« Jusqu’à ce que ta mort nous sépare » d’Amanda REYNOLDS

Informations :

Titre : jusqu’à ce que ta mort nous sépare

Auteur : Amanda Reynolds

Editeur : Fayard Mazarine

Nombre de pages :  347 pages

Format  et prix : broché  20.90 € / numérique  14.99 €

Date de publication : 10 octobre 2018

Genre : thriller psychologique

Résumé :

Imaginez que vous vous réveillez un matin – et que les derniers 365 jours de votre vie ont disparu. Il n’y a qu’une seule personne à qui vous faites confiance. Mais dit-elle la vérité ?

Joanne, femme au foyer de 55 ans, se réveille à l’hôpital blessée à la tête après une mauvaise chute dans l’escalier. Pourquoi ne se souvient-elle de rien, et surtout pas de l’année passée ? Tout lui paraît étrange. Pire : son mari semble à tout prix vouloir lui cacher quelque chose, et ses enfants sont plus distants que jamais. Alors que les cauchemars se multiplient, Jo est en proie à des réminiscences : un inconnu, puis deux, hantent bientôt ses rêves. Au fil de son enquête, elle découvre avec effroi qu’il n’y a rien de plus trompeur que les apparences. Et une question la préoccupe : serait-il possible que Jo ne soit pas la mère et épouse modèle qu’elle pensait être ?

Mon avis :

Le résumé m’avait vraiment beaucoup plu. Voilà le genre de roman que je prends un pied faramineux à lire. Malheureusement, le plaisir n’a pas été au rendez-vous…

J’ai trouvé que cela manquait de rythme. Bon, OK, les thrillers psychologiques, c’est pas forcément très rythmé, mais tout de même. Je me suis ennuyée…Pourtant le suspense et la manipulation mentale étaient bien présentes. L’ambiance était oppressante à souhait. J’avais envie d’aider Joanne à démêler le vrai du faux. Mais je n’ai pas ressenti d’émotions flagrantes au fil de la lecture. Le personnage de Joanne m’a profondément agacée, je lui aurait donné des gifles pour qu’elle se secoue un peu plus et qu’elle découvre ce que j’avais trouvé bien avant elle. Dans sa quête à la recherche de son passé, de cette année qui manque à l’appel de ses souvenirs, elle va aller de surprise en surprise et se rendre compte que les apparences peuvent être trompeuses. Elle va en arriver à douter d’elle même, et cette partie m’a beaucoup intéressée. Les relations conflictuelles entre les enfants et les parents, ou encore la prise d’indépendance, les choix de vie en obtenant pas forcément la bénédiction des parents ont été plaisantes à lire.

Mais ce roman reste malgré tout trop prévisible, c’est dommage car il y avait un énorme potentiel au départ. On navigue entre le passé et le présent, et j’avoue que ce style d’écriture me lasse un peu. Cela n’a absolument rien à voir avec ce roman, mais plus avec un ressenti général par rapport à mes dernières lectures. Quant à la fin, je l’ai vue venir avec ses gros sabots et elle ne m’a pas plus convaincue que ça.

Adorant les thrillers psychologiques, je mets probablement la barre trop haut. Je suis la première à le regretter.

Ceci n’est que mon avis, je vous conseille tout de même de lire ce roman, parce que vous avez de bonnes chances de l’aimer, mais aussi parce que je n’ai pas la science infuse en matière de lecture (et heureusement !!).

Je remercie les Editions Fayard et NetGalley pour cette lecture.

#NetGalleyFrance

#jusquacequetamortnoussepare

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s