« Juste avant de mourir » de S.K. TREMAYNE

Informations :

Titre : juste avant de mourir

Auteur : S.K. Tremayne

Éditeur : Presses de la Cité

Nombre de pages : 400 pages

Format  et prix : broché 21 € / numérique 7.99 €

Date de publication : 21 mars 2019

Genre : thriller psychologique

Résumé :

images

Mon avis :

Un petit voyage dans le Parc Naturel du Dartmoor, cette région montagneuse du Devon, ça vous tente ? J’espère, car ce roman, c’est avant tout un lieu, une ambiance. La lande, les hivers rudes, le brouillard, les tors, ces petits monticules de granit, les ruisseaux qui courent, les poneys et les moutons. Les croyances y sont également bien implantées, avec un riche passé préhistorique.

Nos hôtes pour ce séjour sont Adam Redway, ranger du parc, sa femme, Kath, et Lyla leur adorable fillette de 10 ans. Kath se remet doucement d’un accident de voiture où elle a bien failli y laisser sa vie et qui lui a laissé une amnésie rétrograde, l’empêchant de retrouver tout souvenir de ce jour dramatique. Lyla, quant à elle, a des syndromes autistiques asperger, pourtant, Kath n’a jamais souhaité la faire diagnostiquer, ne voulant pas coller une étiquette à sa fille chérie, Lylamour, comme elle la surnomme affectueusement.

Car entre Kath et Lyla, on peut réellement parler d’amour mère-fille fusionnel. Kath veut protéger sa fille coûte que coûte, elle veut préserver son innocence et elle fait tout pour la rendre heureuse. Sauf qu’elle se rend compte que son accident a fait vaciller cet équilibre précaire, et les symptômes de Lyla s’aggravent, la coupant encore un peu plus des autres. Kath sent la culpabilité poindre et lui ronger le cœur. D’autant que la froideur d’Adam envers elle lui font s’interroger. Peu à peu,  Kath va retrouver des fragments de mémoire, emboiter les différentes pièces du puzzle de cet « accident », et ce qu’elle va découvrir va la plonger dans les ténèbres et la terreur.

J’apprécie beaucoup les thrillers psychologiques, même si, bien souvent, le schéma est toujours le même : un accident, une amnésie rétrograde. L’art de l’auteur reste sa capacité à broder quelque chose de nouveau autour de ces paramètres. Réussir, avec la pression sur les peurs de certains personnages et les décisions des autres, à faire trembler son lecteur. Et sur ce plan, l’auteur fait un carton plein !

La psychologie des personnages est très bien développée, axée sur leurs émotions et leurs ressentis, je me suis reconnue en Kath, normal, je suis une mère de famille, certes, pas autant fusionnelle avec mes enfants, mais tout de même !

L’atmosphère lourde et mystérieuse nous prend aux tripes, l’intrigue qui se dévoile sous nos yeux nous happe, l’auteur dévoile des pistes, au gré du brouillard apparaissant ou disparaissant dans la lande, on croit entrevoir la solution et pffuit, tout s’embrouille de nouveau. Le suspense et la tension restent omniprésents à chaque page, j’avoue que c’est un livre qu’il m’a été difficile de lâcher.

Un roman à la construction infaillible, à l’écriture lumineuse malgré le brouillard du Dartmoor, à la fin surprenante, que vous ne pourrez deviner à aucun moment, Tremayne fait définitivement partie de mes auteurs préférés. Je vais avoir la chance de le rencontrer ce week end aux Quais du Polar, et j’en suis ravie !

Je remercie les Éditions Presses de la Cité et NetGalley pour cette lecture.

#NetGalleyFrance  #justeavantdemourir

juste avant de mourir1394078932..jpg

 

5 réflexions sur “« Juste avant de mourir » de S.K. TREMAYNE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s