« La Liturgie des anges, Tome 1 : L’Idiosyncrasie » d’Alex PARKER

Informations :

Titre : La Liturgie des anges, Tome 1 : L’Idiosyncrasie

Auteur : Alex Parker

Editeur : autoédition

Nombre de pages : 278 pages

Format  et prix : broché  13.40 € / numérique  2.99 €

Date de publication : 2 juillet 2018

Genre : science fiction

Résumé :

Hacker multimillionnaire sans identité et sans attache, Ted Smith ignore que les données ultrasensibles qu’il vient de dérober vont bouleverser sa vie à jamais.

Traqué par les Services de Renseignement, il apprendra bientôt qu’il est porteur d’un effroyable virus semeur de mort. Mais ce n’est là que le début de révélations bien plus extraordinaires…

Misanthrope pourtant doué d’empathie, Ted se refuse à excuser le comportement de ses semblables. Il parvenait jusque-là à se dissimuler aux yeux de la société… Qu’en sera-t-il à présent ?

Qui est-il vraiment ? Quelle est l’étendue de ses pouvoirs ? Et quel est son véritable rôle ?

Découvrez l’histoire d’un homme dont la destinée pourrait bien embraser celle de milliards d’individus, voire de l’humanité tout entière !

Mon avis :

Alors, déjà, j’ai sorti mon dico dès le titre ! « Idiosyncrasie« , kesako ?? « Caractère individuel, tempérament personnel ». OK. Tiens, ça me correspond bien, cette description ! Je peux attaquer la lecture et faire plus ample connaissance avec Ted Smith, narrateur et hacker new yorkais de son état. Lorsqu’il dérobe des données ultra confidentielles à un certain Marcus, sa vie bascule. En sa compagnie, le lecteur va s’engouffrer dans une course poursuite, où les manigances, la corruption et les péripéties sont légions, le tout sous un fond de science fiction.

J’ai adoré la réflexion très intéressante sur la place de l’informatique et des logiciels dans le fonctionnement de notre société. Qu’arriverait-il en cas de panne géante ou de dysfonctionnement durable ? L’humanité serait peut-être libérée de ses chaînes, certes, mais ça serait le chaos. Il nous faudrait repenser toute notre organisation sociale.

Et que dire de ce fameux virus ? Un courant glacé m’a traversé l’échine. Car même si cela reste encore de la science fiction, le pas qui le sépare de la réalité est minime.

Sous une histoire rocambolesque, Alex soulève de graves problèmes et c’est ce que j’apprécie dans une lecture. Pouvoir m’évader mais également, réfléchir, me poser des questions, aller plus loin. Alex nous ouvre cette porte en posant les bases de ces considérations.

La plume d’Alex est étonnante, fluide, recherchée. Plusieurs fois j’ai du aller voir la définition d’un mot. Du coup, cela enrichit le lecteur. Pour moi, c’est une plus-value importante ! En effet, j’aime quand les mots sont joliment employés, lorsque le vocabulaire est recherché. Ici, on sent que l’auteur a apporté un soin particulier à son écriture. Le récit est très photographique, on vit l’histoire, on la ressent, et on la voit. A quand une adaptation au cinéma ?

Les premières pierres de l’édifice sont posées dans ce premier tome, cela laisse présager encore de belles heures de lecture avec le 2ème opus, qui devrait arriver d’ici peu je crois.

Du rythme, des rebondissements, une histoire qui tient bien la route, des personnages sympas et bien élaborés, une belle construction, une écriture vraiment au top, je ne peux que vous le conseiller !

Notons la magnifique couverture dessinée par Matthieu Biasotto, dont le talent n’est plus à prouver !

Je remercie Alex pour cette lecture.

la liturgie des anges131253976..jpg

2 réflexions sur “« La Liturgie des anges, Tome 1 : L’Idiosyncrasie » d’Alex PARKER

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s