« Le serment » de Thomas LILTI

Informations :

Titre : le serment

Auteur : Thomas Lilti

Éditeur : Grasset

Nombre de pages : 162 pages

Format  et prix : broché 16 € / numérique 10.99 €

Date de publication : 20 janvier 2021

Genre : littérature générale

Résumé :

Mon avis :

Dès les premières pages, j’ai eu un coup de mou, croyant que je me plongeais dans un « témoignage COVID », comme je les appelle, et que je fuis comme la peste. Si cela avait été le cas, autant dire que je me serais fourvoyée dans mon choix de lecture et que le plaisir n’aurait pas du tout été au rendez-vous.

Mais non, ouf ! Et je remercie Thomas ! Alors, oui il s’agit d’un ancien médecin devenu réalisateur reprenant son stéthoscope pour aider ses collègues durant le confinement. Mais pas que !

Thomas à la quarantaine. Il était médecin généraliste jusqu’à ses 35 ans, avant de raccrocher sa blouse pour devenir réalisateur et scénariste. « Hippocrate« , ça vous parle ? Eh bien, c’est lui ! Il baigne toujours dans le milieu médical, puisqu’il continue à raconter la médecine, me^me si c’est sous l’œil attentif d’une caméra.

Mais voilà, le Covid arrivant, le tournage s’arrête, et Thomas, au départ, se confine, comme tout le monde. Puis il décide bien vite d’aller aider ses collègues aux urgences de l’hôpital Robert Ballanger, en Seine Saint Denis, précisément où a lieu le tournage d' »Hippocrate ».

Ce livre ausculte avec acuité le milieu hospitalier et ses pathologies. Le manque cruel de moyens, l’informatisation à outrance chronophage, la médecine devenue technocratique, les brimades et la violence durant les études, Thomas ne fait aucun cadeau. Il nous donne sa vision du métier de soignant, côté pile et côté face. Car si certaines choses font froid dans le dos, il subsiste une face lumineuse de ce métier, impressionnant et beau, malgré ses déviances.

La narration à la première personne du singulier donne un côté intimiste au récit, le lecteur lit cela comme un journal de bord.  La plume est juste et précise, authentique, les chapitres défilent, émouvants et parfois drôles, Thomas nous raconte son parcours dans cette jungle médicale, ce métier qu’il aime tant mais qu’il fuit également. On apprend pourquoi il s’est lancé dans cette voie, ce qui le gêne, pourquoi il a dévié vers le cinéma, et ce qu’il a ressenti à son retour dans ce monde à part. Il a du se réapproprier les codes de l’hôpital, se faire accepter (ou pas) par ses collègues. Avait-il une légitimité, lui qui n’exerçait plus depuis 10 ans ? Pourtant, il est bien médecin, il a prêté serment. Se sentira-t-il à sa place dans ce service des urgences submergé ? Retrouvera-t-il ses réflexes de médecin ?

Le serment d’Hippocrate…comme hypocrite ? Certains soignants le voient comme ça, pas tous, heureusement !!

Une lecture courte mais intéressante, que je vous conseille si vous souhaitez gratter un peu sous le vernis lisse de nos hôpitaux.

Je remercie NetGalley et les Éditions Grasset pour cette lecture.

#ThomasLilti  #LeSerment  #Grasset  #NetGalleyFrance  #RentréeLittéraire

le serment3994408949059414904..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : je suis attirée par tout ce qui entre dans la thématique « médecine ».

Auteur connu : je n’ai jamais regardé sa série, j’en ai entendu parlé, mais étant donné que je préfère lire plutôt que végéter devant mon petit écran…

Émotions ressenties lors de la lecture : on ne peut pas dire que ce récit m’a procuré des émotions, malgré tout, j’avoue avoir ressenti du dégoût. Le métier de médecin est reconnu, encensé, et pourtant, certains se comportent comme dans une classe de maternelle.

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : le constat établi sans filtres, le côté journalistique du récit, cette vision « de l’intérieur ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s