« Les gratitudes » de Delphine DE VIGAN

Informations :

Titre : les gratitudes

Auteur : Delphine De Vigan

Editeur : JC Lattès

Nombre de pages : 192  pages

Format  et prix : broché  17  € / numérique  11.99 €

Date de publication : 6 mars 2019

Genre : roman

Résumé :

Mon avis :

« Les gratitudes » est le second volet d’une trilogie commencée avec « Les loyautés » mais qui peut se lire indépendamment, c’est d’ailleurs ce que j’ai fait !

Michèle Seld, « Michka », est une dame âgée, sans enfant ni mari. Elle perd peu à peu son autonomie et doit se résoudre au placement en EHPAD, le maintien à domicile devenant trop risqué pour elle. Les chutes, les cauchemars et les pertes de mémoire sont malheureusement trop fréquents.

Son aphasie apporte une touche d’humour et de légèreté à un récit traitant d’un sujet pourtant grave. Certaines répliques sont jouissives :

« Mais bon, ça ne mange pas de chien, on peut bien ouvrir la fenêtre, on ne va pas s’évapoler ! »

« Celle qui est en fauteuil croulant, c’est la chef de la bande. Tu vois laquelle ? Avec la robe de salle de bain. »

Michka va faire la connaissance de Jérôme, l’orthophoniste qui va l’aider à retenir les mots. Et grâce aussi aux visites de Marie, sa voisine avec qui elle a tissée des liens forts depuis des années, elle va tenter de rester alerte. A travers elle, le quotidien des personnes âgées placées en institution est dévoilé ; nous sommes tous confrontés à cette thématique un jour ou l’autre. Delphine nous retranscrit les peines, les peurs et les angoisses de Michka, dont la vitalité s’étiole jour après jour, malgré ses efforts pour éloigner la sénilité. Son envie de recoller avec son passé et aider les autres à en faire de même va devenir sa boule d’énergie. Car au fil des pages, on va en apprendre plus sur la vie de Michka, mais également sur celle de Jérôme. Les non-dits, l’éloignement, la non-compréhension. Toutes ses rancœurs qui bouffent l’existence et qu’il faut balayer et réparer au plus vite. Car après, il est trop tard.

Michka, c’est un peu notre grand mère, une mamie gâteau adorable et conciliante, que l’on a envie d’aider et d’accompagner.

La plume est extrêmement délicate et émouvante, gorgée de sensibilité. Une très belle retranscription de petits moments de la vie, qui, avec Delphine, prennent tout leur sens. C’est court, ça se lit vite, mais c’est un véritable condensé d’émotions. J’ai passé un très bon moment de lecture.

Je remercie NetGalley et les Editions Lattès pour cette lecture.

#NetGalleyFrance

#LesGratitudes

les gratitudes1909573340..jpg

 

 

8 réflexions sur “« Les gratitudes » de Delphine DE VIGAN

  1. Ce n’est certes pas un livre exceptionnel, mais comme toi j’ai passé un très beau moment de lecture et je me suis attachée aux personnages. Un peu de douceur dans ce monde, ça ne fait vraiment pas de mal. ♥

    Aimé par 1 personne

Répondre à sonia Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s