« Love in Paris » de Théo LEMATTRE

Informations :

Titre : love in Paris

Auteur : Théo Lemattre

Éditeur : auto-édition

Nombre de pages : 578 pages

Format  et prix : numérique 1.99  € prix de lancement

Date de publication : 20 septembre 2019

Genre : romance

Résumé :

Alice, jeune étudiante, débarque pour la première fois dans la capitale loin de sa famille, pour y finir ses études.

Très vite, elle se lie d’amitié avec sa riche voisine, la fille de son logeur, qui l’entraîne malgré elle dans des soirées branchées pour se rapprocher de Klaus, un garçon de son école de commerce.

Lors de l’un de ces rencards improvisés, elle fait la connaissance d’Amaury, le frère de Klaus : un gestionnaire de fond au physique ravageur et énigmatique. Ils n‘ont pas d’autre choix que de passer du temps ensemble.

Rapidement, la soirée tourne au vinaigre et leurs échanges sont vifs. Amaury est froid, et Alice et lui ne s’entendent pas du tout.

Propulsée à pleine vitesse dans le grand monde par sa nouvelle amie, Alice sera cependant amenée à recroiser la route de ce mystérieux inconnu lors de ces rendez-vous réguliers.

Parviendront-ils à s’apprécier, à s’entendre ? Entre eux, le feu remplacera-t-il la glace ?

Entre amours, tensions et déracinement familial, Alice va devoir mener de front cette toute nouvelle vie à cent à l’heure.

Mais en sera-t-elle capable ?

Love in Paris est une invitation à plonger au cœur d’une irrésistible romance parisienne…

Mon avis :

Après ma dernière lecture, j’avais vraiment besoin de changer d’air ! « Love in Paris » est tombé vraiment à pic et m’a évité une déprime littéraire.

Je me suis liée à Alice, étudiante en 2ème année de master dans les métiers de l’édition, fraîchement débarquée à Paris pour intégrer les cours de la Sorbonne. Elle a trouvé une chambre de bonne à louer dans un immeuble cossu. N’arrivant pas à ouvrir la porte de l’immeuble (allons bon, ça commence bien !), elle fait la connaissance de Mathilde, sa voisine et fille des propriétaires.

Mathilde est, comment dire…, assez dévergondée, et ne pense qu’à aller faire la fête. Elle a trouvé en Alice son chaperon idéal pour s’amuser sans éveiller les soupçons de son père, persuadé de veiller parfaitement au grain.

Une lecture fraîche qui permet de s’évader. J’ai apprécié que la trame se déroule à la fois à Paris (ville romantique à souhait) mais aussi dans le monde de l’édition, ce qui permet de découvrir la face cachée et quelquefois obscure de la publication des romans qui nous enchantent tant.

Les personnages sont réalistes, on connait tous une Alice ou un Amaury. Ce dernier était d’ailleurs très intéressant au nouveau de sa construction : j’ai commencé la lecture en le détestant, je le trouvais totalement imbu de sa personne et antipathique, et au fil des chapitres, j’avoue être tombée sous le charme. Même dans les personnages de roman, il ne faut pas se fier à la première impression !!

Tous les codes de la romance sont réunis, sans pour autant tomber dans les clichés. Le rythme est assez haché, alternant des passages plutôt paisibles et d’autres plus enlevés, avec des retournements de situation, insufflant une énergie permettant de polariser toute l’attention du lecteur et éviter l’ennui.

Théo apporte sa griffe, sa manière de construire son roman, ses personnages, il prend son lecteur par la main (ou plutôt par le clavier) et le fait rêver et passer un super moment de lecture. Il y a toujours cet humour si savoureux dont la présence est désormais indissociable de cet auteur.

Certaines scènes sont assez croustillantes, âmes chastes attention lol !

Je remercie Théo pour sa confiance. Ravie d’être dans la team cette année !

 

love in paris287036423..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : l’auteur ! J’ai lu beaucoup de romans de Théo et à chaque fois, je passe un excellent moment. Et Paris ! J’adore trop cette ville.

Auteur connu : oui ! Voici le lien  pour accéder à la liste des livres que j’ai chroniqué.

Émotions ressenties lors de la lecture : ce roman c’est juste du bonheur ! J’ai ressenti de la joie, de l’envie, j’ai souris, j’ai été émue, touchée. Toute une palette d’émotions positives qui font du bien au moral, c’est certain.

Ce que j’ai moins aimé : parce qu’il faut bien trouver quelque chose à redire, je mettrais un petit (bon, ok, un riquiqui) bémol sur la longueur des chapitres. Je lis dans les transports en commun et j’ai horreur de m’arrêter en plein milieu d’un chapitre. Je suis donc une adepte des chapitres courts. Encore faut-il que ça se prête à l’histoire, ce qui n’était guère possible ici, je pense. Donc, je pinaille pour rien…

Les plus : le cadre parisien, la plongée dans le monde éditorial, les personnages intéressants, l’humour. Ce roman était plus long que les précédents, et c’est une vraie plus-value !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s