« La remplaçante » de Michelle FRANCES

Informations :

Titre : la remplaçante

Auteur : Michelle Frances

Éditeur : L’Archipel

Nombre de pages : 368 pages

Format  et prix : broché 22 € / numérique 15.99 €

Date de publication : 10 septembre 2020

Genre : thriller psychologique

Résumé :

UN CONGÉ MATERNITÉ À HAUTS RISQUES…

Productrice à succès, Carrie a un job on ne peut plus stressant. Et les responsabilités qui vont avec. Elle et son mari Adrian, scénariste en vogue, avaient décidé qu’ils ne voulaient pas d’enfants. Or, à 42 ans, Carrie est enceinte.

Elle est aux anges, mais cela semble contrarier Adrian, accaparé par l’écriture d’une nouvelle série. Et, dans cet univers hautement compétitif qu’est la télévision, Carrie regarde avec inquiétude son congé maternité approcher.

UNE REMPLAÇANTE PARFAITE. TROP ?

Emma est recrutée pour remplacer Carrie pendant son absence. Vive, talentueuse et… ambitieuse, la jeune femme se rend bien vite indispensable. Surtout aux yeux d’Adrian.

Carrie commence alors à douter. Pourquoi son mari passe-t-il de plus en plus de temps avec elle dans leur maison de campagne ? Emma a-t-elle une idée derrière la tête ? Veut-elle prendre la place de Carrie ? Ou plus encore ?

Mon avis :

Londres. Carrie est productrice et Adrian, son mari, scénariste. Bienvenue dans le monde impitoyable de la production télévisuelle. Carrie est enceinte, au grand dam d’Adrian qui n’a pas du tout la fibre paternelle. Emma est recrutée pour remplacer Carrie le temps de son congé maternité. Carrie sent l’entourloupe et se méfie d’entrée de jeu d’Emma, bien trop investie dans cet intérim, et dont les dents rayent déjà le parquet, oups, pardon, la moquette moelleuse. Car l’ambiance de ce roman est très feutrée, malgré les apparences.

L’intrigue que nous propose l’auteure est sinueuse où le pouvoir et l’ambition prennent toute la place. L’idée de départ était intéressante, ma lecture se présentait sous les meilleurs auspices. Pourtant, je me suis vite ennuyée, trouvant le temps long. Le plantage du décor était laborieux, je dois bien l’admettre. On a vite compris qu’Adrien ne s’occuperait jamais de son fils, que Carrie ferait tout pour concilier son nouveau rôle de maman et sa carrière, et qu’Emma serait prête à tout pour trouver sa place dans le milieu.

J’ai persévéré malgré tout, espérant que cela s’agite un peu. En effet, cela s’est agité, mais honnêtement, je n’ai pas adhéré du tout à la tournure prise par les évènements.

Côté construction, je n’ai pas compris le découpage des différentes partie, chacune étant notée avec un nom de personnage, mais au final, le récit prenait forme d’après le point de vue de tout le monde. Quel est l’intérêt d’un tel séquençage ?

J’ai trouvé les côtés négatifs des personnages trop accentués. Ils en faisaient trop. Le trait était grossi à l’extrême, il n’y avait pas de subtilité. Pourtant, le bras de fer entre Carrie et Emma aurait pu être passionnant s’il avait été plus explosif, plus énergique, et moins dans les convenances et la retenue.

Pourtant, je n’ai rien à redire sur la plume de l’auteure, agréable et fluide. Mais je suis passée totalement à côté de cette lecture.

Ceci n’est bien entendu que mon ressenti. N’hésitez pas à vous plonger dans « La remplaçante », les amateurs de thrillers psychologiques seront, je n’en doute pas, conquis.

Je remercie les Éditions L’Archipel et spécialement Mylène pour cet envoi.

#LaRemplaçante #MichelleFrances #LArchipel

la remplacante315071538..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : la couverture, magnifique, le titre, interrogateur, et le fait que ce soit un thriller psychologique, j’en suis tellement friande !

Auteur connu : Michelle a écrit un premier roman, sorti en France sous le titre « La petite amie », que je n’ai pas lu.

Émotions ressenties lors de la lecture : de l’ennui, du scepticisme face aux personnages, de l’incrédulité par rapport à l’histoire.

Ce que j’ai moins aimé : le rythme, trop mollasson. Les réactions des personnages, leurs caractères. La tournure du récit. La fin ne pas plus convaincue non plus.

Les plus : la plume de l’auteure.

3 réflexions sur “« La remplaçante » de Michelle FRANCES

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s