagram qui me prend du temps également. Vie virtuelle ? Il y a de ça quand même ! Mais c’est sur ces sites que j’ai trouvé des gens comme moi, passionnés de lecture et de beaux livres, parce que dans ma campagne, il n’y a pas de café littéraire au coin de la rue pour passer ses soirées à papoter sur ses dernières lectures.

 

Mon petit coin blogging :

 

20180915_120648

 

Après, il est clair que je ne m’impose rien. Je ne me suis fixée aucune obligation de publication. Certains blogs ont une régularité à couper le souffle : 2 articles par semaine, un « c’est lundi que lisez-vous », un bilan mensuel, etc. Ce sont peut être les codes en vigueur afin d’avoir un blog efficace et agréable, mais ce ne sont pas mes codes à moi ! Dans la vie, il y a assez de contraintes, donc, ici, c’est quand j’ai le temps, l’envie et si ça me chante ! Tout ce que j’espère c’est que ma gestion à la « one again » ne vous gêne pas ! Mais cela reflète ma personnalité et ma manière de vivre.

 

Et vous, amis blogueurs, quelle est votre routine ?

 

 

 

 

 

 

 

10 réflexions sur “Vis ma vie de blogueuse littéraire

  1. Je reconnais bien l’environnement pour les chroniques, cahiers, crayons, stylos, feutres de couleur et épaisseur différentes… j’adore… et je m’aperçois que l’on utilise à peu près les mêmes feutres et stylos 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis comme toi niveau régularité ou « obligation » : je ne peux pas ! Je rédige quand j’ai fini un bouquin. Parfois 5 par mois, parfois 1 ! Je m’autorise quelques tags aussi si je suis nominée. Sinon c’est juste mon carnet de lecture que je mets à disposition de la blogo ! Et je ne mets pas de code dans mes articles. J’intègre plus ou moins le résumé dans mon avis mais je ne fais pas de présentation du livre ou de l’auteur. Je ne prends pas de notes non plus pendant mes lectures, c’est vraiment un ressenti que je rédige en une fois après lecture.
    Par contre, je suis régulière dans la lecture des blogs que je suis : mon petit déjeuner et mon dîner (déjeuner chez les français) se fait généralement en lisant les blogs des copinaut(e)s.

    Aimé par 1 personne

  3. J’aimerais faire connaître mes romans au public et partager avec les nouveaux auteurs la problématique de l’édition.

    Je viens de publier en e-book mon deuxième roman. Je souhaiterais pouvoir partager mon écriture avec un vaste public. Quand j’ai commencé à scribouiller les premières pages du RETOUR DES AMANTS DISPARUS, je me suis demandé qui pourrait s’intéresser la lecture de mes fictions. En tout cas, mes narrations parlent des difficultés des femmes dans une société marquée par le masculin. Je m’adresse, donc, avant tout à elles.

    Dans mon premier livre, je raconte des histoires où les femmes sont protagonistes (de 1914 à nos jours) et comme elles purent s’en sortir avec l’aide de la culture et l’amour.

    Ci-joint je transcris la quatrième de couverture du bouquin :

    PRÉSENTATION

    Suite à la découverte macabre dans un puits de deux corps assassinés soixante-dix ans auparavant se déclenche une instruction judiciaire en vue d’élucider les événements qui provoquèrent ce drame.

    Une jeune policière, épaulée par le petit-fils d’une des victimes, se lance à la recherche de preuves qui pourraient expliquer les raisons de cet affreux crime.

    Les enquêteurs, en puisant dans la mémoire des témoins encore survivants, ouvrent les portes de l’histoire et sont plongés dans un univers de passions, où la haine, l’amour, les croyances, la vengeance et la violence des personnages s’entremêlent dans cette intrigue romanesque.

    Entre investigation policière et quête d’identité, nos protagonistes, en réveillant les fantasmes enfouis dans l’oubli du temps, ne vont pas sortir indemnes de ce voyage. La déesse Aphrodite – en les entourant de sa ceinture magique – leur fait goûter à la délicatesse du nectar de l’amour.

    mon blog : graviloir.wordpress.com.
    Je viens de publier mon deuxième thriller : L’ENVOL DES MARTINETS, chez LIBRINOVA.
    Marci de votre collaboration.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour votre passage sur mon blog et ce commentaire. En effet, le monde de l’édition n’est pas un long fleuve tranquille et il est très compliqué de se démarquer ! Je ne peux que vous le souhaiter, le résumé de votre livre étant intéressant, je ne doute pas de son contenu. Belle journée à vous.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s