« Dehors, la tempête » de Clémentine MELOIS

Informations :

Titre : dehors, la tempête

Auteur : Clémentine Mélois

Éditeur : Grasset

Nombre de pages : 192  pages

Format  et prix : broché 17 € / numérique 11,99 €

Date de publication : 4 mars 2020

Genre : essai

Résumé :

Voici le livre le plus personnel de Clémentine Mélois. Tout part de la lecture.
« D’abord, j’ouvre le livre en grand et je colle mon nez au milieu des pages pour les respirer. » C’est pour mieux s’imprégner de ses auteurs préférés, Simenon, Perec, Tolkien, à partir de ce qui peut paraître le plus insignifiant chez eux : les détails.
Comment se fait-il que, entrant dans un Maigret, les phrases « – Bonjour Janvier. – Bonjour, patron » font que nous sommes déjà dans l’histoire, et la tiédeur d’un bureau chauffé au poêle du quai des Orfèvres ? Quel est le rapport entre la vie quotidienne des personnages (une certaine madeleine mangée dans A la recherche du temps perdu) et la nôtre (le cake marbré sous plastique de la station-service de notre enfance) ?
Par des allers-retours entre la vie des personnages et la sienne, Clémentine Mélois nous fait pénétrer au plus près de cette expérience à la fois personnelle et universelle, la lecture. Les souvenirs et les sensations des fictions deviennent les nôtres. Comme si, venus de notre petit monde, nous étions entrés dans un pays plus vaste et pourtant familier. Pendant que, dehors, soufflent les tempêtes, nous vivons dans les livres. Tendre et plein d’humour, Dehors, la tempête nous rappelle que la vie dans les livres est la plus savoureuse de toutes.

Mon avis :

Voilà un livre qui plaira à tous les amateurs de lecture, les passionnés des mots, ceux qui plongent dans un livre en y mettant toute leur âme, qui se réfugient dans un roman comme dans une bulle loin du quotidien morose.

L’auteur se confie à nous, partageant les livres qui l’ont marquée, et croyez-moi, il y en a ! On a tous sa Madeline de Proust. La sienne d’ailleurs lui rappelle un magasin sur une aire d’autoroute où il y avait de vraies madeleines très chères et des Papy Brossard plus abordables. La plume de l’auteur est apaisante, joyeuse, apportant sérénité et calme. Elle digresse aussi beaucoup, on arrive très souvent toujours assez loin du point de départ ! J’ai adoré le cheminement de sa pensée. C’est touchant, assurément, drôle, quelquefois, et on ne peut s’empêcher de faire le parallèle avec soi-même et son propre rapport aux livres. La relation aux livres est disséquée, que ce soit physiquement (cornez-vous les pages ?), ou du côté de l’amour de la lecture et ce que cela provoque en nous, en passant par nos manies de lecteur.

Clémentine en fait des listes ! Elles sont toutes diverses et variées, allant de ses livres de chevet à la consommation d’alcool journalière de Maigret. Elle passe de ses personnages à elle-même avec une facilité et une transition déroutante. Elle mélange la vie romanesque à la réalité, s’immergeant totalement dans les livres qu’elle lit. Elle cuisine même la sauce au persil du journal de Samuel Pepys.

Peu importe si la tempête sévit dehors, dans notre roman, on ne peut qu’y être merveilleusement bien ! Un cocon de douceur et de bonheur.

Que peut bien se passer dans la tête du lecteur lorsqu’il lit ? Cette question vous turlupine ? Plongez dans « Dehors, la tempête » et vous aurez une belle amorce de réponse !

Dans le train, je suis tout entière à ma lecture. Parfois, je pense aux vaches dont on dit qu’elles regardent passer les trains. Je me dis qu’elles regardent aussi passer les lecteurs.

#DehorsLaTempête #ClémentineMélois #Grasset

dehors la tempete1762138532..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : conseillé par un ami, amateur de littérature, je lui ai fait confiance et je ne le regrette pas. François, si tu passes par là, merci beaucoup !

Auteur connu : « Dehors, la tempête » est le 3ème roman de Clémentine. Elle a également écrit plusieurs ouvrages pour enfants. Elle est par ailleurs artiste plasticienne.

Émotions ressenties lors de la lecture : un délice de lecture !  J’ai adoré. Beaucoup d’envie, de passion, de plaisir. Un roman qui met du baume au cœur, c’est indéniable !

Ce que j’ai moins aimé : trop court !!!!

Les plus : la plume, le monde de la littérature, les références romanesques et littéraires, le parallèle avec la vie réelle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s