« La traversée de nos rêves » d’Andreea BADEA

Informations :

Titre : la traversée de nos rêves

Auteur : Andreea Badea

Editeur : Fayard Mazarine

Nombre de pages : 320 pages

Format  et prix : broché 18 € / numérique 12.99 €

Date de publication : 12 septembre 2018

Genre : fiction adulte

Résumé :

Bucarest, été 1986. La Roumanie de Ceaucescu n’a jamais semblé aussi proche de l’implosion. Censure, arrestations arbitraires, privations…La dictature resserre son étau, et chaque jour les opposants au régime s’organisent. Parmi les étudiants, la ferveur est à son comble : il faut lutter, sans alternative.
Avides de liberté plus que de révolution, Andrei et Silvia ont aussitôt noué une amitié instinctive, évidente. Reste qu’ils ont le sentiment d’avoir 20 ans au mauvais endroit, au mauvais moment : musicien prodige et fantasque, lui doit vivre ses amours clandestinement pour éviter la prison. Ténébreuse, passionnée, elle est major de sa promotion dans l’indifférence totale de ses parents, dont l’ambition est de la marier – de préférence à un communiste bien né. Quand le régime se durcit au point de briser leurs rêves, Andrei et Sylvia décident donc de fuir vers l’Ouest. Qu’importent la peur et le danger, tant qu’ils sont ensemble. Mais la tragédie de l’Histoire les sépare aussitôt, et chacun se retrouve seul, face à un futur incertain…
Les âmes sœurs finissent-elles par se retrouver quand elles savent attendre ?

Mon avis :

Me voilà partie pour une fresque historique de toute beauté ! J’ai des souvenirs de la révolution roumaine de 1989, des images floues de Ceaucescu et de sa femme, lors du procès. Mais cela s’arrête là. Trente ans après, une piqure de rappel n’est pas de refus !

Ce roman nous permet de vivre la révolution de l’intérieur. Et la dimension émotionnelle est grandiose. Andréi et Silvia, étudiants en 1989, vont être frappés de plein  fouet par la dictature et la misère, pierres angulaires de l’explosion populaire. Les conditions de vie à l’époque sont terrifiantes. Silvia, enceinte par accident, risque la prison, elle et tous ceux qui l’aideront à « faire passer » l’embryon. Le rationnement, la pénurie de médicaments, la « Securitate », corrompue jusqu’à l’os, abusant des tortures physiques et psychologiques sur les détenus, tout y passe. Le contexte politique est très bien expliqué, des notes en bas de page sont là pour nous aider à comprendre. J’ai vraiment apprécié toutes ces informations. Pour fuir toute cette horreur, Andréi et Silvia vont tenter le tout pour le tout, afin d’avoir un espoir de vivre leurs rêves, ensemble ou séparément, mais ailleurs.

L’Histoire de la Roumanie et le destin d’Andréi et Silvia s’imbriquent l’un dans l’autre, pour nous offrir un récit poignant, criant de vérité, bouleversant, à travers des thèmes variés, tels que l’amitié, le changement de classes sociales, les différences inter générationnelles, le tout dans un contexte politico-historique effrayant.

L’écriture est sensible, fine, elle retranscrit à la perfection les drames vécus. L’auteur nous fait traverser l’Histoire, non pas telle une croisière sur le Danube, mais en tant que réfugié dont la survie dépend de sa capacité à nager en eaux troubles. J’ai commencé ce livre un soir, tracassée par des soucis perso, il m’a changé les idées quasiment jusqu’au bout de cette nuit d’insomnie. Un roman qui vous fait tout oublier pour vous entourer d’une bulle de magie.

Je ne peux que vous le conseiller.

Je remercie les Editions Fayard et NetGalley pour cette lecture.

#NetGalleyFrance

#latraverseedenosreves

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s